Des plantes qui produisent des vaccins contre la grippe

Oct 25, 2020 par

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se tient cette année dans un contexte épidémique particulier, qui fait craindre des tensions d’approvisionnement en vaccins pour toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner. Une société de biotechnologie a développé un moyen de production de vaccin, innovant, rapide et flexible … à partir de plantes. Découverte.

une main tenant une pipette pasteur avec des plantes autour

Des plantes pour produire des vaccins

Compte-tenu du risque sanitaire lié à de possibles co-infections Covid-19 et grippe saisonnière et des craintes relatives à une éventuelle pénurie de vaccins, les autorités de santé publique recommandent de vacciner en priorité les personnes fragiles, comme les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes atteintes de certaines maladies chroniques.

Cette situation relance l’intérêt pour de nouvelles méthodologies de production des vaccins antigrippaux. Dans ce contexte, une société québécoise de biotechnologie a développé une plateforme de production de vaccins, basée sur un concept pour le moins original : l’utilisation de plantes vivantes.

Un procédé rapide, flexible, polyvalent et précis

Traditionnellement, l’antigène du vaccin, destiné à provoquer la réaction immunitaire, est obtenu en inactivant et en fragmentant des virus vivants, qui sont assemblés et multipliés dans :

  • Des cellules, par exemple des embryons de poulet ou des œufs fécondés ;
  • Des bioréacteurs ;
  • Des cultures de levures, de bactéries ou de cellules.

La société québécoise utilise quant à elle des plantes vivantes comme bioréacteurs pour produire une particule non infectieuse, qui imite le virus, mais sans aucun virus vivant dans le vaccin final. Ce nouveau procédé de production de vaccins offre plusieurs intérêts :

  • Une rapidité de production (seulement 6 à 8 semaines pour obtenir un vaccin) ;
  • Une correspondance exacte avec les souches virales ;
  • Une polyvalence (la même plateforme peut produire des vaccins ou des anticorps) ;
  • Une mise à l’échelle flexible (produire les vaccins de la même façon sur une plante ou sur 10 000).

Récemment, ce procédé a été utilisé pour tester un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière, dans le cadre d’une étude clinique de phase 3. Le vaccin produit à partir des plantes a été comparé avec un vaccin classique contre la grippe sur 10 160 adultes entre 18 et 64 ans et 12 794 personnes âgées de plus de 65 ans.

Un vaccin contre la Covid-19 testé selon le même procédé

Les résultats de l’étude ont révélé que les vaccins antigrippaux produits à partir de plantes pouvaient protéger efficacement les patients adultes, jeunes et moins jeunes contre :

  • Les infections respiratoires ;
  • La grippe saisonnière.

L’efficacité et la tolérance de ces vaccins étaient comparables à celles des vaccins classiques. La production de vaccins à partir de plantes pourrait ainsi devenir une alternative aux procédés classiques, qui peuvent entraîner des tensions d’approvisionnement en cas de contexte épidémique complexe, comme cette année. La société québécoise travaille également sur un vaccin contre la Covid-19, dont les essais cliniques des phases 2 et 3 pourraient débuter d’ici la fin de l’année 2020.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Efficacy, immunogenicity, and safety of a plant-derived, quadrivalent, virus-like particle influenza vaccine in adults (18–64 years) and older adults (≥65 years): two multicentre, randomised phase 3 trials. The Lancet. Consulté le 22 octobre 2020.
– PLATEFORME DE PRODUCTION : Les plantes comme mini-usines à protéines. Medicago. Consulté le 22 octobre 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.