L’épilepsie accroît fortement le risque de noyade

Actualités Neurologie Santé en voyages Urgences

Rédigé par Estelle B. et publié le 12 juillet 2022

En France, plus de 650 000 personnes vivent avec une forme d’épilepsie. Selon les études, le risque de noyade serait 15 à 19 fois plus élevé chez une personne épileptique qu’au sein de la population générale. Avec l’arrivée de l’été, l’association Epilepsie France alerte tous les épileptiques de France sur les conseils indispensables pour prévenir le risque de noyade.

Epilepsies et noyades

Liens entre crises d’épilepsies et noyades

Au cours de l’été 2021, 1 480 noyades accidentelles ont été recensées en France, un accident de la vie qui peut statistiquement toucher plus fortement la population des patients épileptiques. La noyade constitue ainsi la première cause de mortalité accidentelle chez les sujets atteints d’épilepsie.

L’été vient de démarrer, et avec lui la saison des baignades, aussi bien en mer, qu’en piscine ou dans un plan d’eau. Autant d’occasions associées à un risque majoré de noyade pour les personnes vivant avec l’épilepsie. L’association Epilepsie France, qui sensibilise le grand public sur cette maladie chronique et soutient les patients dans leur vie quotidienne, tient à rappeler à la fois les risques, mais aussi les conseils de prudence.

 

Un risque plus important d’accidents de noyades pour certaines formes d’épilepsies

La première chose indispensable à savoir est que la baignade n’est pas contre-indiquée en cas d’épilepsie. Mais des mesures renforcées de prudence et de surveillance sont nécessaires pour prévenir les accidents et donc les noyades. Si toutes les épilepsies sont concernées, certaines formes d’épilepsies sont associées à un risque plus important de noyade que d’autres :

  • Les crises d’épilepsie avec perte de conscience ;
  • Les crises d’épilepsie avec convulsions.

Face à ce risque, des règles de sécurité spécifiques doivent venir s’ajouter aux conseils habituellement donnés à la population générale. En effet, un sujet épileptique peut être victime d’une crise d’épilepsie lors de la baignade, ce qui peut occasionner la noyade. Ce risque est d’autant plus important que la majorité des patients ne ressentent aucun symptôme annonciateur d’une crise, ils ne peuvent donc pas la prévoir avant d’entrer dans l’eau.

Patients épileptiques et noyades : Dix règles incontournables de sécurité

En cas d’épilepsie, voici les règles de sécurité élémentaires à respecter, elles sont à appliquer aussi bien en mer, qu’au bord d’un plan d’eau ou dans une piscine privée :

  • Informer les personnes en charge de la surveillance et de la sécurité de la piscine, du plan d’eau ou de la plage ;
  • Privilégier les zones de baignages surveillées par des maîtres-nageurs sauveteurs ;
  • Ne jamais se baigner seul, mais se faire accompagner d’un proche ;
  • Porter une ceinture, un gilet ou un élément de flottaison ;
  • Informer les proches sur les premiers signes de la crise d’épilepsie ;
  • S’assurer que les proches connaissent les gestes d’urgence ;
  • Éviter les changements de température trop importants ;
  • Éviter les sports nautiques à risque, comme la plongée sous-marine ;
  • Se baigner uniquement si on se sent en forme ;
  • Poursuivre son traitement pendant les vacances et continuer à le prendre à horaires réguliers.

Pour aider tous les sujets épileptiques, l’association Epilepsie France met à disposition une vidéo de sensibilisation au risque de noyade : « épilepsie, attention à l’eau ». Pour que la baignade reste seulement un plaisir !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Épilepsie : attention à l’eau ! Prévention des décès par noyade. Les risques sont évitables. drive.google.com. Consulté le 11 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.