Symphyse pubienne


Rédigé par Charline D. et publié le 8 mars 2023

grossesse et symphyse pubienne

La symphyse pubienne est à la fois le nom de l’un des désagréments de la grossesse, et celui de l’articulation concernée. Elle se traduit par des douleurs ligamentaires, essentiellement durant le troisième trimestre, au niveau du bassin, du dos et des cuisses. Les activités du quotidien peuvent être impactées. Heureusement, dans la très large majorité des cas, la symphyse pubienne n’est plus qu’un mauvais souvenir après l’accouchement. En attendant, le médecin ou la sage-femme peut conseiller : certains exercices de renforcement ou étirements, le port d’une ceinture de soutien, le paracétamol, les massages, l’application de compresses chaudes, etc.

Définition et symptômes

Une pathologie du nom de l’articulation

La symphyse pubienne est une articulation qui relie les deux os du bassin au niveau du pubis.

Habituellement, elle est peu mobile, sauf en cas de grossesse sous l’action des hormones. En effet, cet assouplissement permet d’élargir de plusieurs millimètres le passage pour permettre la sortie du bébé lors de l’accouchement. Cependant, ce relâchement peut engendrer des douleurs au bassin, et limiter la mobilité de la future maman. Pour désigner cet inconfort, on parle de symphyse pubienne ou de pubalgie.

Une douleur plus ou moins gênante

Le symptôme principal d’une symphyse pubienne est la douleur. Elle se manifeste essentiellement lors de la marche ou à l’occasion d’un changement de position durant le dernier semestre de grossesse.

symphyse pubienne rouge inflammée

Plusieurs types de douleurs peuvent être associées à une symphyse pubienne :

  • Des douleurs dans le bas du dos qui irradient vers l’abdomen, le pubis et les cuisses ;
  • Des douleurs dans le bas du bassin ;
  • Des douleurs qui surviennent uniquement en cas de mouvements bien spécifiques comme écarter les jambes ou se tenir sur une seule jambe ;
  • Des douleurs qui apparaissent à l’occasion de gestes du quotidien, par exemple la marche, le fait de se tourner dans le lit, de se pencher ou de se relever d’une position assise, etc. ;
  • Des douleurs durant un acte sexuel ;
  • Un claquement ou un frottement dans le bas du bassin ;
  • De la fatigue.

A noter ! L’intensité de la douleur lors d’une symphyse pubienne est très variable d’une patiente à une autre. Elle peut aussi bien être légère qu’intense, voire invalidante.

Symphyse pubienne, diagnostic et traitement

Le diagnostic

Le diagnostic d’une symphyse pubienne est clinique, sans aucun examen complémentaire.

Les gestes qui soulagent la symphyse pubienne

femme enceinte sur un ballon de rééducation pour sa symphyse pubienne

Les douleurs liées à une symphyse pubienne s’estompent généralement spontanément après l’accouchement. Cependant, plusieurs moyens thérapeutiques peuvent aider à soulager les patientes :

  • Le port d’une ceinture de soutien du bassin ;
  • Le repos ;
  • L’application de froid ou de chaud sur la zone douloureuse ;
  • Les massages ;
  • L’utilisation de coussin pour se caler confortablement dans le lit ;
  • Les antalgiques (paracétamol) ;
  • Certains exercices de renforcement musculaire à réaliser sur une grosse balle ;
  • L’utilisation d’aides techniques comme un fauteuil roulant, des béquilles ou un déambulateur lorsque la mobilité est fortement impactée ;
  • L’utilisation d’un neurostimulateur électrique transcutané (TENS).

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Comment soulager une symphyse pubienne. www.pampers.fr. Consulté le 30 janvier 2023.

Lire nos autres dossiers Santé de la femme