Coronavirus et confinement : identifier ses effets négatifs pour les réduire

Mar 25, 2020 par

À l’heure où le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un durcissement des règles du confinement des Français, une étude sur l’impact psychologique de la quarantaine nous permet de mieux comprendre les effets négatifs de ce genre de protocole et nous éclaire sur des solutions à mettre en place pour les diminuer.

confinement-effets-negatifs

L’importance de détecter les facteurs de stress pendant le confinement

Pour réaliser cette revue de textes, 24 études ont été retenues et expertisées par un comité scientifique, concernant 10 Pays, évoquant les précédentes épidémies du virus SRAS, Ebola et de la grippe H1N1. Ainsi ont pu être identifiés plusieurs facteurs de stress durant la période de confinement comme :

  • Une durée de confinement supérieure à 10 jours
  • La présence de symptômes physiques non nécessairement liés à l’épidémie
  • La peur pour les femmes enceintes de transmettre le virus à leurs bébés
  • L’ennui, la frustration, le sentiment d’isolement, l’absence de contacts sociaux
  • Le manque ou la réduction des biens de première nécessité
  • Le manque d’informations claires et transparentes de la part des gouvernements
  • L’absence de clarté sur le niveau de dangerosité de la maladie et du niveau de risques

Mais cette étude a également relevé que les facteurs de stress ne se limitent pas à la période de confinement. En effet, une fois le retour à une vie normale, ils continuent d’exister.

Des facteurs de stress qui continuent au-delà du confinement

Le confinement peut en effet laisser des traces et avoir provoqué, en cascade, des facteurs de stress liés aux conséquences de celui-ci. L’étude en relève quelques uns :

  • Une détresse socio-économique, causée par une potentielle perte ou baisse de revenus, provoquant colère et anxiété
  • Une perte ou une difficulté à renouer des relations professionnelles ou commerciales
  • La précarité accentuée des travailleurs indépendants
  • L’impossibilité d’effectuer son travail en télétravail
  • Les tensions créées au sein des couples
  • Le sentiment de stigmatisation pour les personnes représentant un risque de propagation

Mais pour que ce confinement – cet ensemble des précautions prises pour empêcher la dissémination des épidémies – soit le mieux vécu possible, les experts préconisent certaines recommandations.

Des recommandations pour diminuer ces facteurs de risque

De ces 24 études analysées par la revue, les experts ont pu relever un certain nombre de mesures possibles à mettre en place afin de lutter contre les effets des différents facteurs de stress cités plus haut. Ainsi, pour réduire l’ennui et le sentiment d’isolement social, il est important :

  • De mettre en place des numéros verts animés par des professionnels pour aiguiller au mieux les demandes, interrogations, peurs liées à l’épidémie
  • D’aider au maximum les familles à rester en contact, et notamment les personnes âgées isolées
  • De créer des groupes de soutien en ligne
  • De faire passer le message que l’isolement est plus un acte d’altruisme que de réduction de liberté individuelle
  • De remercier et encourager les personnes en isolement afin d’en affirmer son sens

L’OMS, de son côté, recommande d’apporter au maximum des histoires positives autour de soi (une personne dans son entourage qui a guéri), encourage à s’occuper des autres (appeler régulièrement une personne âgée), de profiter de cette période pour écouter ses besoins et trouver des activités plaisantes à faire. Enfin, garder des routines, qui permettent de maintenir une bonne hygiène de vie, ne pas s’exposer aux informations toute la journée, et se tenir au maximum au courant des actions de solidarité afin de pouvoir y participer sont autant de réflexes à mettre en place afin de passer cette période exceptionnelle le plus sereinement possible.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– Coronavirus Covid-19 : les conseils d’un psy pour mieux vivre le stress du confinement. FRANCE INFO. Consulté le 23 mars 2020.
– The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. THE LANCET. Consulté le 23 mars 2020.
– Covid-19 : point par point, des recommandations d’experts pour réduire les effets psychologiques négatifs liés au confinement. THE CONVERSATION. Consulté le 23 mars 2020.

Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.