Doit-on craindre la grippe aviaire ?

Jan 22, 2017 par

Depuis l’automne 2016, plusieurs foyers de grippe aviaire ont été détectés en France et des mesures d’abattage et de confinement ont été prises dans plusieurs régions. Pourquoi de telles mesures ? La grippe aviaire constitue-t-elle un danger pour l’Homme ? Santé Sur le Net s’est penché sur ces questions.

oies infectées par la grippe aviaire

La France en risque « élevé » de grippe aviaire

La grippe aviaire est une infection due à un virus qui appartient à la famille des virus influenza (virus également responsable de la grippe saisonnière). Plus précisément, elle est provoquée par le virus influenza de type A, le plus dangereux, le plus contagieux et le plus virulent.

Normalement, ce virus n’est pas pathogène (capable de provoquer une infection) pour l’Homme, mais s’attaque aux :

  • Oiseaux sauvages ;
  • Oiseaux de compagnie ;
  • Oiseaux d’élevage (poulets, dindes, canards, pintades, cailles, …).

Selon la souche virale, il peut rapidement décimer toute une population d’oiseaux ou au contraire ne donner aucun symptôme visible.

Il existe 3 types de virus grippaux :

  • Les virus du type A infectent de nombreuses espèces animales et rarement l’Homme ;
  • Les virus du type B n’infectent que l’Homme et provoquent les épidémies de grippe saisonnière ;
  • Les virus du type C peuvent infecter l’Homme et le porc en entraînant des formes le plus souvent bénignes.

Depuis l’automne 2016, de nombreux foyers de grippe aviaire ont été répertoriés dans le monde et en Europe. En France, plus d’une dizaine de foyers ont été recensés, dans des élevages et des populations d’oiseaux sauvages. Face à cette situation, le Ministère de l’Agriculture a décidé de renforcer le risque de grippe aviaire, qui est passé du niveau « modéré » au niveau « élevé ».

La France touchée par la grippe aviaire

Ce renforcement du risque se concrétise en pratique par différentes mesures pour limiter la propagation de l’épidémie. Dans les élevages touchés, les volailles sont systématiquement abattues et des mesures de confinement sont mises en place dans les zones géographiques voisines. Très contagieuse, la grippe aviaire se propage facilement grâce aux migrations des oiseaux et aux transports commerciaux des volailles. Mais quels sont les risques pour l’Homme ?

Des oiseaux à l’Homme ?

La grippe aviaire peut se transmettre à plusieurs espèces animales, dont le porc et le chat. De manière exceptionnelle, elle peut également contaminer l’Homme, en particulier chez les personnes travaillant en contact étroit et prolongé avec des oiseaux. Le 11 novembre 2016, deux cas humains de grippe aviaire ont ainsi été signalés par les autorités chinoises. La transmission de la grippe aviaire à l’Homme provoque alors une forme très grave de grippe, qui entraîne le décès dans 40 à 60% des cas. En revanche, les cas de transmission interhumaine sont rarissimes.

À savoir ! Le virus de la grippe aviaire se transmet par les déjections, les sécrétions nasales et la salive des oiseaux infectés.

Est-ce dangereux de consommer des volailles ou des aliments infectés par le virus de la grippe aviaire ? En Europe, les spécialistes de l’Institut Pasteur sont formels, le risque est quasiment nul. En effet, les contrôles sanitaires sur les élevages, les viandes et les œufs permettent d’éviter toute introduction du virus dans la chaîne alimentaire. De plus, de simples précautions suppriment tout risque de contamination :

  • Cuire à cœur les viandes et les œufs (le virus est détruit par la chaleur) ;
  • Se laver les mains après avoir manipulé des volailles, de la viande ou des œufs. Le virus est détruit par le savon.

Consommer du foie gras, de la viande de volaille ou des œufs ne présenterait ainsi aucun risque pour l’Homme, du moins en Europe. Des précautions supplémentaires sont recommandées en cas de voyages dans certains pays où les contrôles sanitaires sont moins importants.

Le risque d’une transmission à l’Homme

Le virus de la grippe aviaire est-il capable de provoquer une pandémie humaine de grippe ? Pour qu’un tel scénario se produise, il faut à la fois que le virus de la grippe aviaire se transmette à l’Homme et qu’il se transmette aussi d’Homme à Homme. Pour cela, le virus devrait évoluer vers une forme pathogène pour l’Homme, une évolution qui n’est possible que sur le long terme.

La rencontre possible chez l’homme du virus de la grippe aviaire avec le virus de la grippe saisonnière pourrait constituer le point de départ d’une telle évolution. Des mutations et des recombinaisons entre les deux virus pourraient engendrer des souches grippales susceptibles d’entraîner une pandémie de grippe (épidémie mondiale de grippe).

Face à une telle menace, les systèmes de surveillance et de signalement des foyers de grippe aviaire et des cas de transmission à l’Homme, ainsi que les mesures d’abattage et de confinement, représentent un moyen de lutte et de prévention capitale. Mais ces moyens doivent être coordonnés à l’échelle mondiale, puisque les souches grippales circulent dans le monde entier. L’Organisation des Nations Unies soutient ainsi tous les pays qui souhaitent mettre en place de tels programmes de suivi épidémiologique. La surveillance est la meilleure garantie de pouvoir intervenir rapidement en cas d’émergence d’une souche pathogène pour l’Homme et donc d’une menace réelle de pandémie grippale.

Estelle B., Docteur en Pharmacie


– OMS. Grippe aviaire et autres grippes zoonotiques. Aide –mémoire. Mise à jour novembre 2016.
– France Diplomatie. Conseils aux voyageurs. Risques sanitaires. Grippe aviaire.
– Alim’agri. Site du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Influenza aviaire : le suivi des foyers en France. 19 janvier 2017.
– Alim’agri. Site du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans des pays voisins de la France : le ministère met en place des mesures de protection des élevages. 17 novembre 2016.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.