Face à l’installation possible de la variole du singe, la vaccination serait-elle une solution ?

Actualités Maladies virales Vaccins

Rédigé par Alexia F. et publié le 9 juin 2022

Dans une conférence de presse, le directeur général de l’OMS déclare s’inquiéter du risque d’installation de la variole du singe dans les pays non endémiques. Face à ce risque, un contrôle fin des nouveaux cas et des cas contacts est primordial. La vaccination contre la variole du singe pourrait également être une solution.

variole du singe vaccination

Inquiétude sur l’installation du virus

Une présence qui augmente et qui inquiète. En effet, à ce jour, plus de 1 000 cas de variole du singe ont été confirmés dans 29 pays où la maladie n’est pas endémique. Selon le dernier rapport épidémiologique publié par Santé Publique France le 7 juin, 66 cas ont été confirmés en France. A l’occasion d’une conférence de presse, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fait part de son inquiétude vis-à-vis du risque « réel » d’installation du virus dans des pays non endémiques.

Pour éviter ce scenario, l’OMS encourage les pays à augmenter leurs mesures de surveillance sanitaire. Le but est d’identifier tous les cas et cas contacts pour contrôler la flambée épidémique et la contagion. Actuellement, aucun décès n’est à déplorer en Europe, ce qui n’est pas le cas dans les pays endémiques comme le Nigeria et la République Démocratique du Congo. Toutefois, l’OMS est particulièrement préoccupée par le risque représenté par le virus pour les groupes vulnérables tels que les enfants et les femmes enceintes. Par ailleurs, face à la disparité entre les pays non endémiques et endémiques, l’organisation rappelle que les populations méritent toutes de recevoir les mêmes attentions, soins, et le même accès aux outils pour se protéger.

À savoir ! Une maladie endémique est une maladie qui sévit en permanence dans une région donnée. Elle est différente d’une épidémie. En effet, l’épidémie est une atteinte simultanée d’un grand nombre de personnes par une maladie contagieuse.

La vaccination contre la variole du singe : une solution ?

L’OMS mentionne également que l’apparition soudaine et inattendue du virus suppose qu’il était en circulation depuis un moment, sans avoir été détecté. Alors, quelles sont les solutions pour freiner cette épidémie ? Tout d’abord, le renforcement du dépistage est un point essentiel. Ensuite, la vaccination contre la variole offre une haute efficacité contre la variole simienne.

Néanmoins, il existe une incertitude autour du nombre de doses de vaccin disponibles à travers le monde. Pendant qu’elle investigue cette piste, l’OMS ne recommande pas une stratégie de vaccination de masse contre la variole du singe.

Rappels sur la variole du singe et ses modes de transmission

La variole du singe, qu’est-ce que c’est ?

La variole du singe est une maladie endémique de l’Afrique de l’Ouest causée par un virus. Elle est apparentée à la variole qui a été éradiquée en 1980. La variole du singe est cependant moins transmissible, moins mortelle et déclenche des symptômes plus légers que la variole.

Elle débute le plus souvent par une fièvre forte accompagnée de maux de tête, courbatures et de fatigue. Deux jours après, une éruption vésiculeuse apparaît. Il s’agit de vésicules de liquide qui évoluent vers un dessèchement, la formation de croutes, puis une cicatrisation. La maladie guérit le plus souvent spontanément au bout de 2 à 3 semaines, voire 4 semaines.

Comment se transmet le virus ?

Il est transmis par contact direct avec les lésions cutanées, les muqueuses de la personnes malades ou les gouttelettes (salive, éternuements, postillons…). Il est donc primordial que les patients respectent une période d’isolement pendant toute la durée des symptômes (3 semaines).

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Variole du singe : 1 000 cas signalés dans le monde, l’OMS craint que le virus s’installe dans les pays non endémiques. francetvinfo.fr/a>. Consulté le 9 juin 2022.
– Cas de Monkeypox : point de situation au 7 juin 2022.
santepubliquefrance.fr. Consulté le 9 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.