Cet été : prudence avec les noyades !

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 23 mai 2022

Chaque année, les noyades sont responsables de près de 1 000 décès accidentels en France. Elles constituent un véritable problème de santé publique. Avec l’arrivée des beaux jours et des envies de baignades, Santé sur le Net vous partage les bons gestes à adopter pour une baignade en tout sécurité.

Un enfant est victime d'une noyade.

Qu’est-ce qu’une noyade ?

Le point sur la situation actuelle

Depuis plusieurs jours, la France est sous un dôme de chaleur. Ce contexte est favorable aux baignades et aux activités nautiques ce qui entraîne une hausse de risque de noyades. En effet, les autorités sanitaires estiment que les pics de chaleur augmentent par 3 le risque de noyades. De plus, les maîtres-nageurs sauveteurs ne sont déployés sur les plages qu’u cours de la mi-juin. Ainsi, les appels de vigilance sont multipliés par les préfectures des littoraux.

Définition de la noyade

Une noyade se définit comme une « asphyxie par afflux de liquide dans les voies respiratoires, en particulier à la suite d’une immersion dans l’eau » selon le Larousse Médical.

Au cours de la noyade, on distingue 4 stades dont la gravité est croissante :

  1. La phase 1 appelée « aquastress ». Le sujet « boit la tasse » mais l’eau ne pénètre pas dans les poumons. Avec la panique, la victime s’agite et a des gestes désordonnés.
  2. La phase 2 appelée petite noyade ou « petite hypoxie ». La victime a inhalé de petites quantités d’eau au niveau des poumons et commence à s’épuiser, mais est toujours consciente.
  3. La phase 3 appelée grande noyade ou « grande hypoxie ». Le sujet est totalement épuisé et n’arrive plus à se maintenir à la surface. Une grande quantité d’eau a été inhalée et il perd peu à peu conscience. Les extrémités du noyé se colorent en bleu, on dit qu’il est cyanosé.
  4. La phase 4 appelée « anoxie », après plusieurs minutes de noyade, la victime est en état de mort apparente. Elle est inconsciente, son pouls et sa respiration sont très faibles.

À savoir ! Toutes les victimes ne passent pas obligatoirement par les 4 stades. Par exemple, en cas d’hydrocution, il n’y a pas de stade 1, 2 ou 3, mais directement le stade 4.

Comment réagir lors de noyades ?

Lorsque l’on voit quelqu’un se noyer, le plus important est la vitesse. En effet, un noyé secouru dans la première minute à 95% de chance de s’en tirer contre seulement 25% après 6 minutes de noyade et 3% après 8 minutes. Ainsi, en cas de noyade, il faut :

  1. Sortir la victime de l’eau, sans se mettre en danger ;
  2. Allonger le noyé et le couvrir pour qu’il se réchauffe ;
  3. Faire un bilan des fonctions vitales (conscience, respiration et circulation) ;
  4. Appeler les secours si le malaise de la victime persiste ;
  5. En cas de perte de connaissance (mais que la personne respire), la mettre en position latérale de sécurité et attendre les secours en la surveillant ;
  6. En cas d’arrêt de la respiration, effectuer le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

A noter ! Les numéros d’urgence à joindre sont :

  • Le 112, le numéro d’appel d’urgence européen ;
  • Le 18, le numéro d’appel des sapeurs-pompiers ;
  • Le 196, le numéro pour joindre les secours en mer. Si vous naviguez, utilisez le canal 16 de la VHF.

Comment prévenir les noyades ?

En France, les noyades sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. En effet, une noyade sur 4 est mortelle. C’est pourquoi, il est primordial d’appliquer les bons gestes et de garder une vigilance de chaque instant lors des baignades.

Voici quelques bons gestes à adopter avant de se baigner :

  • S’assurer de ses aptitudes :
    • S’assurer de son niveau de pratique de la nage ou apprendre à nager ;
    • Prévenir ses proches quand on va se baigner ;
    • Bien tenir de compte de son état de forme ;
  • Se baigner dans des zones de baignade surveillées ;
  • Respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et/ou les sauveteurs ;
  • Avec les enfants :
    • Ne jamais perdre de vue les enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau ;
    • Se baigner avec eux ;
  • Eviter les comportements à risque :
    • Ne pas consommer de l’alcool avant ou après la baignade ;
    • Eviter une forte exposition au soleil avant d’aller nager ;
    • Rentrer progressivement dans l’eau.


Rédigé par Charline D., Pharmacien le 11 août 2017. Mis à jour par Alexia F., Docteure en Neurosciences le 23 mai 2022.

Sources
– Se baigner en sécurité. Ministère des Sports. Consulté le 23 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.