La vitamine D diminue le risque de cancer du sein

Jun 27, 2018 par

On connaît la vitamine D depuis bien longtemps, ainsi que son intérêt pour les os et le squelette. Il y a quelques années, on évoquait le potentiel de la vitamine D pour réduire le risque de développer un cancer. Une récente étude confirme que les personnes ayant des taux élevés de vitamine D dans le sang ont un risque significativement plus faible de développer un cancer du sein.

vitamine D

La vitamine D en prévention du cancer ?

Le potentiel de la vitamine D pour prévenir le cancer est depuis longtemps au centre des débats médicaux. En effet, là où certaines études ont démontré que le risque de cancer diminue en cas de taux élevés de vitamine D, d’autres ont suggéré que celle-ci n’avait aucun impact sur la maladie.

À ce jour, les arguments en faveur d’un apport en vitamine D pour lutter contre le risque de cancer semblent cependant les plus puissants. Ainsi, une étude publiée cette année a mis en évidence que de faibles apports en vitamine D été associés à un risque accru de cancer. D’autres études ont également montré un lien entre des taux élevés de vitamine D et un meilleur taux de survie des patients traités pour un cancer du sein.

Des chercheurs de l’université de Californie ont analysé les résultats de trois études précédemment menées sur le sujet. Ils ont voulu savoir si des niveaux élevés de vitamine D étaient associés à un risque plus faible de cancer, et dans quelle mesure. Leur analyse suggère que certains niveaux de vitamine D sont effectivement en corrélation avec un risque « nettement inférieur » de cancer du sein.

Un taux élevé de vitamine pour réduire les risques de cancer

Les chercheurs de l’université de Californie ont analysé les données de 3 études (2 essais cliniques et 1 étude de cohorte), soit celles de près de 5 038 individus. Tous les participants étaient des femmes âgées en moyenne de 63 ans, sans cancer au début de l’étude. L’ensemble des données utilisées a été recueilli entre 2002 et 2017. Pendant la période où les études ont été menées, 77 nouveaux cas de cancer ont été répertoriés dans la population de participants.

L’objectif de l’étude était de chercher une association entre le risque de développer un cancer du sein et la concentration de vitamine D dans le sang. L’analyse a révélé que les individus ayant des concentrations plus élevées présentaient un risque significativement plus faible de développer un cancer du sein. En effet, les participants ayant des taux sanguins de vitamine D supérieurs à 60 ng/ml (nanogrammes par millilitre) avaient 1/5 du risque de cancer par rapport aux individus ayant un taux sanguin inférieur à 20 ng/ml. Ces résultats restent valables même après ajustement de l’analyse sur des facteurs potentiellement influençant tels que l’âge, l’IMC ou la consommation de tabac.

Les chercheurs précisent que cette analyse s’est limitée au cancer du sein post-ménopausique. D’autres recherches sont donc nécessaires pour déterminer si un taux de vitamine D élevé permet également de prévenir le cancer du sein pré-ménopausique.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Vitamin D may decrease breast cancer risk, study reports. MedicalNewToday – www.medicalnewstoday.com – Consulté le 18 juin 2018.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.