Un cancer de l’utérus après un cancer du sein …

Actualités Cancer Cancers féminins Gynécologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 27 août 2019

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, alors que le cancer de l’utérus est le plus fréquent des cancers gynécologiques. Quelles sont les caractéristiques particulières d’un cancer utérin qui survient après un cancer du sein ? Une récente étude américaine s’est penchée sur cette question.

cancer-uterus-sein

Cancer de l’utérus après un cancer du sein

Le cancer du sein et le cancer de l’endomètre – ou cancer de l’utérus ou cancer du corps de l’utérus – sont deux cancers fréquents chez les femmes. Plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence que les femmes ayant été touchées par un cancer du sein avaient un risque accru de développer un cancer de l’endomètre.

À savoir ! L’utérus peut être le siège de deux types principaux de cancers, le cancer du col de l’utérus et le cancer de l’endomètre, qui touche la partie interne de l’utérus. Le cancer du col de l’utérus est plus connu que le cancer de l’endomètre, qui est pourtant plus fréquent.

Pour expliquer l’augmentation du risque de cancer utérin après un cancer du sein, les chercheurs ont évoqué plusieurs facteurs de prédisposition, tels que :

  • L’âge ;
  • L’obésité ;
  • La prise de traitements hormonaux ;
  • L’existence de mutation du gène BRCA1.

Lire aussiCancer du sein : une reconstruction en douceur avec Dermochromatic ®

L’âge et le statut marital comme facteurs de prédisposition

Pour mieux comprendre le lien entre ces deux cancers, des chercheurs américains ont mené une étude rétrospective sur 237 686 femmes ayant eu un cancer de l’utérus entre 1973 et 2013. Parmi ces femmes, 8 235 avaient précédemment eu un cancer du sein. Le délai moyen entre les deux cancers était de 6 ans.

Par rapport aux femmes atteintes d’un cancer de l’utérus sans antécédents de cancer du sein, les femmes ayant eu successivement les deux cancers étaient :

  • Plus âgées, en moyenne de 7 ans ;
  • Mariées.

De plus, le risque de développer un cancer de l’utérus après un cancer du sein semble évoluer au fil des années. Ce risque était ainsi 21 fois plus élevé en 1989 qu’en 1975, mais le risque a ensuite diminué de 11 % entre 1989 et 2013.

Lire aussiLa greffe d’utérus, un nouvel espoir de donner la vie

Une espérance de vie réduite après un cancer de l’utérus et un cancer du sein

Par ailleurs, le pronostic des femmes ayant cumulé les deux cancers est plus sombre que les femmes n’ayant eu qu’un seul cancer, avec une survie globale réduite. Les femmes ayant eu un cancer de l’endomètre après un cancer du sein semblaient avoir moins de risque de décéder de leur cancer utérin. Pourtant, les tumeurs utérines qui se développent après un cancer du sein apparaissaient plus agressives.

Enfin, les femmes ayant cumulé un cancer utérin et un cancer du sein avaient un risque majoré de décéder d’une autre tumeur, et notamment d’un cancer du sein.

Cette étude américaine révèle une augmentation importante des cancers de l’utérus après un cancer du sein entre 1975 et 1989, une tendance qui s’infléchit depuis. Les femmes ayant développé successivement les deux tumeurs ont une espérance de vie réduite par rapport aux femmes atteintes seulement d’un cancer du sein ou d’un cancer de utérin.

Lire aussiMaigrir à la ménopause diminue le risque de cancer du sein

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Decreasing secondary primary uterine cancer after breast cancer: A population-based analysis.Gynecologiconcology. Consulté le 26 août 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.