Semaine européenne de la vaccination : quels sont les chiffres de la vaccination en France ?

Actualités Vaccins

Rédigé par Alexia F. et publié le 25 avril 2022

La semaine européenne de la vaccination débute ce lundi 25 avril et finit le 1er mai. Elle est l’occasion de revenir sur l’importance de la vaccination. Dans un communiqué de presse, Santé Publique France décortique les chiffres relatifs à la vaccination contre plusieurs maladies. S’ils sont encourageants pour la lutte contre certains virus tels que le méningocoque C, d’autres sont à surveiller, notamment concernant la vaccination contre la grippe.

médecin en train de préparer un vaccin

La vaccination : efficacité et principes

La semaine européenne de la vaccination est l’occasion de rappeler que la vaccination est le moyen de prévention le plus efficace pour se protéger contre certaines infections graves. Elle constitue un enjeu majeur de protection de la santé des populations.

Les principes de la vaccination

Elle protège un individu contre une maladie en stimulant son système immunitaire. Les vaccins dits « préventifs » permettent de prévenir l’apparition d’une maladie d’origine infectieuse ou d’en limiter la sévérité.

À savoir ! En 1877, Edward Jenner a découvert qu’il était possible de protéger les humains contre la variole en les mettant en contact avec la vaccine, une substance présente chez les bovins faiblement atteints. En se basant sur cette découverte, Louis Pasteur a créé le principe de la vaccination, applicable à un grand nombre de pathologies.

L’efficacité de la vaccination

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), chaque année, la vaccination sauve deux millions de vies. Par ailleurs, elle a permis d’éradiquer des maladies :

  • La variole a été totalement éradiquée en 1980 ;
  • Les cas de poliomyélite ont été réduits de 99% ;
  • Entre les années 2000 et 2018, les cas de rougeole ont baissé de 73%.

Les campagnes de vaccination permettent de lutter efficacement contre la circulation d’un agent infectieux dans la population, à échelle nationale et internationale. Mais, seul le maintien d’une bonne couverture vaccinale permet de ternir à distance ces maladies. Il s’agit de conserver un taux élevé de personnes vaccinées au sein de la population. Ainsi, la vaccination est bénéfique sur le plan individuel et collectif. Cela en fait un outil puissant avec un double intérêt :

  • En santé publique grâce à la limitation des complications liées aux maladies concernées ;
  • En économie par la réduction du recours aux soins, aux hospitalisations ou aux absences au travail.

Cependant, malgré son efficacité avérée, la vaccination ne bénéficie plus d’une adhésion universelle de la population. Depuis 2016, le nombre de personnes favorables à la vaccination s’élève à 77,7%, selon les baromètres mis en place par Santé Publique France.

Les chiffres de la vaccination en hausse en France

Dans son communiqué de presse, Santé Publique France met en avant des pathologies contre lesquelles la couverture vaccinale est en hausse en France :

  • Le nombre de première dose contre le méningocoque C est en hausse en 2021 par rapport à 2020. Elle permet de lutter contre les méningites. Ce sont des inflammations des méninges qui constituent une couche protectrice du cerveau et de la moelle épinière. Cette inflammation se manifeste par de la fièvre, des nausées/vomissements et des maux de tête violents. Elle évolue parfois en convulsions ou en coma;
  • L’administration du vaccin hexavalent a également augmenté. Il s’agit de l’administration de 6 vaccins en une dose. Ils luttent contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’ Haemophilus influenza b, l’hépatite B et la coqueluche;
  • Il en est de même pour le vaccin contre le pneumocoque.

Si la vaccination contre les infections liées au Papillomavirus progresse, il existe encore de grosses marges de progression. Disponible depuis 2007 pour les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, sa recommandation a été élargie le 1er janvier 2021 aux garçons du même âge.

Les chiffres de la vaccination contre la grippe sont à améliorer en France

Santé Publique France profite de cette semaine européenne de la vaccination pour sensibiliser à la vaccination contre la grippe. En effet, la grippe est responsable chaque année de plusieurs milliers de décès, dont la très grande majorité concerne les personnes les plus fragiles. A ce jour, la vaccination est le moyen de prévention le plus efficace contre cette maladie. Pourtant, la couverture vaccinale chez les personnes à risque de grippe sévère ne s’élève qu’à 52,6% pour la saison 2021-2022. Un chiffre très éloigné de l’objectif de l’OMS fixé à 75%. Les autorités de santé publique doivent donc redoubler d’efforts pour sensibiliser et convaincre la population.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Semaine européenne de la vaccination du 25 avril au 1er mai 2022 : la vaccination progresse, les efforts de chacun doivent se poursuivre. santepubliquefrance.fr. Consulté le 25 avril 2022.
– Vaccins et vaccinations : un bénéfice individuel et collectif. inserm.fr. Consulté le 25 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.