Covid-19 : des tests antigéniques pour les cas contacts asymptomatiques

Déc 14, 2020 par

En ces temps de reprise de l’épidémie, les nouveaux tests antigéniques de diagnostic rapide de la Covid-19 constituent une aide précieuse pour tenter de réduire les chaînes de transmission virale. Et s’ils pouvaient désormais être réalisés chez les cas contact asymptomatiques ? C’est ce que permet l’arrêté du 3 décembre dernier qui valide la prise en charge intégrale de ces tests pour les cas contacts jusqu’à présent écartés de cette méthode de diagnostic rapide.

test antigénique covid

Extension des tests antigéniques aux cas contacts

Jusqu’à présent, le diagnostic rapide de la Covid-19 réalisé à l’aide des tests antigéniques nasopharyngés ne pouvait s’effectuer que chez les personnes symptomatiques depuis moins de 4 jours. Du fait d’un manque de données suffisantes pour conclure à une réelle efficacité de ces tests rapides, les sujets contacts identifiés par l’Assurance Maladie devaient quant à eux s’astreindre au test de référence : le test RT-PCR, réalisé en laboratoire d’analyse de biologie médicale.

À savoir ! Les tests antigéniques de diagnostic rapide de la Covid-19 viennent compléter les tests RT-PCR qui restent la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19. Réalisés sur prélèvement nasopharyngé avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests antigéniques permettent la mise en œuvre immédiate des mesures d’isolement des cas positifs.

C’est l’analyse des données récentes de la littérature qui a conduit la Haute Autorité de Santé à revoir son avis initial sur la population cible de ce test rapide. En effet, l’autorité a jugé ses performances diagnostiques satisfaisantes, surtout dans les premiers jours suivant l’exposition. Les données disponibles quant à la capacité des tests antigéniques à détecter efficacement le SARS-CoV-2 chez les personnes contacts asymptomatiques ont également été jugées rassurantes.

Le 27 novembre dernier, la Haute Autorité de Santé a donc émis un avis positif sur l’extension de ces tests rapides réalisés en ambulatoire aux cas contacts asymptomatiques détectés isolément ou au sein d’un cluster. Un arrêté du 3 décembre 2020 modifie ainsi la population ciblée par ces tests antigéniques rapides  pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

À savoir ! À ce jour, la HAS ne se prononce pas encore sur l’intérêt des tests antigéniques sur prélèvement salivaire. Elle conserve néanmoins la veille sur cette alternative, pour adapter sa position en cas de nouvelles données favorables.

Comment s’effectue le dépistage des cas contacts asymptomatiques ?

L’ouverture des tests antigéniques aux cas contact asymptomatiques ne modifie en rien le schéma de dépistage de cette population. Il reste en effet identique qu’il s’agisse d’un test antigénique ou d’un test RT/PCR.

La stratégie engagée dépendra alors de la situation décrite. Si la personne a été en contact étroit avec le patient 0 (comme c’est le cas pour des personnes résidant au sein d’un même foyer et soumis à des contacts répétés au sein d’une période donnée), il faudra qu’elle réalise le test le plus tôt possible, puis à 7 jours (J7) si le premier résultat est négatif. En revanche, si la personne n’a pas eu de contact étroit avec le patient 0, elle devra réaliser le test à J7 après la date d’exposition.

À savoir ! Si une situation physiologique ou pathologique particulière chez  un cas contact asymptomatique rend difficile ou empêche la réalisation d’un prélèvement nasopharyngé, le prélèvement oropharyngé peut constituer une alternative, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé.

Tout résultat, qu’il soit positif ou négatif sera renseigné dans un système de saisie appelé « outil SI-DEP », qui collecte l’ensemble des résultats de tests. Si le résultat du test antigénique s’avère positif, le pharmacien pourra renseigner dans le téléservice Contact Covid les éléments d’information concernant les patients positifs (coordonnées, informations relatives aux cas contacts identifiés par les patients).

En revanche, si le résultat du test antigénique s’avère négatif, le professionnel de santé ayant réalisé le test devra conseiller aux personnes symptomatiques âgées de 65 ans ou plus ou présentant au moins un facteur de risque, de consulter un médecin et de confirmer ce résultat par un test RT-PCR. Le patient sera invité à poursuivre l’observance rigoureuse des gestes barrières. En cas d’apparition de symptômes compatibles avec la Covid-19, il conviendra de faire passer un test au patient symptomatique.

Extension des professions de santé habilitées à réaliser les tests antigéniques

Jusqu’à présent, seuls les médecins, les pharmaciens d’officine et les infirmiers étaient habilités à réaliser les tests antigéniques de détection rapide. Désormais, en vertu de l’arrêté du 3 décembre dernier, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes et les masseurs-kinésithérapeutes sont également autorisés à réaliser ces tests auprès des personnes qu’ils prennent en charge.

Ces professionnels de santé devront bien évidemment effectuer toutes les étapes du test antigénique sur prélèvement nasopharyngé (prélèvement, réalisation du test et  remise du résultat), en respectant le protocole sanitaire ainsi que la stratégie de priorisation. L’accès à la plateforme SI-DEP et au dispositif Contact Covid leur sera ouvert pour enregistrer les résultats (positifs et négatifs) et mettre en œuvre le tracing autour d’un sujet testé positif.

À savoir ! Ces professionnels de santé auront la possibilité de récupérer gratuitement en pharmacie d’officine les boîtes de tests, sur présentation d’un justificatif professionnel.

A noter que ces tests antigéniques peuvent également être effectués sur des personnes asymptomatiques dans le cadre d’opérations de dépistage collectif, organisées par une collectivité publique au sein de populations ciblées. C’est le cas au Havre, en Normandie, et à Charleville-Mézières, dans les Ardennes où deux opérations de dépistage massif et volontaire ont été lancées ce lundi.

Pour finir, un tableau récapitulatif des moyens de dépistage par prélèvement nasopharyngé en fonction des profils de patients :

Personne symptomatiquePersonne « cas contact » asymptomatiquePersonne asymptomatique
Quels tests nasopharyngés possibles ?Test RT-PCR (test de référence)Test antigénique rapide (si symptômes de moins de 4 jours)Test RT-PCRTest antigénique rapideTest RT-PCR
Pris en charge par l’Assurance maladie ?OuiOuiOuiOuiOui
Où réaliser le test ?En laboratoire d’analyse médicaleEn pharmacie, cabinet médical et cabinets des professionnels de santé autorisésEn laboratoire d’analyse médicaleEn pharmacie, cabinet médical et cabinets des professionnels de santé autorisésEn laboratoire d’analyse médicale

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Covid-19 : les tests antigéniques désormais autorisés pour les cas contact. Vidal. Consulté le 8 décembre 2020.
– Dépistage de la Covid-19 : déploiement des tests antigéniques. Ameli. Consulté le 8 décembre 2020.
– Covid-19 : la HAS se prononce sur les tests salivaires RT-LAMP et met à jour les indications des tests antigéniques. Haute Autorité de Santé. Consulté le 8 décembre 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé.