Les croûtes de lait, également appelées dermite séborrhéique, sont à la fois très fréquentes et bégnines chez les bébés de moins de 6 mois.

Croûtes de lait

La dermite (ou dermatite) séborrhéique du nourrisson, ou « croûtes de lait » est une maladie de peau très répandue chez les tout-petits. Elle se manifeste fréquemment dans les 6 premiers mois de vie par l’apparition de plaques épaisses et croûteuses, de couleur blanches ou jaunâtres. Ces lésions peuvent aussi toucher les fesses ou les plis cutanés. Lorsque les lésions sont peu nombreuses, il est possible, par l’application de mesures d’hygiène simples, d’en venir à bout. En cas de persistance ou d’aggravation des symptômes, une consultation médicale est recommandée afin de confirmer le diagnostic et de mettre en place un traitement médicamenteux, si besoin. Les croûtes de lait disparaissent en quelques jours, mais peuvent récidiver jusqu’à l’âge de 6 mois.

Définition

Les croûtes de lait n’ont, malgré leur nom, rien à voir avec le lait. Cette affection est, en fait, due à une sécrétion excessive de sébum qui piège les cellules mortes présentes à la surface de la peau jusqu’à former des croûtes blanchâtres. Les croûtes de lait ne sont ni graves ni gênantes pour l’enfant. Elles peuvent, cependant, persister, s’étendre ou s’infecter.

L’origine exacte de cette maladie est encore méconnue à ce jour. On sait, par contre, que malgré le nom donné à cette affection, elle n’a aucun lien avec l’alimentation du petit. Il est alors inutile de changer le lait de l’enfant, sans avis médical.

Deux facteurs favoriseraient l’apparition des croûtes de lait :

  • Un excès de sébum (sécrétions grasses produites par les glandes sébacées présentes à la racine des cheveux) ;
  • La prolifération anormale de Malassezia (une espèce de champignon naturellement présent au niveau des zones riches en sébum). Ce champignon serait à l’origine d’une réaction inflammatoire qui se traduirait par une rougeur et un renouvellement cellulaire accéléré du cuir chevelu.

Par ailleurs, l’apparition de l’affection peut être favorisée par l’utilisation de produits de toilette inadaptés à la peau fragile des plus petits. Ainsi, une irritation répétée de la peau peut être à l’origine d’une sécrétion excessive de sébum.

Symptômes

Ce que l’on nomme couramment les « croûtes de lait » désigne, en fait, la forme modérée de la dermite séborrhéique. Elle n’affecte que le cuir chevelu. Elle se traduit par des croûtes grasses, blanches ou jaunes en plaques qui collent à la peau du cuir chevelu. Ces plaques peuvent être entourées de rougeurs. Elles se manifestent d’abord sur le haut du crâne (au niveau de la fontanelle) avant de s’étendre à l’intégralité du cuir chevelu, voire jusqu’à l’arrière des oreilles, la racine des cils et des sourcils. A part l’aspect inesthétique de l’affection, les croûtes de lait ne provoquent aucune démangeaison ou autre inconfort pour le nourrisson.

À savoir ! Les croûtes de lait ne sont pas contagieuses.

Dans de rares cas, la dermatite séborrhéique peut s’étendre à d’autres zones du corps. Les plus concernées sont celles qui sont riches en glandes sébacées et donc en sébum : les fesses (soit uniquement limitée aux plis de la peau, soit en forme de culotte rouge vif), les aisselles, le cou, derrière les oreilles, derrière les genoux, dans les plis des bras. On parle de maladie de Leiner-Moussous lorsque la dermatite séborrhéique du bébé est étendue. Enfin, il arrive parfois que les croûtes de lait évoluent vers un eczéma atopique (allergique).

Traitement

Le plus souvent, des soins précoces effectués à la maison peuvent faire disparaître une dermite séborrhéique débutante. En cas de lésions étendues ou qui ne diminuent pas malgré les soins, il faut, en revanche, consulter un médecin.

Au moment de l’apparition des croûtes de lait et si elles sont encore peu nombreuses, il est possible de les éliminer en lavant les cheveux de l’enfant avec un shampoing doux et en utilisant une brosse souple pour retirer en douceur les croûtes. Il ne faut surtout pas gratter les plaques avec les ongles ou une brosse trop dure. Le risque est de blesser le cuir chevelu sans pour autant avoir retiré les croûtes.

Lorsque les croûtes sont épaisses, il est préférable d’agir progressivement c’est-à-dire prodiguer des soins à chaque toilette quotidienne. Le soin le plus efficace dans cette situation est d’appliquer de la vaseline environ 2 heures avant le bain, puis de laver les cheveux avec un shampooing doux et de rincer abondamment le cuir chevelu. Puis, il faut utiliser une brosse souple pour détacher les croûtes. Il est également possible de laisser poser la vaseline toute une nuit pour augmenter l’efficacité, et de ne procéder au shampooing que le lendemain matin.

A noter qu’il existe en pharmacie des produits de soins pour bébé destinés à éliminer les croûtes de lait comme, par exemple, ABCDERM BABYSQUAM, KELUAL, KIDSCLIN, PEDIATRIL, URIAGE BEBE 1ER SOIN. Ces produits permettent de réguler les sécrétions sébacées et d’hydrater la peau. Le temps d’application varie d’un produit à un autre.

Si les croûtes de lait persistent malgré deux semaines de soins bien conduits, qu’il n’y a aucune amélioration visible, que les croûtes s’étendent (sur la tête ou à d’autres parties du corps), que l’enfant se plaint de démangeaisons ou que les lésions sont irritées et suintantes, une consultation médicale s’impose. L’examen de l’enfant par un médecin permet de confirmer le diagnostic de dermatite séborrhéique. Aucun examen complémentaire n’est nécessaire pour établir le diagnostic.

À savoir ! Il ne faut pas confondre croûtes de lait avec eczéma ou pellicules. En cas de doute, il est préférable de demander confirmation auprès d’un médecin.

La première des mesures conseillée par le médecin est le maintien (ou l’instauration) des soins de toilette avec un shampooing doux. Lorsque les croûtes sont étendues, un traitement local peut être associé afin de réguler la production de sébum, calmer l’inflammation de la peau et diminuer le développement du champignon en cause. Ce traitement peut être basé sur l’un ou plusieurs des médicaments suivants : un shampooing adapté, un corticoïde local (en crème ou lotion) et un antifongique par voie locale. Parfois, un antibiotique est également prescrit.

Evolution

Dans la très grande majorité des cas, les croûtes de lait guérissent en plusieurs jours voire semaines, sans laisser aucune cicatrice sur la peau de l’enfant.

Après plusieurs jours de traitement bien conduit, les croûtes de lait finissent par se décoller progressivement de la peau. A noter qu’il est normal que quelques cheveux tombent avec elles. Une fois les croûtes tombées, elles laissent place à des plaques rouges puis à des tâches plus claires sur la peau. Ces dernières retrouvent spontanément la couleur de la peau saine en quelques semaines. Les cheveux repoussent également normalement.

Les récidives de dermatite séborrhéique sont possibles, et cela, jusqu’aux 6 mois de l’enfant environ.

Prévention

Pour prévenir les croûtes de lait, il suffit d’adopter des mesures d’hygiène simples :

  • Laver la tête de l’enfant deux à trois fois par semaine avec un shampooing doux ;
  • Brosser les cheveux du petit tous les jours avec une brosse adaptée ;
  • Utiliser uniquement des produits d’hygiène pour nourrisson, de préférence ceux qui sont hypoallergéniques.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Croûtes de lait du bébé. Ameli. Le 14 novembre 2018.
– Croûtes de lait (dermite séborrhéique). Eurekasanté vidal. Le 3 juillet 2018.