Trop de sucre dans l’alimentation destinée aux enfants !

Actualités Conseils nutrition Métabolisme

Rédigé par Estelle B. et publié le 6 juin 2022

L’obésité est un fléau qui touche de plus en plus les enfants dans la majorité des pays industrialisés. Un phénomène qui s’est encore accentué avec la pandémie de Covid-19. Face à cet enjeu majeur de santé publique, quelle est la qualité nutritionnelle des produits composant l’alimentation des enfants proposés par les industriels de l’agroalimentaire ? Pour répondre à cette question, une enquête a été menée en Suisse auprès de quatre acteurs de la grande distribution.

alimentation enfants et soda

Focus sur l’alimentation des enfants

D’après les résultats de l’étude ESTEBAN menée entre 2014 et 2016 en France, 17 % des enfants de 6 à 17 ans sont en surpoids, parmi lesquels 4 % sont obèses. Et, d’après les premières données épidémiologiques, l’incidence de l’obésité chez les enfants aurait augmenté depuis l’arrivée de l’épidémie de la Covid-19 en France.

Pour lutter contre le surpoids et l’obésité chez les plus jeunes, les autorités de santé publique multiplient les initiatives. Elles prennent la forme par exemple au travers des messages relayés par le Programme National Nutrition Santé ou encore grâce à la mise en place du Nutri-Score. Mais, les industriels de l’agroalimentaire contribuent-ils à améliorer l’alimentation des enfants, en proposant des produits plus sains et plus équilibrés ? Cette question était au cœur d’une enquête menée en Suisse au printemps 2022 dans quatre enseignes de la grande distribution. Au total, 344 produits alimentaires ont été passés au crible.

Un tiers de sucres dans les aliments destinés aux enfants

Dès le départ, certains produits sont clairement destinés aux enfants, grâce à des emballages capables d’attirer l’enfant dès le premier regard. En se penchant sur la composition de ces produits, les enquêteurs se sont aperçus qu’ils renfermaient en moyenne 33 % de sucres cachés. En comparant leur composition aux recommandations de l’OMS, 94 % des produits destinés aux enfants ne répondent pas aux critères d’exigence nutritionnelle. L’une des enseignes ne proposait même aucun produit capable de répondre aux recommandations.

Les sucres cachés présents dans les aliments clairement adressés aux enfants se retrouvaient aussi bien dans des produits sucrés que dans des produits salés. En effet, l’enquête liste :

  • Chocolats et des bonbons ;
  • Céréales ;
  • Glaces ;
  • Gâteaux et biscuits ;
  • Snacks salés ;
  • Produits laitiers ;
  • Boissons ;
  • Préparations fromagères ;
  • Charcuteries ;
  • Plats préparés.

Et oui, le sucre ne se cache pas seulement dans les aliments sucrés !

Des aliments pour enfants plus sains et plus équilibrés

En ce qui concerne l’affichage du Nutri-Score, pour les produits qui en disposaient :

  • 64 % avaient un Nutri-Score orange ou rouge ;
  • 13 % avaient un Nutri-Score vert ou vert clair.

Après avoir demandé aux industriels de réduire le taux de sucre dans les aliments destinés aux enfants, l’OMS plaide désormais pour la suppression de toute publicité ou promotion sur ces produits.

Pour les associations de consommateurs à l’origine de l’enquête, il faut aller plus loin pour prévenir la consommation excessive de sucre chez l’enfant. Elles formulent ainsi plusieurs recommandations :

  • Rendre obligatoire l’affichage du Nutri-Score sur les produits préférentiellement destinés aux enfants par un affichage aguicheur ;
  • Limiter la publicité aux aliments qui répondent aux critères d’exigence nutritionnelle de l’OMS ;
  • Interdire toute allégation « santé » ou « nutrition » sur les aliments qui ne répondent pas à ces critères ;
  • Exiger des efforts auprès des industriels de l’agroalimentaire pour qu’ils proposent des aliments plus équilibrés aux enfants.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Nutritional Quality and Degree of Processing of Children’s Foods Assessment on the French Market. mdpi.com. Consulté le 2 juin 2022.
– Denrées pour enfant. Profil nutritionnel positif et marketing, des impossibles à concilier. frc.ch. Consulté le 2 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.