Vivre avec un larynx artificiel

Feb 12, 2017 par

Larynx artificiel

Innovation Le larynx joue un rôle majeur dans la respiration, la déglutition et la phonation. Lorsque cet organe dysfonctionne ou est lésé (par exemple suite à un cancer ORL), ces trois fonctions sont perturbées, avec des conséquences importantes pour le patient. Une équipe française a réussi pour la première fois dans le monde à implanter un larynx artificiel chez un patient.

Les fonctions du larynx

Le larynx est un organe cartilagineux de l’appareil respiratoire, qui se situe au niveau de la gorge entre le pharynx et la trachée. Il participe à trois fonctions importantes :

  • La respiration en tant qu’élément constitutif des voies respiratoires ;
  • La déglutition en évitant les fausses routes ;
  • La phonation (émission de sons et donc de la voix), puisqu’il abrite les cordes vocales.

Deux grands types de maladies peuvent affecter le larynx :

  • Les laryngites sont des inflammations bénignes du larynx, d’origine infectieuse ou non ;
  • Les cancers du larynx appartiennent aux cancers de la sphère ORL. Ils sont le plus souvent liés au tabagisme. Leur traitement peut nécessiter une ablation partielle ou totale du larynx (laryngectomie).

Le cancer du larynx est à l’origine de conséquences parfois très importantes et souvent irréversibles pour les patients :

  • Ils ne peuvent plus respirer par le nez ou la bouche et ont alors besoin d’une trachéostomie permanente (ouverture chirurgicale au niveau de la trachée pour permettre à l’air d’entrer dans les poumons).
  • Ils souffrent de nombreux troubles de la déglutition et ne peuvent souvent plus manger d’aliments solides.
  • Ils ont beaucoup de mal à s’exprimer, car leur voix est fortement altérée.

La mise au point d’un larynx artificiel représente ainsi un immense espoir pour ces malades, dont la vie personnelle et professionnelle est fortement bouleversée.

Un parcours long et complexe

À Strasbourg, plusieurs équipes travaillent depuis une vingtaine d’années sur le développement de dispositifs médicaux innovants pour les dysfonctionnements du larynx, et en particulier sur la mise au point d’un larynx artificiel. C’est en 2012 qu’ils ont finalisé le premier appareil.

L’implantation de celui-ci chez l’Homme se déroule en deux étapes :

  1. L’équipe de chirurgiens procède à l’ablation du larynx du patient et implante une bague trachéale en titane (premier élément du larynx artificiel). Cette bague permet de rétablir le lien entre la base de la langue et la trachée. Conçue dans un matériau compatible avec les tissus vivants, elle s’intègre progressivement à la gorge.
  2. Plusieurs semaines plus tard, un dispositif amovible constitué de valves est inséré dans la bague trachéale. Il permet de reproduire partiellement les fonctions naturelles du larynx.

Le premier essai d’implantation a été effectué en 2012 sur un patient de 65 ans, atteint d’un cancer du larynx, puis sur cinq autres patients. Aucun d’entre eux n’a pu conserver l’implant au-delà de quelques semaines, en raison de problèmes de santé et de la survenue d’un phénomène de rejet.

Une première mondiale

Suite à ces échecs, les chercheurs ont amélioré la technique chirurgicale, mais aussi le larynx artificiel, en particulier en le recouvrant d’un film antimicrobien pour limiter les risques de rejet. Le premier patient implanté avec ce larynx optimisé, âgé de 56 ans, vit maintenant avec ce dernier depuis presque deux ans. Il peut à nouveau respirer par le nez et la bouche, et se passer ainsi de son orifice de trachéostomie pendant de longues périodes, de jour comme de nuit. Parallèlement, il a retrouvé l’olfaction et l’usage de la voix. Seuls persistent encore des troubles de la déglutition.

Selon les chercheurs, cette réussite ne constitue qu’une étape sur le long chemin de la mise au point d’un larynx artificiel et des études sont encore nécessaires, avant de pouvoir offrir à tous les patients une telle implantation. Une étude clinique dans plusieurs pays européens est en cours pour tester le nouvel implant sur un plus grand nombre de patients.

En France, entre 1 500 et 1 600 laryngectomies totales sont réalisées chaque année. La promesse d’un larynx artificiel représente une formidable avancée pour tous ces malades et leurs familles.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources :
Egora.fr. Première mondiale : un larynx artificiel implanté chez un Homme. 7 octobre 2013.
INSERM. Un patient bénéficie d’un larynx artificiel depuis 18 mois. 17 janvier 2017.
Egora.fr. Cancer de la gorge : implantation d’un larynx artificiel chez un patient. 19 janvier 2017.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.