Quelle quantité de café peut-on consommer sans risque ?

May 13, 2017 par

Café, boissons énergisantes, coca-cola et autres produits hautement consommés par la population en général, comportent de la caféine. Le taux de caféine dépend, bien évidemment, du type d’aliment et de boisson. Les effets de la caféine sur l’organisme sont plus ou moins connus avec une dose tolérable encore floue parfois …

caféine café consommation

Les effets de la caféine sur la santé

Stimulation de la mémoire, augmentation des performances physiques et psychologiques sont des conséquences bien connues liées à la consommation de caféine.

D’autres effets y sont également associés, plus néfastes en revanche. Ces derniers peuvent notamment être visibles à la suite de l’arrêt d’une consommation régulière en caféine : fatigue, maux de tête, anxiété, nervosité, état dépressif ou encore troubles de la concentration.

La caféine entraîne donc une addiction, plus ou moins importante et plus ou moins néfaste en fonction de la consommation quotidienne de chaque individu.

Une quantité minimisée, pour des risques limités !

De nombreuses études se sont intéressées aux effets de la caféine sur l’organisme. Néanmoins, les données scientifiques concernant la quantité tolérable pour limiter les effets désagréables sont peu présentes dans la littérature.

C’est dans ce contexte que des chercheurs ont souhaité mener leur étude. Ils se sont attardés sur le suivi d’un panel d’individus aux caractéristiques différentes : adultes avec un bon état de santé général, femmes enceintes ou encore les enfants et les adolescents.

L’analyse a été effectuée sur les réponses au questionnaire « PECO (Population, Exposure, Comparator and Outcome) ». Les conséquences sanitaires évaluées portaient sur la toxicité aigüe (maux de ventre, brûlures d’estomac, céphalées, etc.), les atteintes cardiovasculaires, les effets sur le système osseux ou encore sur le comportement, le développement et la reproduction.

Au travers de ce questionnaire émis à l’ensemble des participants, quelle que soit leur catégorie, les résultats ont pu permettre de déterminer une consommation « maximale non délétère », de caféine.

La dose maximale non délétère (qui n’entraîne pas d’effets visibles et ressentis sur l’organisme) varie en fonction de la classe d’âge et de l’état de santé de la personne. « Health Canada » a alors déterminé cette dose à 400 mg par jour pour les adultes en bon état général. Une dose de caféine maximale de 300 mg par jour pour les femmes enceintes ou encore 2,5 mg par jour et par kg de poids corporel pour les enfants et les adolescents. Cette consommation de 300 mg correspond environ à 3-4 tasses de café torréfié moulu,  ou à 5 tasses de café instantané ou de thé, ou encore à 6 canettes de cola.

En ce sens, une consommation jusqu’à 400 mg de caféine par jour, pour un adulte en bonne santé, ne semblerait pas délétère tant sur le plan cardiovasculaire que physiologique ou encore sur le comportement et la reproduction. Pour les femmes enceintes, une consommation de ce stimulant, jusqu’à 300 mg par jour, n’aurait également aucun effet néfaste sur le développement de l’enfant.

Pour les plus jeunes, cette quantité maximale n’est pas admise formellement. En effet, celui-ci étant toujours dans une période de développement de l’organisme, les effets peuvent se trouver variables d’un individu à un autre, en fonction des quantités consommées.

Si on connait à présent la valeur moyenne de la quantité maximale de caféine n’entraînant pas d’effets délétères sur l’organisme, son calcul reste très compliqué en raison des quantités variables de caféine au sein des différents aliments et boissons en contenant.

Delphine.W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Systematic review of the potential adverse effects of caffeine consumption in healthy adults, pregnant women, adolescents, and childrenDaniele Wikoff, and al. ScienceDirect. Le 21 avril 2017.



Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.