amibiaseUne ampoule est une lésion cutanée qui appartient aux phlyctènes, des atteintes cutanées qui regroupent toutes les formes d’ampoules et de cloques. Les ampoules sont la conséquence de phénomènes physiques exercés sur certaines zones sensibles de la peau, notamment des mains et des pieds. Le plus souvent bénignes, elles guérissent généralement en quelques jours, mais il convient de prendre garde à éviter toute surinfection.

Qu’est-ce qu’une ampoule ?

Une ampoule est une forme particulière de phlyctènes, des lésions cutanées qui regroupent toutes les formes d’ampoules et de cloques.

À savoir ! Les lésions de la varicelle des enfants, qui sont des cloques, sont une autre forme de phlyctène.

Les ampoules se forment suite à des phénomènes physiques de friction, de frottements ou de pressions répétés, au niveau de zones sensibles de la peau. La formation des ampoules comprend plusieurs étapes successives :

  • Les frottements ou frictions répétés de la peau sensibilisent certaines terminaisons nerveuses de la peau, provoquant des douleurs associées à un rougissement et à une irritation de la peau.
  • La friction de la couche supérieure de la peau finit par provoquer sa désolidarisation de la seconde couche de peau sous-jacente. L’espace ainsi formé entre les deux couches de peau se remplit peu à peu d’un liquide transparent.
  • Sans traitement, les frottements sur l’ampoule entraînent l’éclatement de l’ampoule et la formation d’une plaie susceptible de s’infecter.
  • Progressivement, l’ampoule va céder la place à une croûte, puis à de nouveaux tissus cutanés permettant la guérison définitive de la plaie.

Les ampoules correspondent ainsi à une réaction normale de l’organisme pour protéger une zone de la peau abîmée par des frottements. Généralement, environ une semaine est nécessaire pour les guérir.

Signes cliniques des ampoules

Les ampoules se matérialisent par la formation d’une cloque, remplie d’un liquide transparent, dont la composition est proche de celle de la lymphe. Elles s’accompagnent généralement d’autres symptômes :

  • Des douleurs d’autant plus importantes que les frottements se poursuivent ;
  • Une sensation de brûlure.

Les ampoules se situent principalement au niveau des zones cutanées les plus exposées aux frottements répétés, telles que :

  • Les mains, par exemple pour les personnes qui manipulent des outils ;
  • Les pieds, notamment dans les chaussures ;
  • Plus largement toute zone de la peau qui peut être exposée à une pression ou des frottements répétés.

Certaines circonstances peuvent favoriser la formation d’ampoules :

  • La manipulation répétitive d’outils sans gants de protection ;
  • Le port de nouvelles chaussures ;
  • Le port prolongé de chaussures fermées, par exemple en cas de randonnée ;
  • Le port de chaussures inadaptées ;
  • L’existence de déformations du pied, comme l’hallux valgus ou orteil déformé.

Comment soigner une ampoule ?

Une prise en charge adaptée des ampoules est conseillée pour réduire leur temps de guérison.

Dans l’idéal, il est recommandé de ne surtout pas percer les ampoules si elles sont intactes, sauf lorsqu’elles deviennent trop douloureuses ou gênantes, par exemple pour marcher. La déchirure de l’ampoule augmente en effet fortement le risque d’une infection. Si l’ampoule est percée, il est nécessaire de nettoyer puis de désinfecter la zone cutanée touchée dès que possible, pour prévenir tout risque d’infection. A noter que les désinfectants à base d’alcool sont à éviter.

Dans la grande majorité des cas, les ampoules ne nécessitent pas d’avis médical et peuvent être soignées avec des traitements disponibles en pharmacie ou parapharmacie, sans ordonnance. Néanmoins, il est recommandé de consulter un médecin dans les situations suivantes :

  • Si l’ampoule est particulièrement grosse ;
  • Si plusieurs ampoules recouvrent une large zone cutanée ;
  • Si des signes d’infection surviennent, tels qu’un gonflement, une rougeur, une chaleur, un écoulement de pus ou une augmentation de la douleur.

Le traitement de choix des ampoules repose sur l’utilisation de pansements contenant un gel hydrocolloïde. Ils peuvent être appliqués directement sur une ampoule intacte ou après nettoyage ou désinfection sur une ampoule percée. Ces pansements spécifiquement conçus pour les ampoules et pour les différentes zones cutanées touchées (mains, pieds) permettent de :

  • Soulager les douleurs ;
  • Réduire le risque d’infection en limitant l’exposition aux poussières et aux agents infectieux ;
  • Protéger la zone cutanée lésée des frottements et des pressions ;
  • Favoriser la cicatrisation de l’ampoule, qu’elle soit ou non percée au moment de la mise en place du pansement.

Les pansements contre les ampoules doivent être appliqués le plus rapidement possible après la découverte de l’ampoule pour obtenir le meilleur bénéfice sur l’évolution de la lésion cutanée. Chaque pansement doit être laissé en place jusqu’à ce qu’il tombe de lui-même. Lorsqu’un pansement tombe, il convient d’en remettre un, si l’ampoule n’est pas totalement guérie.

À savoir ! Ces pansements peuvent également s’avérer intéressants en prévention des ampoules, lorsque des sollicitations importantes sont prévues au niveau des pieds (par exemple, une randonnée pédestre sur plusieurs jours). En plaçant les pansements à des endroits stratégiques, il est possible de limiter la formation des ampoules.

Chez certaines personnes, le développement d’ampoules doit faire l’objet d’une surveillance renforcée, pour prévenir tout risque d’infection :

  • Les personnes diabétiques doivent prendre soin tout particulièrement de l’état de la peau au niveau des pieds. Une consultation chez un podologue ou un médecin est fortement conseillé, si une personne atteinte de diabète présente régulièrement des ampoules. Toute ampoule devra faire l’objet d’une surveillance renforcée et d’un traitement adapté.
  • Les personnes souffrant de troubles circulatoires sont également plus sujettes aux infections cutanées. Le développement d’une ampoule doit attirer l’attention. Elle doit être scrupuleusement surveillée jusqu’à sa totale guérison pour détecter tout signe précoce d’infection. Au moindre doute, une consultation médicale est recommandée.

Comment prévenir les ampoules ?

Certains gestes peuvent jouer un rôle essentiel pour réduire le risque de développement des ampoules :

        • Adopter une bonne hygiène des mains et des pieds, et penser notamment à bien sécher les pieds ;
        • Acheter des chaussures adaptées au pied (pointure, largeur du pied, forme du pied, respect des éventuelles déformations du pied) ;
        • Se munir de gants de protection adaptés à la manipulation d’outils ;
        • Porter des chaussures adaptées à l’activité pratiquée ;
        • Acheter des chaussettes de bonne qualité et à la bonne taille et veiller à les enfiler correctement pour qu’elles ne plissent pas ;
        • Limiter l’utilisation de chaussettes, bas et collants à base de nylon, une matière qui favorise la transpiration ;
        • Aérer régulièrement les pieds ;
        • Si besoin, utiliser une poudre asséchante pour les pieds ou pour les chaussures ;
        • Adapter progressivement ses pieds à de nouvelles chaussures, en les portant sur de courtes périodes au départ (moins de 2 heures) ;
        • Alterner fréquemment les paires de chaussures pour faire varier les points de pression sur le pied ;
        • Couvrir la région exposée à des frottements par une protection mince (type seconde peau) ou un pansement protecteur, ou encore appliquer une crème anti-frottement qui lubrifie la peau et réduit les frictions. Le pharmacien peut conseiller les produits les plus adaptés.

        – Qu’est-ce qu’une ampoule ? Compeed.fr. Consulté le 21 septembre 2018.
        – A propos des ampoules. Compeed.fr. Consulté le 21 septembre 2018.
        – Comment prévenir et traiter les ampoules ? Urgo.fr. Consulté le 21 septembre 2018.
        – Phlyctène de friction (ampoule). Infirmierssoinsdespieds.com. Consulté le 21 septembre 2018.