Covid-19 : anticiper la vaccination pour protéger les plus fragiles

Actualités Coronavirus (COVID-19) Santé des séniors Vaccins

Rédigé par Estelle B. et publié le 2 juin 2022

Alors que les chiffres de l’épidémie de la Covid-19 se révèlent rassurants, les autorités de santé publique orientent les personnes âgées et fragiles vers la seconde dose de rappel. Un rappel de vaccination contre la Covid-19 anticipée, destinée selon la Haute Autorité de Santé (HAS) à limiter les conséquences d’une nouvelle vague épidémique qui pourrait survenir à l’automne 2022. Explications.

Femme âgée qui fait son rappel de vaccination covid

Rappel de vaccination contre la Covid-19

A ce jour en France, plus de 53 millions de personnes ont été complètement vaccinées contre la Covid-19. Après une première dose de rappel se profile une seconde dose de rappel. Elle sera destinée à protéger la population contre une nouvelle vague épidémique. Mais tous les Français ne sont pas concernés à ce stade. Actuellement, les personnes âgées de plus de 60 ans peuvent recevoir cette seconde dose, au moins six mois après la première dose de rappel ou six mois après l’infection par le Covid-19.

Récemment, la HAS s’est prononcée pour que les personnes les plus fragiles, pas seulement les personnes âgées, puissent recevoir cette dose de rappel, dès l’automne. L’objectif est de protéger les sujets à risque de forme grave de Covid-19 d’une éventuelle nouvelle vague épidémique.

Vacciner les plus fragiles …

D’après les études menées, il est probable que le SARS-CoV-2 entraîne périodiquement de nouvelles vagues épidémiques, avec l’apparition d’un nouveau variant. Il est impossible pour les scientifiques de prédire à l’avance l’intensité et la dangerosité d’une nouvelle vague. Notamment, l’impact qu’elle pourrait avoir pour les sujets fragiles. La HAS souhaite donc anticiper une stratégie vaccinale pour protéger celles et ceux dont le risque d’hospitalisation et de décès est important.

Pour élaborer cette stratégie vaccinale, la HAS s’est basée sur les trois scénarios envisagés par l’OMS. Elle a formulé des recommandations spécifiques pour chacun :

  • Premier scénario avec retour à la normale: rappel vaccinal uniquement pour les personnes immunodéprimées réduisant le risque de formes sévères ou mortelles ;
  • Second scénario avec reprise périodique du virus: rappel vaccinal pour les personnes fragiles (personnes âgées et personnes atteintes de comorbidités associées à un risque accru de formes sévères de la Covid-19) ;
  • Troisième scénario avec émergence d’un variant plus virulent: rappel vaccinal pour l’ensemble de la population. La priorité resterait donnée aux personnes fragiles.

… pour faire face à une éventuelle vague à l’automne

En l’état actuel des connaissances, la HAS considère le scénario 2 comme le plus probable. Cela l’amène à recommander le rappel vaccinal pour toutes les personnes fragiles, mais aussi pour les professionnels de santé. Sur le plan pratique, elle conseille que toutes ces personnes soient vaccinées à l’automne, par exemple en couplant le rappel vaccinal avec la vaccination contre la grippe saisonnière.

D’ici là, un certain nombre de personnes peuvent d’ores et déjà recevoir leur seconde dose de rappel. La HAS prendra également en compte les nouveaux vaccins, qui pourraient prochainement être mis sur le marché, pour affiner ses recommandations vaccinales. Cette recommandation pour l’automne ne doit dans tous les cas pas occulter l’importance de poursuivre la mobilisation pour la vaccination des sujets non vaccinés ou n’ayant pas reçu leur première dose de rappel. Et en parallèle, les variants restent sous haute surveillance pour détecter au plus vite toute reprise épidémique.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Covid-19 : anticiper une vaccination périodique des plus fragiles. has-sante.fr. Consulté le 1er juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.