retention-eau-jambes

Diagnostic et traitement de la rétention d’eau

Diagnostic

La rétention d’eau est facile à diagnostiquer pour un médecin compte tenu des signes cliniques évocateurs.

Un simple test du godet permet de confirmer le diagnostic. Il consiste à exercer une pression avec le doigt au niveau de la zone concernée. Celui-ci est positif lorsque la pression laisse momentanément une marque creuse sur la peau.

Traitement

retention-eau-traitementLa prise en charge diffère selon le type et la cause de l’œdème.

Dans la majorité des cas, la rétention d’eau peut être traitée efficacement par la mise en place d’un traitement diurétique, ainsi qu’un régime pauvre en sel, qui vise à stimuler l’évacuation du liquide dans les urines. Les oedèmes en lien avec une insuffisance cardiaque sont également traités par diurétiques.

Lorsque l’œdème est unilatéral et dû à une phlébite, un traitement anticoagulant doit être mis en place. En revanche, si il est causé par une insuffisance veineuse, le port de bas de contention est conseillé.

Les oedèmes d’origine allergique nécessitent la prise d’antihistaminiques voire de corticoïdes en cas d’œdème de Quincke.

En cas de rétention d’eau d’origine lymphatique, le médecin traitant peut prescrire des séances de drainage lymphatique à réaliser dans un cabinet de kinésithérapie. Les massages sont efficaces pour réactiver la circulation lymphatique et favoriser l’élimination de l’eau.

Enfin, le port de bas de contention qui permettent de comprimer les jambes est très efficace pour réactiver la circulation sanguine et limiter l’œdème.

Prévention

La principale mesure préventive contre la rétention d’eau est de limiter une position assise ou statique prolongée.

Lorsqu’il existe des antécédents d’œdème avec un médicament, il faut le signaler aux équipes soignantes afin d’éviter tout nouveau contact avec le produit.

Il également conseillé pour limiter la rétention d’eau de :

  • Perdre du poids en cas de surpoids ;
  • Pratiquer une activité physique quotidienne ;
  • Eviter les positions statiques ;
  • Faire des mouvements des membres inférieurs plusieurs fois par jour pour favoriser la circulation sanguine ;
  • Diminuer sa consommation de sel ;
  • S’hydrater suffisamment ;
  • Favoriser les aliments aux propriétés drainantes (par exemple, l’artichaut, le pamplemousse, etc.).

Charline D., Docteur en pharmacie

– Œdème. Larousse. Consulté le 7 mai 2019.
– Rétention d’eau : quels sont les symptômes ? Newpharma. Consulté le 7 mai 2019.
– Œdème. Le manuel MSD. Consulté le 7 mai 2019.