Le slime : une pâte à modeler ludique mais aussi… toxique

May 28, 2018 par

Coloré, visqueux et à fabriquer soi-même, le slime à tous les atouts pour séduire les jeunes enfants. Très en vogue depuis une année en France, cette pâte à modeler n’est cependant pas sans danger pour les petits apprentis chimistes. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) viennent d’émettre un avis pour mettre en garde sur les dangers liés à la fabrication et à la manipulation de cette nouvelle pâte à modeler.

Enfants jouant avec du slime

Le phénomène SLIME et les premières inquiétudes

Le slime, bien connu depuis les années 1970 et très utilisé au cinéma, a refait surface dans les commerces et les cours de récréation pour le plus grand plaisir des enfants.

Il est devenu en moins d’une année, un loisir créatif très prisé par les enfants qui aiment expérimenter de nouvelles recettes pour fabriquer une pâte à modeler colorée. Ils aiment manipuler et pétrir pendant des heures cette pâte non collante pour lui donner toutes les formes possibles et imaginables.

Le slime est disponible sous forme de kit prêt à l’emploi (pot avec la pâte) ou peut être fabriqué à la maison avec différents ingrédients. Les différentes recettes pour fabriquer le slime font l’objet de plusieurs centaines de tutoriels en vidéos sur le web.

Les principaux constituants du slime sont la colle à papier, l’eau, la lessive, et éventuellement de la mousse à raser. Pour personnaliser la pâte, les enfants utilisent aussi des colorants et des paillettes.

À la suite de cas d’atteintes de la peau et des ongles (eczéma, brûlures chimiques, rougeurs, démangeaisons) consécutives à la fabrication et à la manipulation de slime « maison », les autorités sanitaires ont émis une alerte pour attirer l’attention sur la potentielle dangerosité des produits chimiques utilisés.

Un cocktail chimique dangereux pour la santé

Les colles utilisées contiennent :

  • Des conservateurs qui sont très allergisants pour la peau ;
  • De nombreux solvants qui sont responsables d’irritation des voies respiratoires, des yeux et de toxicité au niveau du système nerveux.

Une substance permettant de rendre la pâte élastique est ajoutée : le bore sous forme d’acide borique et ses dérivés. Il est utilisé directement en poudre (Borax) ou sous forme de liquide pour le lavage des yeux ou des lentilles de contact, ou dans des lessives diverses.

Or, l’acide borique et ses dérivés ne doivent pas être manipulés par les enfants de manière répétée car ils sont toxiques pour la fertilité (on parle de substance « reprotoxique »), irritants pour les yeux, la peau et les voies respiratoires.

Autre risque : la manipulation de lessives, de produits détergents ou de colles en grande quantité, de manière intensive (répétée et prolongée dans le temps) peut provoquer des dermatites de contact (inflammation localisée de la peau) car ils contiennent tous des conservateurs provoquant des allergies et des irritations.

Autre ingrédient dangereux du slime : les colorants et paillettes non alimentaires qui ne sont pas conçus pour être en contact avec la peau.

Kits sous surveillance et astuces pour un slime moins toxique

En parallèle, la DGCCRF a réalisé une enquête sur les kits de slime. Parmi 15 kits analysés, 2 d’entre eux contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont été retirés du marché et rappelés (avis de rappel de la DGCCRF du 26 avril 2018).

Compte tenu de l’engouement des enfants pour ce produit, la DGCCRF poursuit ses contrôles et conseille vivement aux parents de veiller au respect des précautions de mode d’emploi inclus dans les kits.

Pour les parents qui souhaiteraient utiliser des substances moins dangereuses pour fabriquer du slime, il existe plusieurs astuces comme l’utilisation de différents types de farine, d’amidon de maïs, des colorants alimentaires ou de l’huile.

Julie P., Journaliste scientifique

– Le Slime, une pâte très prisée mais pas sans risque. ANSES. Consulté le 21 mai 2018.
– Le slime fait-maison, un cocktail à démangeaisons. France Inter. Consulté le 21 mai 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.