Accouchement : l’expression d’une certaine appréhension !

Jun 6, 2017 par

Pour la majorité des femmes, devenir mère est un pur bonheur que l’on ne saurait mesurer et, ce, de l’annonce de la grossesse jusqu’à l’étape de l’accouchement. Mais, dans certains cas, il arrive que, certaines femmes enceintes, témoignent un tout autre sentiment qui se manifeste par une profonde angoisse. Interrogeons ces femmes…

Angoisse d'une femme enceinte

Les motifs de cette fameuse « phobie » de l’accouchement

Pour certaines femmes enceintes, la grossesse n’est pas forcément synonyme d’épanouissement contrairement à celles qui ont la chance de pouvoir pleinement profiter de cet évènement.

Ce trouble anxieux de la grossesse qui devient pathologique chez les femmes présentant un excès de peur est aussi défini par ce que l’on appelle la « tocophobie » (ou « phobie » de l’accouchement).

De nombreuses questions peuvent tourmenter ces femmes et viennent davantage augmenter leur niveau de crainte. Ces questions sont surtout présentes lorsque de précédents évènements dévastateurs sont survenus. Il peut s’agir d’un abus sexuel, de fausse(s) couche(s), d’un défaut d’affection trop profond ou bien tout simplement d’une anxiété trop importante d’un trouble anxieux important chez la personne.

Bien que ce phénomène demeure peu connu, une équipe irlandaise s’est intéressée à ces femmes dont le quotidien peut être difficile à traverser et dont la prévalence reste encore à définir…

Une future maman sur sept touchée !

Dans la revue systématique menée par les chercheurs, 33 études réparties dans 18 pays différents ont été recensées.

Les résultats ont montré que la prévalence des femmes touchées par ce syndrome de peur excessive lors de la grossesse et de l’accouchement s’élevait à 14 %. Et il semblerait que ce chiffre ne soit pas prêt de reculer dans les années à venir…

Bien que ce résultat doive être interprété avec précaution étant donné l’hétérogénéité entre les questionnaires, les techniques utilisées et les périodes de grossesse des femmes interrogées, ce chiffre doit néanmoins pouvoir interpeller les professionnels dans ce secteur !

De ce fait, des mesures devraient intervenir rapidement pour mieux prendre en charge ces patientes qui ont surtout besoin de réconfort dans l’immédiat.

À savoir ! « Une revue systématique est une approche globale et explicite d’interrogation de la littérature médicale. Elle comprend généralement plusieurs étapes, parmi lesquelles (1) poser une question à laquelle on puisse répondre, (2) identifier une ou plusieurs bases de données à interroger, (3) élaborer une stratégie de recherche explicite, (4) sélectionner les titres, les résumés et les textes en se basant sur des critères explicites pour les retenir ou non et (5) synthétiser les données sous un format standardisé. »

Lucie B., Biologiste spécialisée en E-santé

– Quand l’accouchement fait peur. JIM. Dr Charles Vangeenderhuysen. Le 31 mai 2017.
Lucie B.
Biologiste spécialisée en E-santé
Passionnée par l’univers des Neurosciences.
Possède un goût prononcé pour l’architecture d’intérieur et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.