La tuberculose frappe encore !

Mar 16, 2017 par

Non, la tuberculose n’appartient pas encore au passé. En effet, après le décès d’une fillette de 4 ans en février dernier, l’infection occupe le devant de la scène et fait de nouveaux parler d’elle cette semaine. Cette fois-ci, c’est dans les Alpes-Maritimes qu’un nouveau cas a été signalé début mars. L’occasion pour Santé sur le Net de faire le point sur cette pathologie.

tuberculose frappe encore

Qu’est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est une maladie contagieuse par voie aérienne. L’agent qui en est à l’origine est le bacille de Koch ou Mycobactérium tuberculosis de son autre nom. Cependant, une personne infectée ne développera pas automatiquement la maladie. Ainsi, la tuberculose se déclarera seulement chez 5 à 10 % des personnes infectées.

A savoir ! Une personne infectée et non traitée peut contaminer jusqu’à 15 personnes.

Les symptômes de la tuberculose sont :

  • toux, avec parfois des expectorations (ou crachats) sanglantes ;
  • douleurs thoraciques ;
  • affaiblissement général ;
  • perte de poids ;
  • fièvre ;
  • sueurs nocturnes.

Le diagnostic est facilité avec le test ultra rapide Xpert MTB/RIF® qui donne le résultat en 2h. Il permet de détecter non seulement la présence de la tuberculose, mais aussi l’efficacité de l’antibiotique principalement utilisé, à savoir la rifampicine, sur l’infection.

Avec un traitement adapté et surtout une bonne observance (suivi rigoureux du traitement), on peut guérir de la tuberculose. Classiquement, le traitement repose sur l’association de 4 antituberculeux (dont la rifampicine) pendant 6 mois.

La tuberculose, toujours présente

Un nouveau cas de tuberculose a été signalé au Centre de lutte antituberculeuse des Alpes-Maritimes le 2 mars dernier. La vie de la patiente n’est pas en danger et un dépistage de l’ensemble des personnes ayant pu être en contact avec elle a été organisé rapidement.

En effet, la tuberculose est une tueuse redoutable. En particulier, en Afrique sub-saharienne, la région du monde la plus touchée, où près de 2 millions de cas sont répertoriés par an. La situation en France est plus favorable, mais, on dénombre malgré tout 5 000 cas chaque année, dont 900 décès. L’île de France semble être la région la plus touchée. Le nombre de cas est en effet, 2 à 4 fois supérieur qu’ailleurs en France.

L’infection est l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde. En 2015, 1,8 million de personnes sont décédées de tuberculose, parmi les 10,4 millions l’ayant contracté. Six pays dont l’Inde, l’Indonésie, la Chine, le Nigeria, le Pakistan et l’Afrique du Sud, comptent plus de 60 % des cas de l’infection. Plus inquiétant, on estime que dans le monde, 480 000 personnes auraient développé une tuberculose dite multi-résistante.

A savoir ! Une tuberculose est dite multi-résistante lorsqu’elle n’est pas contrôlée par le traitement standard constitué de 4 antituberculeux. L’échec au traitement résulte de l’absence d’effet d’une ou plusieurs des molécules utilisées.

Cependant, les efforts mis en place par l’OMS pour enrayer l’infection commencent à payer. Ils auraient permis de sauver 49 millions de vies en 15 ans (entre 2000 et 2015). L’incidence de la maladie a diminué de près de 1,5 % chaque année depuis 2000. Des actions, restent cependant à mener pour atteindre l’objectif fixé par l’OMS de 4 à 5 % de réduction annuelle d’ici 2020.

Charline D., Pharmacienne


Sources :
Tuberculose. Institut Pasteur. Publié en novembre 2009.
Tuberculose. OMS.Publié en octobre 2016.

Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.