Une pilule « miracle » pour remplacer le sport ?

Oct 14, 2015 par

Innovation La pratique d’une activité physique de 30 minutes par jour est fortement recommandée notamment pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Or, certaines personnes n’ont pas la possibilité de pratiquer du sport ; c’est le cas des patients obèses ou à mobilité réduite.

sport

Plus de 1000 réactions moléculaires

Il est intéressant de comprendre quels sont les mécanismes impliqués dans l’effet bénéfique de l’exercice physique pour pouvoir à terme mimer ces propriétés au moyen d’un médicament. Des chercheurs Danois et Australiens travaillent sur ce projet ambitieux et ont publiés l’avancée de 3 ans de recherche dans la revue Cell Metabolism, le 1er octobre 2015. Ils ont établi une cartographie de plus de 1000 réactions moléculaires intervenant sur 562 protéines (notamment des kinases) après d’un exercice physique.

Le sport en comprimé : une utopie ?

Pour établir ce schéma, 4 hommes sains et non entraînés ont été soumis à des biopsies de muscle squelettique avant et après une activité physique intense. La comparaison des tissus a permis de mettre en évidence les changements déclenchés par l’exercice physique. Les chercheurs précisent que même si leurs travaux permettent de mieux comprendre les mécanismes sous-tendant les effets bénéfiques du sport, il faudra patienter encore plus d’une décennie pour voir se développer un médicament sur la base de ces recherches.


Source:
Global Phosphoproteomic Analysis of Human Skeletal Muscle Reveals a Network of Exercise-Regulated Kinases and AMPK Substrates, Nolan J. Hoffman and al., Cell Metabolism, 1er octobre 2015, DOI: 10.1016/j.cmet.2015.09.001

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.