Tabac et alcool : danger pour les artères des ados !

Sep 8, 2018 par

S’il « faut bien que jeunesse se passe », le tabac et l’alcool ne sont pas sans danger pour les jeunes. Une nouvelle étude suggère que les artères des adolescents fumeurs et buveurs, même très occasionnels, commencent  à se rigidifier dès l’âge de 17 ans.

une femme avec une cigarette de tabac et un verre d'alcool rigidité artérielle

Qu’appelle-t-on rigidité artérielle ?

Des études publiées dans le Journal European Heart, ont montré que la combinaison de la consommation d’alcool à haute dose et de tabac était reliée à des dommages artériels plus importants que ceux observés dans la consommation d’alcool seul ou au tabagisme seul.

Parmi ces dommages, la rigidité artérielle est considérée comme un maillon essentiel dans le développement des maladies cardiovasculaires. La rigidité artérielle indique en effet que les vaisseaux sanguins sont endommagés et impose des pressions accrues sur le cœur, ce qui oblige à un travail cardiaque supplémentaire pour propulser le sang vers la périphérie. Cette surcharge de travail du cœur prédit des problèmes cardiaques et vasculaires ultérieurs comme des crises cardiaques ou des AVC.

Dans ce contexte, une équipe de scientifiques britanniques a cherché à savoir si l’âge avait un impact sur l’ampleur des dommages artériels liés à la consommation d’alcool et/ou de tabac.

Tabac, alcool et artères des adolescents

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont analysé les données de 1266 adolescents étant enfants dans les années 90. Cette étude, nommée Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC), a été menée sur une période de 5 ans entre 2004 et 2008.

Les participants ont fourni des détails sur leurs habitudes de consommation de tabac à l’âge de 13, 15 et 17 ans. Ils ont ainsi été répartis en 3 groupes selon l’intensité de leur consommation de cigarettes :

  • Intensité faible (0 à 20 cigarettes)
  • Modérée (20 à 99)
  • Élevée (plus de 100).

A noter que l’exposition au tabagisme parental a été prise en compte dans le questionnaire.

Les volontaires ont également rapporté la fréquence et l’intensité de leur consommation mensuelle d’alcool. Ils ont été là encore répartis en 3 groupes selon leur consommation quotidienne de boisson (une boisson représentant 8 grammes d’alcool) :

  • Intensité faible (moins de 2 boissons par jour)
  • Modérée (entre 3 et 9 boissons par jour)
  • Élevée (plus de 10 boissons par jour)

Le durcissement aortique a ensuite été évalué grâce à un dispositif mesurant la vitesse à laquelle les impulsions artérielles se propagent à travers le système circulatoire.

L’équipe de chercheurs a ainsi pu observer les résultats suivants :

  • Les adolescents du groupe d’intensité élevée de consommation de tabac présentaient des artères 3,7% plus dures que les adolescents fumeurs du groupe de faible intensité.
  • Les adolescents tendant à boire démesurément (plus de 10 boissons par jour avec l’objectif de se souler), présentaient des artères 4,7% plus dures que les buveurs de faible intensité.

La directrice de l’étude déclare : « Les dommages de l’alcool et du tabac sur les vaisseaux sanguins apparaissent très tôt dans la vie. Boire et fumer à l’adolescence, même à des niveaux plus bas que ceux rapportés dans les études menées sur les individus adultes, est associé à une rigidité artérielle et à une progression d’athérosclérose ».

Par ailleurs, la consommation concomitante de tabac et d’alcool s’est révélée grandement néfaste vu que les participants des groupes d’intensité élevée en alcool et tabac présentaient des artères 10,8% plus dures que ceux qui n’avaient jamais fumé et consommé très peu d’alcool.

Pour autant, ces conséquences néfastes ne sont pas immuables dans la mesure où il reste possible de préserver sa santé artérielle étant jeune :

« Nous avons également observé que si les adolescents arrêtaient de fumer et de boire pendant l’adolescence, leurs artères retrouvaient un état normal. »

Cette étude met à jour la nécessité pour les gouvernements et les hommes politiques de concevoir des outils d’éducation stratégiques et efficaces, dès l’enfance, afin de dissuader les enfants et les adolescents d’adopter de mauvaises habitudes de consommation de tabac et d’alcool.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Smoking and drinking can damage arteries ‘very early in life’. Science Daily. Consulté le 28 Août 2018
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.