Accidents de la route : l’OMS veut diviser de moitié le nombre de décès

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens) Urgences

Rédigé par Estelle B. et publié le 8 juillet 2022

A travers le monde, chaque année, environ 1,3 millions de personnes perdent la vie suite à des accidents de la route. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient d’organiser deux journées dédiées à la sécurité routière. Le thème était « la sécurité routière à l’horizon 2030 : garantir une décennie d’action et de réalisation ». Explications.

accidents de la route

Accidents de la route : plus d’un million de morts chaque année dans le monde

La sécurité routière constitue un enjeu majeur de santé publique au niveau mondial. En effet, plus de 90 % des décès surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Ces derniers jours, les Etats membres de l’OMS se sont engagés à réduire de moitié le nombre de morts et de blessés sur les routes du monde, à l’horizon 2030. Un engagement fort pour la décennie à venir.

A travers le monde, depuis l’invention de l’automobile, les routes ont provoqué plus de décès que la Première Guerre Mondiale ou que nombre de pandémies. Chez les enfants et les jeunes adultes, les accidents de la route représentent l’une des principales causes de mortalité. Si les pays développés ont tous mis en place des politiques de sécurité routière plus ou moins efficaces, les pays en voie de développement ne parviennent pas à endiguer la mortalité sur les routes.

Diviser par deux le nombre de décès à l’horizon 2030

Pourtant, le transport routier constitue un axe vital pour le développement, en assurant :

  • Le trajet pour aller travailler ;
  • Le trajet pour emmener les enfants à l’école ;
  • Le trajet pour aller faire les courses ;
  • Le trajet pour accéder aux soins ;
  • Etc.

A l’échelle mondiale, il est capital d’instaurer et de mener des actions visant à réduire le nombre de décès sur les routes. Un plan d’actions pour la décennie avait déjà été publié en octobre 2021 et cette fois les Etats s’engagent à le mettre en œuvre. Ce plan comprend notamment :

  • Une amélioration continue de la conception des routes et de la sécurité des véhicules ;
  • Un renforcement de la législation routière ;
  • Une amélioration des soins d’urgence vitaux ;
  • Un développement de mode de transport doux et respectueux de l’environnement.

Preuve que c’est possible, la ville de Bogota, qui a mis en œuvre ce plan, est parvenue à réduire de moitié le nombre de décès sur ses routes.

50 ans de sécurité routière en France

En France aussi, la sécurité routière, qui fête cette année ses cinquante ans, reste un enjeu majeur de santé publique. En près d’un demi-siècle, la France est passée de plus de 18 000 décès sur les routes en 1972 à un peu moins de 3 000 décès au cours de l’année 2021. Les politiques successives de sécurité routière ont permis cette baisse spectaculaire de la mortalité sur les routes. Néanmoins, de nouvelles actions restent nécessaires pour continuer sur cette tendance.

A l’occasion des 50 ans de la sécurité routière en France, une exposition itinérante a été conçue. Présentée dans la cour du ministère de l’Intérieur le 1er juillet 2022, elle fera le tour de France au cours de l’été. En effet, elle passera par Paris, Hyères, Nice, Marseille, Biarritz et La Baule. Elle plongera le visiteur dans un voyage dans le temps. L’exposition embarquera le visiteur dans d’anciens modèles de voitures puis en rappelant les différentes mesures de sécurité routière prises au fil des années : port obligatoire de la ceinture de sécurité, port obligatoire du casque pour les motos, la création du permis à points, les différentes limitations de vitesse ou encore la baisse du seuil d’alcoolémie autorisé.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Une nouvelle Déclaration politique historique fixe comme objectif de diviser par deux, d’ici à 2030, le nombre de morts et de blessés sur la route. who.int. Consulté le 8 juillet 2022.
– Paris : une exposition retrace cinquante ans de sécurité routière. francebleu.fr. Consulté le 8 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.