Symptômes du burn-out : il faut réagir !

25 mai 2021 par

A la fin de l’année 2017, le burn-out touchait déjà plus de 140 000 personnes en France, un chiffre en augmentation constante au fil des années. Et le recours massif au télétravail depuis le début de la crise sanitaire ne semble pas arranger la situation, bien au contraire. Comment le stress au travail peut-il entraîner un syndrome d’épuisement professionnel ? Comment repérer les premiers symptômes du burn-out ? Que faire lorsque le stress devient impossible à gérer ? Santé Sur le Net répond à vos questions.

Symptômes du burn-out

Gros plan sur les symptômes du burn-out

Quels sont les symptômes du burn-out ? Le burn-out correspond à un syndrome d’épuisement professionnel, associé à un excès chronique de stress dans le milieu professionnel. Si un stress passager et bref peut augmenter les performances de certaines personnes, il peut provoquer un burn-out, s’il se prolonge et s’intensifie. Initialement décrit chez les professionnels de santé, il est aujourd’hui retrouvé dans toutes les professions, et associe trois composantes :

  • Un épuisement physique ;
  • Un épuisement mental ;
  • Un épuisement émotionnel.

Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’augmentation des cas de burn-out dans de nombreux pays pourrait amener à des chiffres impressionnants. Un adulte sur quatre pourrait être victime d’épuisement professionnel au cours de sa carrière. Si le travail est la principale cause du burn-out, en particulier la surcharge de travail, la pression de la hiérarchie, les tensions entre collègues ou encore l’insécurité au travail, la situation personnelle (problèmes familiaux, difficultés financières, …) peut y contribuer.

Repérer les symptômes du burn-out pour demander de l’aide

Le burn-out a non seulement des conséquences professionnelles : désintérêt pour le travail, arrêts de travail, voire incapacité à exercer sa profession, mais aussi des conséquences sur la vie personnelle et sociale (problèmes familiaux, conduites addictives, risque suicidaire). Il est donc capital de repérer les premiers signes du burn-out pour agir rapidement et limiter les conséquences.

Quels sont les signes d’alerte du burn-out ? Généralement, l’épuisement professionnel ne survient pas du jour au lendemain, il se développe lentement, insidieusement au fil des semaines et des mois. Repérer les signes d’épuisement n’est pas toujours simple, car ils varient d’une personne à l’autre. Mais globalement, les symptômes du burn-out sont :

  • Une fatigue répétée, et non soulagée par le repos ;
  • Un manque d’intérêt pour le travail ou une vision négative du travail ;
  • Une diminution des performances professionnelles ;
  • Une inquiétude, voire des troubles anxieux ;
  • L’impression de ne pas être à la hauteur des exigences professionnelles ;
  • Des troubles du sommeil, notamment des insomnies ou des problèmes d’endormissement ;
  • Des changements d’humeur (irritabilité, apathie, désintérêt pour le monde environnant, …) ;
  • Des symptômes physiques, comme des maux de tête, des douleurs dorsales, des éruptions cutanées ou un état de mal-être physique global.

Au départ, la personne a tendance à aller mieux durant ses jours de repos ou ses congés, puis l’épuisement envahit toute l’existence, au travail comme à la maison.

Gérer le stress au travail

Quelle conduite à tenir devant les symptômes du burn-out ? Si une personne ressent les signes du burn-out ou qu’une personne de l’entourage repère quelque chose d’anormal, il est recommandé de consulter rapidement le médecin traitant pour parler de la situation, surtout sans culpabiliser. Beaucoup de personnes atteintes de burn-out n’osent pas consulter. Si besoin, le médecin traitant oriente la personne vers un suivi psychologique ou psychiatrique adapté.

Parfois, il est encore temps d’agir avant d’arriver au stade du burn-out. Prendre du repos, des vacances, se poser des questions sur son environnement professionnel peuvent aider à faire le point et éviter la spirale infernale qui entraîne vers l’épuisement professionnel. Et pour ceux qui se sentent encore préservés, il reste conseillé de réduire le stress lié au travail, par quelques astuces :

  • Se fixer des limites (temps de travail, charge de travail) ;
  • Organiser sa journée de travail pour bien séparer le temps de travail de la vie personnelle ;
  • Faire des pauses régulièrement au cours de la journée ;
  • Prendre des congés ;
  • En dehors du travail, se ménager des moments de déconnexion par rapport au téléphone, aux ordinateurs ou aux tablettes ;
  • Apprendre à connaître ses propres limites pour ne pas accepter une pression excessive ;
  • Déléguer certaines tâches si possible;
  • Préserver l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Vu l’importance du burn-out, les entreprises pourraient également développer des méthodes d’aide à la gestion du stress.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Comment détecter un burn out : 7 signes précoces. livi.fr. Consulté le 11 mai 2021.
– Epuisement professionnel ou burnout. inrs.fr. Consulté le 11 mai 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.