Covid-19 et grippe, quel pronostic ?

Oct 20, 2020 par

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 13 octobre dernier sur fond d’épidémie de la Covid-19. Quel est le risque pour les patients qui seraient à la fois touchés par la grippe et par la Covid-19 ? Les données d’une récente étude anglaise ne sont pas vraiment rassurantes. Explications.

virus en image de synthèse

Grippe saisonnière et Covid-19

La seconde vague de l’épidémie de la Covid-19 s’abat sur l’Europe, alors que pourrait s’annoncer dans les prochaines semaines l’arrivée de l’épidémie saisonnière de grippe. Des patients pourraient alors être infectés simultanément ou successivement par les deux virus :

  • Le virus SarS-CoV-2 responsable de la Covid-19 ;
  • Le virus de la grippe responsable de la grippe saisonnière.

Quel serait l’impact d’une telle co-infection sur le pronostic des patients ? Quelques données épidémiologiques, recueillies sur ce sujet au cours de l’hiver dernier, viennent d’être publiées par des chercheurs anglais. Elles portent sur l’analyse de 58 cas de co-infections grippe saisonnière – Covid-19 détectés sur une population de 19 256 patients, entre janvier et avril 2020.

Un risque de co-infection faible, mais une mortalité plus élevée

Parmi les 58 cas de co-infections recensés, le taux de mortalité était élevé, d’environ 43 %. Parmi les décès, 80 % concernaient des personnes âgées de plus de 70 ans. Ainsi, le risque de décès chez les sujets co-infectés grippe – Covid-19 était :

  • 2,27 fois plus élevé que chez les sujets testés positifs uniquement pour la Covid-19 ;
  • 5,92 fois plus élevé que chez les sujets n’ayant contracté ni la grippe, ni la Covid-19.

Par ailleurs, les données ont révélé que la co-infection grippe – Covid-19 était associée à des formes plus graves de la maladie, et notamment à la nécessité d’être admis en réanimation, intubé et placé sous respiration artificielle.

En revanche, le risque de co-infection au sein de la population générale reste faible, d’après les données de cette étude anglaise, mais aussi celles d’une récente étude américaine. Les sujets infectés par un virus respiratoire seraient ainsi moins susceptibles d’être infectés par un autre virus respiratoire, dans les semaines qui suivent.

Un impact sur les campagnes de vaccination

Même si le risque de co-infection reste faible, le fait de contracter à la fois la grippe saisonnière et la Covid-19 serait associé à un pronostic défavorable. Ce résultat pourrait impacter les campagnes de vaccination contre la grippe saisonnière, qui viennent de débuter en Europe. En France, la priorité est avant tout donnée aux professionnels de santé et aux personnes fragiles, qui bénéficient chaque année d’une prise en charge de la vaccination contre la grippe :

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • Les personnes atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • Les personnes présentant un déficit immunitaire ;
  • Les femmes enceintes.

Enfin, en se référant aux données épidémiologiques de l’hémisphère sud, les spécialistes attendent une épidémie de grippe saisonnière moins forte que les années précédentes. Un phénomène lié à la compétition virale avec la Covid-19, mais aussi à l’application des gestes barrières !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Interactions between SARS-CoV-2 and influenza and the impact of coinfection on disease severity: a test negative design. MedRxiv. Consulté le 12 octobre 2020.
– Co-infection in SARS-CoV-2 infected patients: where are influenza virus and rhinovirus/enterovirus? NCBI. Consulté le 12 octobre 2020.
– Covid-19: Risk of death more than doubled in people who also had flu, English data show. BMJ . Consulté le 12 octobre 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.