Nouveau traitement anti-douleur, la réalité virtuelle ?

Oct 17, 2016 par

réalité virtuelle

Innovation Depuis le début des années 90, la réalité virtuelle est utilisée en médecine. De nombreuses études montrent qu’une immersion dans un environnement virtuel peut réduire la douleur et le stress et augmenter la résistance des patients. Il existe déjà des jeux utilisés pour aider les personnes atteintes de dépression ou de phobies, mais un nouveau programme de réalité virtuelle sert d’antalgique (anti-douleur) à des patients hospitalisés souffrant de douleurs chroniques. Le 3D serait-il le futur de la prise en charge de la douleur ?

La prise en charge de la douleur, un enjeu de santé publique

Véritable enjeu de santé publique, la prise en charge de la douleur est une priorité inscrite dans la loi de santé publique en France depuis 2004. Elle serait responsable de près de deux tiers des consultations médicales. La douleur peut être aigue (crise passagère) ou chronique (récurrente ou persistante), d’intensité faible à modérée, jusqu’à sévère. Parfois insupportable, elle est également source de handicap et d’altération de la qualité de vie.

En 2007, le docteur Hoffman et son équipe ont développé un jeu nommé SnowWorld testé en milieux hospitaliers. Des scanners cérébraux montraient une diminution significative de la sensation de douleur sans prise de médicaments. Ils ont également relevé une efficacité plus élevée, de la réalité virtuelle par rapport à la prise d’opioïdes, sur la diminution d’intensité de la douleur et sur le temps passé à penser à celle-ci. On notait également une augmentation de l’amusement.

Un programme de réalité virtuelle, pour lutter contre la douleur

DeepStream VRL’entreprise californienne Deepstream VR, fait partie des acteurs majeurs dans le domaine du contrôle de la douleur grâce à la réalité virtuelle. Créée en 2014, cette start-up a récemment présenté un nouveau programme baptisé « Cool! » déclinable en plusieurs saisons et environnements, qui sera bientôt suivi d’un autre projet nommé Glow.

Les animations sont diffusées par un casque de réalité virtuelle relié à des biocapteurs, servant pour l’interactivité mais également pour contrôler les réponses du corps et du cerveau aux images. Les animations de la vidéo sont reliées aux pulsations cardiaques, de ce fait, si le patient est apaisé et calme, de nouvelles actions apparaissent.

Ces expériences, aux allures de jeux vidéo, visent à soulager la douleur physique des patients, notamment des grands brulés. Les personnes immergées dans ce monde virtuel focaliseraient leur attention sur le jeu. En lâchant prise, leurs anxiétés et leurs douleurs seraient apaisées. Selon un premier test dans une clinique du Tennessee, les résultats obtenus seraient équivalents, voire meilleurs, que ceux obtenus avec la morphine. On obtiendrait ainsi une réduction de la douleur d’au moins 30%.

Les médicaments contre la douleur (antalgiques ou analgésiques) utilisés habituellement entrainent souvent des effets indésirables tels qu’une dépression ou une dépendance. De plus, ils sont souvent mal utilisés. La réalité virtuelle pourrait donc être une alternative efficace dans la prise en charge de la douleur chronique modérée à sévère, sans effets indésirables.

Dorothée S. Docteur en pharmacie


Sources :
– Deepstream VR. Consulté le 17 octobre 2016.
– Hoffman, H. G., Richards, T. L., Van Oostrom, T., Coda, B. a, Jensen, M. P., Blough, D. K., & Sharar, S. R. The analgesic effects of opioids and immersive virtual reality distraction: evidence from subjective and functional brain imaging assessments. Anesthesia and Analgesia, 105(6), 1776–83. 2007.
– Ministère des Affaires sociales et de la Santé. La douleur. Mis à jour : Juillet 2017. Consulté le 17 octobre 2016.
– Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale. Douleur. Mai 2016. Consulté le 17 octobre 2016.

Dorothee S.
Pharmacienne
Passionnée par tous les domaines de la santé et plus particulièrement la e-santé, la nutrition et le bien-être.
Aime prendre part à la diffusion d'informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.