Une grande étude sur le bien-être des enfants

Actualités Autres maux (enfants) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 8 janvier 2022

La crise sanitaire sans précédent que vit le monde depuis 2022 a mis en lumière ou provoqué nombre de fragilités dans la santé mentale et le bien-être des Français. Et les enfants âgés de 3 à 11 ans ne sont pas épargnés par cette tendance. Afin d’en savoir plus sur le bien-être de cette classe d’âge, Santé Publique France va mener en 2022 une vaste enquête sur les enfants Français. Explications.

bien-être des enfants

En savoir plus sur le bien-être des enfants de 3 à 11 ans

Au détour de la crise sanitaire liée à la Covid-19, les professionnels de la santé et de l’éducation s’inquiètent de l’état de santé mentale et du bien-être des enfants et des adolescents. Ces professionnels ont récemment établi deux constats :

  • Un manque récurrent d’indicateurs sur le bien-être et la santé mentale des enfants âgés de 3 à 11 ans ;
  • Une augmentation significative des troubles psychologiques chez les enfants et les adolescents depuis le début de l’épidémie.

En savoir plus sur la santé mentale des enfants est essentiel afin d’améliorer la prévention, l’accompagnement et la prise en charge des enfants et de leurs familles. Dans ce cadre, une grande étude va être lancée en 2022 par Santé Publique France, avec le soutien des ministères de la santé et de l’éducation nationale. Quatre départements sont choisis pour la phase pilote de l’étude en janvier 2022, avant un déploiement national dès la fin du printemps.

Interroger les enfants de maternelle et de primaire

Cette étude, baptisée ENABEE, aura pour premier objectif de compléter les connaissances et les données sur la santé mentale et le bien-être des enfants de moins de 11 ans. Actuellement, les données sont largement insuffisantes pour évaluer l’état de santé mentale des enfants, à la différence des adolescents de 11 à 18 ans, plus souvent suivis dans le cadre des études épidémiologiques. Cette étude sera répétée à intervalles réguliers dans le temps (tous les deux à trois ans), afin de collecter suffisamment de données pour affiner les politiques de santé publique à destination des plus jeunes.

Les enfants âgés de 3 à 11 ans, scolarisés en école maternelle ou élémentaire, sont ciblés par cette étude, qui devra répondre à plusieurs objectifs précis :

  • Déterminer des indicateurs de bien-être chez l’enfant pour évaluer leur niveau de bien-être ;
  • Estimer la prévalence de différents troubles psychologiques susceptibles d’affecter les enfants, tels que :
    • Les troubles de l’humeur ;
    • Les troubles anxieux ;
    • Les phobies ;
    • Les problèmes émotionnels ;
    • Les troubles de l’apprentissage et les troubles de l’attention ;
  • Définir les facteurs de risque ou les facteurs de protection de ces troubles psychologiques ;
  • Evaluer l’impact de ces troubles sur la santé et le développement de l’enfant.

Anticiper les troubles des adolescents et des adultes

Seront exclus de l’étude, les problèmes psychiatriques plus spécifiques, comme l’autisme ou les psychoses, ou encore les problèmes liés aux techniques d’apprentissage scolaire. L’objectif de l’étude est d’obtenir une image fidèle du bien-être et de la santé mentale des enfants français. Pour les enfants scolarisés en élémentaire, les enfants et un adulte référent seront questionnés, alors que pour les enfants en maternelle, seul un adulte référent sera interrogé.

L’étude se déroulera dans les écoles, au travers d’outils psychométriques, déjà utilisés et reconnus dans le monde, mais elle n’a pas vocation à se limiter au seul bien-être des enfants à l’école. Les données des enfants seront anonymisées. A terme, l’ensemble des données collectées devrait permettre de définir des stratégies de santé publique destinées à améliorer le bien-être général des enfants et donc à optimiser le bien-être et l’épanouissement des adolescents et des adultes qu’ils deviendront.


Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Enabee : étude nationale sur le bien-être des enfants. santepubliquefrance.fr. Consulté le 2 janvier 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.