Examen médical

Quelles sont les indications des EFR ?

Une femme asthmatique Les explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) sont des examens essentiels en pneumologie. Ils sont utilisés en routine par les médecins pneumologues dans les cas suivants :

  • Le diagnostic et le suivi de différentes pathologies respiratoires chroniques, telles que :
    • La BPCO (BronchoPneumopathie Chronique Obstructive) ;
    • L’emphysème pulmonaire (affection caractérisée par la destruction de la paroi des alvéoles pulmonaires) ;
    • L’asthme;
  • Un bilan pulmonaire avant une intervention chirurgicale thoracique susceptible d’impacter les poumons ;
  • Le suivi de certaines pathologies systémiques susceptibles d’affecter les poumons, comme :
  • Le suivi de la fonction respiratoire chez des patients traités avec des médicaments pouvant entraîner des problèmes respiratoires, par exemple le méthotrexate ou la bléomycine;
  • L’évaluation des capacités respiratoires chez les sportifs de haut niveau, dans le cadre de leur entraînement ou de la préparation de grandes compétitions.

La spirométrie est l’examen de choix pour détecter et évaluer la dilatation des bronches (appelée la bronchectasie par les spécialistes). Il s’agit de l’une des caractéristiques principales de certaines pathologies respiratoires, comme la BPCO ou l’asthme.

La plethysmographie est utilisée pour diagnostiquer et suivre deux types de situations :

    • Les syndromes restrictifs, dans lesquels les volumes pulmonaires sont diminués, comme dans le cas de la fibrose pulmonaire ou de la cypho-scoliose (double déformation de la colonne vertébrale qui modifie le volume de la cage thoracique et donc les capacités pulmonaires) ;
  • La distension thoracique, caractéristique de l’emphysème pulmonaire.

La capacité de diffusion pulmonaire est un critère de diagnostic et de suivi important dans plusieurs atteintes respiratoires, comme l’emphysème pulmonaire, la fibrose pulmonaire ou l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP).

Dans certains contextes, les EFR sont effectuées avant et après un effort physique, appelé le test de marche de 6 minutes. Ce test consiste à parcourir en marchant la plus grande distance possible sur une période de 6 minutes. Au cours de ce test, la saturation en oxygène et la fréquence des battements cardiaques sont contrôlés en continu. Ce test est généralement utilisé pour rechercher la cause d’un essoufflement décrit par le patient.