Remplacer la viande rouge par des protéines végétales réduit-il le risque de maladie cardiaque ?

May 23, 2019 par

Les effets de la viande rouge sur les facteurs de risque cardiovasculaire ont fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Les détracteurs de la viande rouge considèrent qu’elle a une forte teneur en acides gras saturés et en calories, tandis que les défenseurs se focalisent sur sa richesse en protéines et en autres nutriments. Selon une méta-analyse d’essais randomisés, remplacer la viande rouge par des protéines végétales réduirait le risque de maladie cardiaque.

Protéines végétales

Une méta-analyse sur 36 essais randomisés

La base de donnée Pubmed a été consultée pour étudier les effets du remplacement de la viande rouge par d’autres types d’aliments : poisson, poulet, autres volailles ou protéines végétales telles que légumes, soja ou noix.

L’analyse a porté sur les données de 36 essais randomisés réalisés au total sur 1803 participants.

Les facteurs de risque des maladies cardiaques, notamment la concentration sanguine de cholestérol, de triglycérides, lipoprotéines, ainsi que la pression artérielle ont été évalués.

La comparaison entre les régimes à base de viande rouge avec d’autres types de régimes combinés n’a révélé aucune différence significative pour les facteurs suivants : le cholestérol total, les lipoprotéines ou encore la pression artérielle. Cependant, les régimes plus riches en viande rouge entraînent des concentrations plus élevées de triglycérides que les autres régimes.

À savoir ! Il existe deux types de cholestérol :

  • Le (mauvais) cholestérol LDL « low density lipoprotein » : lipoprotéines à faible densité.
  • Le (bon) cholestérol HDL « high density lipoprotein » : lipoprotéines à haute densité.

Les régimes alimentaires riches en protéines végétales de haute qualité ont entrainé une diminution moindre cholestérol total et de cholestérol LDL par rapport aux régimes contenant de la viande rouge.

En comparaison avec le poisson, la viande rouge a entraîné une diminution plus importante des taux de LDL-cholestérol et de HDL-cholestérol. En comparaison avec les glucides, la viande rouge a entraîné une diminution plus importante des triglycérides.

Viande rouge vs protéines végétales

Les auteurs recommandent aux personnes de suivre des régimes alimentaires sains privilégiant les protéines végétales de haute qualité et limitant la consommation de viande rouge car ils offrent d’excellents bienfaits pour la santé. Néanmoins, des études additionnelles sont nécessaires pour confirmer leurs conclusions.

” Si vous remplacez les hamburgers par des biscuits ou des frites, vous ne serez pas en meilleure santé. Mais si vous remplacez la viande rouge par des sources saines de protéines végétales, comme les noix et les haricots, vous obtiendrez un bénéfice pour la santé.” a expliqué Stampfer, auteur principal de l’étude.

Alexana A., Journaliste Scientifique

– Replacing red meat with plant protein reduces heart disease risk. Medical News Today. Consulté 17 mai 2019.
– Viande rouge et facteurs de risque cardiovasculaire, quel est le menu ? JIM. Consulté le 17 mai.
Alexana Aloysius
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.