Sommeil des mamans, le biberon ne serait pas une solution !

May 11, 2017 par

Etre jeunes parents entraîne des modifications du rythme de vie : gestion des pleurs, des périodes d’allaitements, mais également : perturbations du sommeil. Ces perturbations seraient particulièrement importantes jusqu’à la 15ème semaine suivant l’accouchement. Les pleurs nocturnes peuvent en être la cause, mais l’allaitement au biberon serait également impliqué …

sommeil biberon

Allaitement « naturel » vs. allaitement « artificiel » …

Le choix de l’allaitement, naturel ou artificiel, soit au sein ou au biberon, peut s’avérer plus ou moins difficile pour les mamans. Malgré les bienfaits démontrés de l’allaitement naturel, ainsi que les recommandations des médecins, le recours au biberon est encore largement de mise.

Après une explosion du biberon dans les années 70, l’allaitement naturel a peu à peu repris sa place. Aujourd’hui, près de 70 % des mamans optent pour un allaitement au sein. 30 % des femmes choisissent alors encore un allaitement au biberon.

Ce choix du recours au biberon est, pour certaines, justifié par une « meilleure qualité de vie ainsi que de sommeil ». Cependant, cet argument est aujourd’hui remis en question …

Donner le biberon pour mieux dormir ? Une idée fausse

Une étude s’est intéressée de plus près à ces perturbations nocturnes des jeunes mamans. Des scientifiques belges ont alors suivi la qualité du sommeil de femmes ayant accouché depuis 4 à 14 semaines. La majorité des femmes de cette cohorte avaient opté pour l’allaitement naturel au sein. 42 % d’entre elles, pour l’allaitement « artificiel » soit au biberon. En tout, 105 jeunes mamans ont participé à l’étude.

La qualité du sommeil de ces femmes a été mesurée grâce à l’Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh et à la Checklist Individual Strengh. 

Les résultats sont similaires pour les deux formes d’allaitement : une réduction conséquente de la durée de sommeil de ces femmes est observée. Cette durée passe, en moyenne, de près de 8h par nuit à un peu moins de 6h.

Si la qualité de sommeil résigne les jeunes mamans à opter pour un allaitement artificiel, cet argument n’est alors plus valable …


Delphine.W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Pour améliorer le sommeil des mères, le biberon n’est pas la solution ! Marie Gélébart JIM. Le 20 avril 2017.
– Comparison of subjective sleep and fatigue in breast- and bottle-feeding mothers. Tobback E., and al. Avril 2017. doi: 10.1016/j.midw.2017.01.009.
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.