L’acupuncture face à la douleur cancéreuse

Jan 22, 2020 par

L’acupuncture fait partie des médecines alternatives les plus répandues en France. Son intérêt en complément de la médecine allopathique est d’ores et déjà démontré dans certaines indications thérapeutiques. Récemment, des chercheurs ont mené une revue de littérature pour évaluer son efficacité dans la prise en charge de la douleur cancéreuse. Une analyse publiée dans la revue scientifique JAMA Oncology.

acupuncture-douleur-cancer

Douleur cancéreuse et acupuncture

La douleur est un symptôme fréquent et commun à tous les types de cancers. Sa prise en charge médicale est axée sur la prescription de médicaments antalgiques, dont la puissance est déterminée en fonction de l’intensité des douleurs ressenties par le patient. Mais les médecines alternatives ou complémentaires peuvent également être utiles pour soulager les douleurs cancéreuses.

Parmi les médecines complémentaires possibles, figure l’acupuncture. Des études récentes ont évalué l’intérêt de l’acupuncture dans la prise en charge des douleurs liées au cancer, mais une analyse comparée des données les plus récentes restait à effectuer. Des chercheurs viennent ainsi de réaliser une revue de littérature et une méta-analyse sur l’acupuncture dans le traitement des douleurs cancéreuses.

L’acupuncture supérieure au placebo et aux médicaments

Au total, les chercheurs ont inclus dans leur analyse 14 études cliniques, randomisées et contrôlées, ayant porté sur 920 patients, parmi lesquelles 7 études chinoises, 6 études américaines et une étude internationale. Sur le plan méthodologique, 9 études ont comparé l’acupuncture avec un placebo, 7 avec un traitement médicamenteux antalgique.

Toutes les études sauf une ont été menées sur des douleurs cancéreuses spécifiques, en particulier les douleurs articulaires consécutives à la prise d’anti-aromatases (médicaments utilisés dans le traitement de certains cancers du sein. De même, 13 études avaient inclus des patients cancéreux décrivant des douleurs modérées à sévères (un score d’au moins 3 ou 4 sur l’échelle visuelle analogique d’évaluation de la douleur).

L’analyse des données a montré que la diminution de la douleur grâce à l’acupuncture était supérieure à celle du placebo (en moyenne une différence d’1,38 point sur le score de douleur). Par ailleurs, l’acupuncture et l’acupression (forme de toucher centrée sur les points énergétiques du corps) se montraient plus efficaces que le traitement antalgique (différence moyenne d’1,44 point sur le score de douleur).

Un complément aux traitements antalgiques classiques

Les résultats se montraient par ailleurs différents en fonction des techniques d’acupuncture. L’acupuncture manuelle et l’acupuncture auriculaire se montraient par exemple plus efficaces que le placebo. Ainsi, l’acupuncture, seule ou associée à l’acupression, permet de réduire significativement l’intensité des douleurs modérées à sévères liées au cancer.

L’hétérogénéité des résultats entre les études conduit les auteurs de la revue à conclure sur la nécessité de nouvelles études complémentaires pour mieux évaluer l’intérêt de l’acupuncture dans la douleur cancéreuse, et en particulier pour déterminer quelle technique est la plus efficace.

Dans tous les cas, les données compilées confirment l’intérêt de l’acupuncture face à la douleur cancéreuse. Une médecine complémentaire qui pourrait permettre de réduire significativement le recours aux médicaments antalgiques.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Clinical Evidence for Association of Acupuncture and Acupressure With Improved Cancer Pain: A Systematic Review and Meta-Analysis. ncbi. Consulté le 17 janvier 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.