Santé publique en 2017 : changement climatique, sédentarité et vaccination

Dec 19, 2017 par

Les 21èmes Journées Annuelles de Santé Publique ont eu lieu les 5 et 6 décembre 2017 au Centre des Congrès de Québec (Canada). Santé Sur le Net s’est penché sur les thématiques de santé publique, qui ont fait l’actualité de cette année 2017, pour vous en présenter trois, parmi les plus représentatives des enjeux actuels de santé.

Journées de la Santé publique 2017

L’adaptation aux changements climatiques

Parmi les thématiques abordées au cours de ces deux journées, des experts ont échangé sur les visions françaises et québécoises de l’adaptation aux changements climatiques. Le réchauffement climatique, sujet phare de l’actualité environnementale de ces dernières années, a également un impact sur la santé publique, au travers des aléas naturels qu’il est capable d’engendrer.

En effet, les vagues de chaleur (canicules) ou les périodes de fortes précipitations et de crues peuvent occasionner un stress voire une détresse de la population, mais aussi des problèmes de santé spécifiques.

Les experts des deux pays ont pu comparer leurs approches respectives de l’impact du changement climatique sur la santé publique et donc sur les choix de politiques de santé, à travers différents exposés, notamment :

  • L’impact des inondations sur la santé mentale ou sur la santé cardiovasculaire ;
  • L’interface entre les politiques publiques et la santé dans la prévention des risques d’inondations ;
  • L’adaptation aux inondations : comparaison de populations selon leur niveau de risque ou le fait d’avoir subi ou non une inondation ;
  • La perception du risque et sa gestion sur le terrain dans le cadre du plan national canicule ;
  • Les enjeux et les besoins de la recherche sur les inondations et les canicules.

A partir des exemples français et québécois, les experts peuvent enrichir leurs propres expériences dans l’adaptation au changement climatique, afin de mettre en place les mesures les plus efficaces pour minimiser l’impact du réchauffement climatique sur la santé des populations.

Comment lutter contre la sédentarité ?

La lutte contre la sédentarité est un enjeu majeur de santé publique dans l’ensemble des pays développés. L’inactivité physique semble en effet directement impliquée dans différentes pathologies en constante progression dans les sociétés industrialisées : le diabète, les maladies cardiovasculaires, …

Mais comment définir avec exactitude la sédentarité ? Selon les études cliniques et les critères d’activité physique retenus, une même personne peut être considérée soit comme active, soit comme sédentaire.

Les experts réunis autour de cette thématique ont cherché à bien identifier les concepts de sédentarité, d’inactivité physique et d’activité physique. Cette étape est capitale pour définir ensuite des interventions efficaces afin de réduire les comportements sédentaires et promouvoir un mode de vie actif dans tous les domaines de la vie :

  • Dans les modes de garde des jeunes enfants ;
  • En milieu scolaire ;
  • Sur les lieux de travail ;
  • À domicile.

Les interventions contre la sédentarité doivent être adaptées à tous les âges de la vie, des plus jeunes enfants aux personnes âgées, en passant par les adolescents et les adultes. L’adaptation des messages de promotion de l’activité physique a également été soulevée pour renforcer l’efficacité de ces campagnes d’information.

La promotion de la vaccination

Au moment où en France les autorités de santé s’apprêtent à rendre obligatoires 11 vaccinations chez les enfants, les experts en santé publique ont abordé lors de ces journées la question de la promotion de la vaccination.

Au Québec, un nouveau dispositif a été mis en place pour sensibiliser la population à la vaccination : l’entretien motivationnel. Au cours d’un entretien bref, le patient et le professionnel de santé échangent librement sur le thème de la vaccination en lien avec les particularités de santé du patient et de sa famille.

Depuis sa mise en place, cette initiative semble une stratégie efficace pour diminuer l’hésitation face à la vaccination, qui est responsable d’un retard ou d’un refus de vaccination pour soi ou pour ses enfants. L’objectif de cet entretien est d’apporter une information complète au patient pour lui donner les moyens de prendre sa décision de se faire ou non vacciner. Une approche très innovante pour promouvoir la vaccination !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Programmes détaillés des 21èmes journées annuelles de santé publique. Cahier des programmes. 81 pages. 5-6 décembre 2017.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.