VIH : U=U, de quoi s’agit-il ?

Feb 4, 2019 par

En 2016 a eu lieu une campagne de prévention ayant comme but l’éradication du SIDA (VIH). Cette campagne tournait autour d’une formule, U=U qui signifie non détectable = non transmission (undetectable = untransmittable).

Le ruban rouge, symbole du VIH

Charge virale indétectable = impossibilité de transmission sexuelle ?

En 1996, les tri thérapies (association de 3 molécules anti-VIH) ont vu le jour. Suite à cette découverte, les charges virales des patients ont considérablement chuté et ont atteint un niveau inférieur au seuil de détection. Cette charge virale indétectable se vérifiait sur le long terme. Le concept U=U a émergé, ce qui signifie « non détectable = non transmission ». Ce n’est cependant qu’en 2011 que ce concept a été réellement adopté suite à de nombreux essais clinique réalisés.

À savoir ! Le concept U=U peut se définir de la manière suivante : les personnes séropositives, non porteuses d’une autre infection sexuellement transmissible, suivant une trithérapie et dont la charge virale est devenue et maintenue indétectable, ne transmettent plus sexuellement le VIH.

3 éléments sont essentiels pour ce concept U=U :

  • Traitement anti-rétro viral ayant un suivi de traitement irréprochable
  • Charge virale indétectable après 6 mois de traitement anti-rétro viral ; adhésion au traitement toujours irréprochable
  • Charge virale contrôlée tous les 3 à 4 mois lorsque la charge virale est sous le seuil des 200 copies/mL

Attention, l’arrêt de la trithérapie engendre une annulation de la formule U=U !

20% des séropositifs ont une charge virale indétectable

Obtenir et maintenir une charge virale indétectable nécessite de respecter de façon continue et régulière la tri thérapie. Une étude menée aux Etats-Unis a montré que seulement 20% des séropositifs ont réussi à avoir une charge virale indétectable sur le long terme mais 40% d’entre eux n’ont pas maintenu cette charge virale indétectable au-delà de 12 mois. La cause principale ? Le suivi du traitement.

La mesure de la charge virale doit être effectuée :

  • Lors de la prise en charge initiale
  • Lors de la mise en place de la trithérapie ou lors d’un changement au niveau du traitement
  • 2 à 8 semaines après le début de la trithérapie puis toutes les 4 à 8 semaines jusqu’à obtenir une charge virale inférieure à 200 copies/mL
  • Tous les 4 à 6 mois lorsque la charge virale du patient est stable

Un arrêt de la trithérapie engendre une augmentation de la charge virale dans les 2 à 3 semaines suivantes, donc le risque de transmission par voie sexuelle est de nouveau présent.

Pour conclure, le concept U=U doit inciter :

  • Les personnes séropositives à être traitées
  • Les patients suivant une trithérapie à maintenir un suivi du traitement irréprochable
  • A faire d’avantages d’efforts pour permettre la disparition du VIH.

Léa G. Journaliste scientifique

– VIH : suivre la formule U=U. JIM. Consulté le 24 janvier 2019.
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.