Cancer du foie : miser sur la prévention pour optimiser la survie

Actualités Cancer Hépato / Gastro

Rédigé par Yasmine Z. et publié le 28 novembre 2016

Avec 8 000 à 9 000 nouveaux cas par an en France, les cas de cancer du foie sont 4 fois plus nombreux aujourd’hui que durant les années 80. Ce chiffre alarmant l’est d’autant plus lorsque l’on sait qu’avec un suivi efficace, deux tiers des patients atteints de ce type de cancer pourraient être diagnostiqués à un stade curatif, c’est-à-dire à un moment où la guérison de la maladie est encore possible.

Certains laboratoires pharmaceutiques tel que Bayer misent donc sur la prévention, afin d’optimiser la survie des patients. Sauver de nombreuses vies, en encourageant le diagnostic précoce, voilà tout l’enjeu du pari dont fait l’objet le cancer du foie.

Prévention cancer foie

Cirrhose et cancer du foie

80 % des carcinomes hépatocellulaires ou CHC (forme la plus fréquente de cancer du foie), surviennent chez des patients présentant une cirrhose du foie. Cette dernière peut se développer suite à une consommation excessive et répétée d’alcool, une hépatite virale ou encore en tant que complication de l’obésité. Ces facteurs qui agressent le foie engendrent des lésions qui en cicatrisant entrainent une fibrose progressive du foie (avec un aspect du foie « en bosses »). La cirrhose correspond au moment où la fibrose du foie a lentement transformé son aspect, le rendant dur et granuleux. La cirrhose présente un risque de cancer chez 2 à 6% des patients qui en sont atteints.

Le CHC représente la troisième cause de décès par cancer et est le cinquième cancer le plus fréquent. Dépisté à un stade précoce, plusieurs possibilités de traitement existent, avec des chances de guérison importantes. Dépisté à un stade avancé, ces chances sont considérablement réduites.

Lire aussiUn virus pour soigner la cirrhose ?

Quelques Chiffres sur ce cancer :

  • Environ 8 200 nouveaux cas de cancer du foie par an en France
  • 80% concernent des hommes
  • Dans 9 cas sur 10, il s’agit d’une complication de la cirrhose du foie
  • 13 %, est le taux de survie estimé à cinq ans pour ce cancer, tous stades confondus
  • 63 ans, est l’âge moyen de survenue de ce cancer

Prévention du cancer du foie

Il est estimé, qu’avec un bon suivi, deux tiers des patients pourraient être diagnostiqués à un stade curatif et ainsi optimiser leurs chances de guérison.

Mais comment permettre le dépistage du cancer du foie ? En prenant en compte le fait que cirrhose du foie et cancer du foie sont étroitement liés : le suivi échographique des patients présentant une cirrhose, tous les six mois, est vivement conseillé. La détection précoce de ce type de cancer ouvre des possibilités de traitements qui sont : la résection chirurgicale (retrait de la tumeur par chirurgie) ; la radiofréquence (application d’un courant sur le nodule cancéreux, afin de le réduire) ; la greffe du foie.

Pour les patients atteint d’un cancer du foie à un stade avancé, d’autres solutions existent, notamment la chimiothérapie administrée localement ou par voie orale.

Lire aussiDu sélénium pour prévenir le cancer du foie

L’Association Française pour l’étude du foie (AFEF) a récemment lancé avec le soutien de Bayer, le site DetectionCancerDuFoie.fr, afin de sensibiliser les français à l’importance du diagnostic précoce de cette maladie. Santé Sur le Net se fait messager de cette belle initiative et invite les patients atteints de cirrhose du foie à se faire suivre régulièrement, afin de limiter les risques et optimiser les chances de guérison.

Yasmine Z., Journaliste scientifique

Sources
– Innovations en oncologie pour combattre le cancer. bayer.fr.
– Diagnostic d’un cancer du foie. e-cancer.fr/.
  • bonjour, il me semble qu’avant de diagnostiquer le cancer du foie, il faudrait d’abord s’attacher à diagnostiquer les maladies qui peuvent y conduire, notamment l’hémochromatose génétique, semble-t-il sous diagnostiquée, alors qu’il s’agit tout simplement de doser le taux de ferritine, si élevé, taux de saturation de la transferrine, évaluation éventuelle de la charge du foie en fer et enfin recherche de la mutation du gène HFE. Le traitement en est relativement simple, à savoir des soustractions sanguines régulières pour désaturer l”organisme en fer.. Diagnostiquer à temps, c’est faire la prévention des complications potentiellement graves de cette maladie, notamment l’atteinte hépatique avec au final le risque de cancer du foie. Il y a bien d’autres complications de l’hémochromatose non prise en charge, puisque tous les tissus de l’organismes se chargent en fer et à terme se dégradent.
    Il y a aussi la détection des hépatites…..
    et la prévention ; les recommandations en matière d’hygiène de vie. Même avec une voiture très performante, si on roule à 200 km/heure sur l’autoroute, on met sa vie en danger et tous les médecins et médicaments du monde n’y pourront rien. Cordialement.

    Reply
  • bonjour, il me semble qu’avant de diagnostiquer le cancer du foie, il faudrait d’abord s’attacher à diagnostiquer les maladies qui peuvent y conduire, notamment l’hémochromatose génétique, semble-t-il sous diagnostiquée, alors qu’il s’agit tout simplement de doser le taux de ferritine, si élevé, taux de saturation de la transferrine, évaluation éventuelle de la charge du foie en fer et enfin recherche de la mutation du gène HFE. Le traitement en est relativement simple, à savoir des soustractions sanguines régulières pour désaturer l”organisme en fer.. Diagnostiquer à temps, c’est faire la prévention des complications potentiellement graves de cette maladie, notamment l’atteinte hépatique avec au final le risque de cancer du foie. Il y a bien d’autres complications de l’hémochromatose non prise en charge, puisque tous les tissus de l’organismes se chargent en fer et à terme se dégradent.
    Il y a aussi la détection des hépatites…..
    et la prévention ; les recommandations en matière d’hygiène de vie. Même avec une voiture très performante, si on roule à 200 km/heure sur l’autoroute, on met sa vie en danger et tous les médecins et médicaments du monde n’y pourront rien. Cordialement.

    Reply
  • Charline D., Pharmacienne, Santé sur le Net says:

    Bonjour Vidal,

    En diagnostiquant la cirrhose, on limite les risques d’évolution en cancer du foie.
    Pour rappel, les causes de cirrhose sont diverses :
    – L’alcool en tête (75%)
    – Les hépatites
    – Autres dont l’hémochromatose, des atteintes biliaires .. voire même des médicaments.

    Dans l’article il est donc question de prévenir le cancer du foie, en limitant l’évolution d’une cirrhose par un suivi régulier. Il est évident que celle-ci est évitable également par des actions en amont comme des mesures de prévention telles que l’on peut déjà en voir sur la consommation excessive d’alcool (cause majeure de cirrhose). Ou bien par des actions sur les autres causes.

    Charline D., Pharmacienne, Santé sur le net

    Reply
  • Charline D., Pharmacienne, Santé sur le Net says:

    Bonjour Vidal,

    En diagnostiquant la cirrhose, on limite les risques d’évolution en cancer du foie.
    Pour rappel, les causes de cirrhose sont diverses :
    -L’alcool en tête (75%)
    -Les hépatites
    -Autres dont l’hémochromatose, des atteintes biliaires .. voire même des médicaments.

    Dans l’article il est donc question de prévenir le cancer du foie, en limitant l’évolution d’une cirrhose par un suivi régulier. Il est évident que celle-ci est évitable également par des actions en amont comme des mesures de prévention telles que l’on peut déjà en voir sur la consommation excessive d’alcool (cause majeure de cirrhose). Ou bien par des actions sur les autres causes.

    Charline D., Pharmacienne, Santé sur le net

    Reply
  • CORNUAULT B says:

    bonjour j’ai un redevous a l’hôpital pour faire une friboscopie il y a 1ans et deux semaine je ne touche plut a l’alcool mes prise de sang sont bien

    Reply
  • Cathy PONSIN says:

    Bonjour, je n’arrive pas à décrocher vraiment de l’alcool malgré de nombreux essais ! Je suis même allée dans une association spécialisée. Mais au moindre problème je replonge.. J’ai élevé 2 enfants toute seule après un divorce très difficile !! Je suis souvent en conflit avec mes enfants et je me réfugie dans l’alcool.. Ma fille de 24 ans est partie à 20 ans de la maison et mon fils de 28 ans vas partir ce mois ci.. Je vais me retrouver toute seule dans cette grande maison et je sens bien que je retomber au plus profond du trou.!!! Aidez-moi s’il-vous-plaît.. Merci.
    Cordialement.

    Reply
  • Cathy PONSIN says:

    Bonjour, je n’arrive pas à décrocher vraiment de l’alcool malgré de nombreux essais ! Je suis même allée dans une association spécialisée. Mais au moindre problème je replonge.. J’ai élevé 2 enfants toute seule après un divorce très difficile !! Je suis souvent en conflit avec mes enfants et je me réfugie dans l’alcool.. Ma fille de 24 ans est partie à 20 ans de la maison et mon fils de 28 ans vas partir ce mois ci.. Je vais me retrouver toute seule dans cette grande maison et je sens bien que je retomber au plus profond du trou.!!! Aidez-moi s’il-vous-plaît.. Merci.
    Cordialement.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Merci de partager votre expérience. Un forum est à votre disposition si vous souhaitez échanger entre patients. Nous vous conseillons également de vous mettre en contact avec une association de patients, cela pourrait grandement vous aider.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.