Dès la rentrée, les poux sont de retour !

Sep 26, 2018 par

Quelques jours après la rentrée, quels petits parasites n’hésitent pas refaire leur apparition sur les têtes des enfants ? Les poux, qui font leur retour dans les écoles et les crèches. Comment les parents affrontent-ils ces petites bêtes décidément bien désagréables et tenaces ? Une enquête a été menée sur ce sujet fin août 2018 et nous en dit plus sur le comportement des Français vis-à-vis de ces insectes.comportement-poux

La peur du pou

Les poux ont fait leur rentrée très peu de temps après les enfants. Quel parent n’a pas blêmi en voyant l’affichette annonçant ces insectes sur la porte de la classe ? Comment réagir face à cette infestation et comment s’en prémunir à l’avenir ?

Pour répondre à ces questions et tenter de mieux cerner le comportement des Français vis-à-vis de cela, une enquête a été menée par une grande enseigne de pharmacie en ligne en août 2018. Au total, 1 169 parents ont été interrogés. Parmi ces parents, 52 % avaient une fille, 48 % un garçon, et toutes les classes d’âge étaient représentées, des enfants de moins de 1 an jusqu’aux adolescents de plus de 14 ans.

Premier constat : 7 parents sur 10 avouent avoir peur des poux ! Et près de la moitié développent une véritable hantise par rapport à ce parasite.

Lavande ou jus d’oignon ?

Au-delà de leur réaction face à cela, quelle attitude les parents adoptent-ils ? Si 20 % des parents déclarent ne pas savoir quoi faire, 73 % essaient de prévenir le problème, en prenant des mesures dès que ces insectes débarquent à l’école.

Ces mesures préventives mises en place par les parents sont les suivantes, par ordre décroissant de fréquence :

  • 76 % surveillent le cuir chevelu de leurs enfants ;
  • 49 % utilisent de l’huile essentielle de lavande ;
  • 46 % éduquent leurs enfants pour ne pas qu’ils échangent des vêtements ou des affaires avec leurs camarades ;
  • 45 % utilisent des répulsifs ;
  • 43 % nouent les cheveux de leurs enfants ;
  • 6,6 % utilisent un shampoing à base d’écorce de saule ;
  • 0,5 % font un traitement à base de jus d’oignon, l’un des remèdes de grand-mère contre eux.

Pourtant, si certaines de ces mesures ont fait preuve de leur efficacité, elles ne peuvent pas constituer une garantie totale de les éloigner . De plus, les poux deviennent de plus en plus résistants aux produits répulsifs.

Shampoing et peigne anti-poux

Malgré le nombre de mesures préventives existantes, près de 61 % des enfants ont déjà eu au moins une fois des poux. En effet, les mesures préventives ne sont pas efficaces à 100 %. Si les poux sévissent à l’école, il est possible de recourir à l’huile essentielle de lavande pour tenter de les éloigner. Cependant, cette huile essentielle doit être utilisée avec parcimonie chez les enfants, en raison de sa potentielle neurotoxicité.

Par ailleurs, certaines idées reçues ont la vie dure, dès qu’il s’agit de poux. Inutile par exemple de couper les cheveux longs ou de laver tout le linge de la maison. Le traitement adapté des poux n’exige pas des cheveux courts et les poux ne survivent pas plus de 2 jours sur les vêtements ou le linge de maison. Seuls les brosses à cheveux, les peignes et le linge de toilette doivent être lavés.

En période d’infestation, une inspection hebdomadaire du cuir chevelu et des cheveux des enfants est fortement conseillée pour repérer le plus vite possible les petits parasites. Face à ce dernier, le meilleur traitement reste les shampoings à base de silicone, qui étouffent les poux et les lentes, sans provoquer d’irritation du cuir chevelu. Le peigne anti-poux permet ensuite de retirer consciencieusement les poux et les lentes, mèche par mèche. Un second shampoing 15 jours après est recommandé pour prévenir toute réapparition.

Avec toutes ces informations, voilà les parents armés pour affronter les invasions de poux !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Quand les parents s’arrachent les cheveux avec les poux. Communiqué de presse Newpharma. Août 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.