La semaine santé en bref #64

Feb 20, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. L’épidémie du coronavirus ne faiblit pas

Cette semaine, le bilan des décès liés à l’épidémie de coronavirus s’élève à près de 1 900 décès et le nombre de contaminations ne cesse d’augmenter. Toutefois, les autorités chinoises notent un léger fléchissement dans le nombre des nouveaux cas, une tendance à prendre avec la plus grande prudence selon l’Organisation Mondiale de la Santé. En France, un douzième cas a été confirmé dans l’entourage des personnes contaminées aux Contamines-Montjoie. Les conséquences de cette épidémie commencent à se faire sentir, non seulement en Chine, mais dans l’ensemble du monde. De grandes firmes internationales craignent en effet de devoir revoir à la baisse leur chiffre d’affaires pour l’année 2020, si l’épidémie n’est pas rapidement jugulée.

2. La grippe saisonnière touche particulièrement les enfants

L’épidémie de grippe saisonnière continue de progresser dans toutes les régions de France et aux Antilles. A ce jour, 34 décès liés au virus ont été recensés. Cette année, la grippe saisonnière semble particulièrement toucher les enfants, en raison de la forte présence des virus grippaux de type A H1N1 et B/Victoria. Ainsi, les enfants de moins de 5 enfants représentent un tiers des passages aux urgences et des hospitalisations pour grippe, contre seulement 20 % pour les personnes âgées de plus de 75 ans. Cette année encore, la couverture vaccinale reste insuffisante, notamment chez les personnes à risque. Un peu moins de la moitié d’entre elles ont opté pour la vaccination.

3. Encore trop de grossesses exposées au mycophénolate

Une récente étude épidémiologique révèle une augmentation constante de l’utilisation du mycophénolate chez les femmes en âge de procréer entre 2010 et 2017 en France. Environ 50 grossesses par an se retrouvent exposées à ce médicament immunosuppresseur, largement utilisé pour prévenir le risque de rejet après une greffe d’organe ou encore utilisé dans le traitement hors AMM de certaines maladies auto-immunes. Pourtant, ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer sans contraception efficace, en raison d’un risque majeur de malformations congénitales. L’ANSM rappelle ainsi aux professionnels de santé les conditions de prescription et de délivrance de ce médicament, pour limiter le risque d’exposition du fœtus.

4. Bientôt 7 nouvelles maladies dépistées à la naissance

La Haute Autorité de Santé vient de rendre un rapport préconisant l’extension du dépistage néonatal à 7 nouvelles maladies, parmi lesquelles l’acidurie glutarique de type 1, la leucinose, l’homocystinurie, l’acidurie isovalérique, le déficit en déshydrogénase des hydroxyacyl-CoA de chaîne longue et le déficit en captation de carnitine. Cette préconisation est une victoire pour les associations de patients atteints de ces maladies héréditaires rares. Si elle est instaurée, le dépistage néonatal à partir d’une goutte de sang, qui détecte actuellement 5 maladies dont la mucoviscidose et la phénylcétonurie, permettrait de rechercher un éventail de 12 maladies.

5. Olivier Véran devient le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé

Cette semaine, a eu lieu au Ministère de la Santé une passation de pouvoirs entre Agnès Buzyn et Olivier Véran, qui devient ainsi le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé. D’origine iséroise, Olivier Véran est un médecin neurologue, devenu député de la première circonscription de l’Isère en 2012. Depuis 2016, il était également conseiller régional de la région Auvergne – Rhône Alpes, mais aussi rapporteur général de la commission des affaires sociales.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie


Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.