Maigrir à la ménopause diminue le risque de cancer du sein

Dec 9, 2018 par

Aux Etats-Unis, un tiers des femmes ménopausées sont obèses. Le surpoids est reconnu comme étant un facteur de risque de développer certains cancers. Chez les personnes en surpoids, on observe une augmentation des taux de plusieurs hormones impliquées dans la prolifération des cellules cancéreuses. Le poids pourrait donc potentiellement être un facteur de risque de survenue de cancer du sein. Ce risque pourrait être diminué par une perte de poids chez la femme ménopausée.

cancer-sein-poids

Perte de poids, quels effets sur notre santé ?

Des moyens existent afin de maintenir un poids idéal tels que pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour, limiter les activités sédentaires ; limiter les aliments trop riches en graisses et en sucres, privilégier les fruits et les légumes et surveiller son poids de façon régulière, au moins une fois par mois.

Perdre du poids apporte de nombreux bénéfices pour notre santé tels que :

  • Une diminution du risque cardiovasculaire
  • Un ralentissement de la progression de l’intolérance au glucose vers le diabète de type II
  • Une diminution de l’apnée du sommeil

Une étude menée sur plus de 60 000 femmes ménopausées de la cohorte Women Health Initiative (WHI) Observatory Study prouverait qu’une perte de poids, même minime, diminue le risque de cancer du sein. Ces femmes ont été pesées au début de l’études puis 3 ans plus tard. Les résultats obtenus sont les suivants :

  • 67,1% des femmes ont gardé un poids stable
  • 19,6% des femmes ont grossi (gain de poids d’au moins 5%)
  • 13,2% des femmes ont maigri (perte de poids d’au moins 5%)
  • Dans 7,8% des cas, la perte de poids était volontaire
  • Dans 5,4% des cas, la perte de poids était involontaire

Lorsque la perte de poids était volontaire, ces femmes ont perdu en moyenne 8,9 kg. Lorsque cela était involontaire, ces femmes ont perdu en moyenne 7,7 kg.

À savoir ! La ménopause est l’arrêt définitif des menstruations et de la fonction ovarienne chez la femme. Une femme est qualifiée de ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu ses règles depuis 12 mois. Ce phénomène a lieu aux alentours de 50 ans.

Et le cancer du sein dans la perte de poids ?

Sur les 60 000 femmes qui ont participé à cette étude, 3061 ont développé un cancer du sein. En compilant différentes analyses, il a été démontré que celles qui avaient perdu du poids (volontairement ou non) avaient moins de risque de développer un cancer du sein.

Cette même cohorte avait déjà montré qu’une perte de poids (volontaire uniquement) d’au moins 5% permettait de réduire le risque de cancer de l’endomètre.

Léa G. Journaliste Scientifique

– Maigrir à la ménopause pour diminuer le risque de cancer du sein. JIM. Consulté le 14 novembre 2018.
–  Surpoids et obésité. Institut National du Cancer
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.