Vaccination contre la Covid-19 : vers une 4ème dose ?

Actualités Coronavirus (COVID-19) Vaccins

Rédigé par Alexia F. et publié le 22 mars 2022

La pandémie de SARS-CoV-2 sévit toujours dans le monde et en France. Malgré l’allègement des mesures sanitaires, la menace de l’augmentation du nombre de cas plane sur le territoire. Dans ce contexte, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié ses recommandations concernant la vaccination et la 4ème dose. Santé sur le Net vous explique.

vaccination 4ème dose chez les personnes agées

La pandémie de Covid-19 n’est pas finie

La pandémie de SARS-CoV-2 n’est pas finie. Depuis deux semaines, elle connaît même un rebond. En effet, début mars, le nombre de nouvelles contaminations s’élevait en moyenne à 49 800 cas par jour. Actuellement, le taux de contamination est passé à 86 636 nouveaux cas quotidiens. Bonne nouvelle : le nombre d’hospitalisations stagne et tend même à la baisse, que ce soit pour les hospitalisations conventionnelles ou en soins intensifs. Cependant, les données confirment que les personnes de plus de 65 ans sont plus à risque de développer des formes sévères. En effet, au 10 mars 2022, 80% des hospitalisations pour Covid-19 concernaient des patients âgés de 60 ans et plus.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce rebond épidémique. D’une part, il pourrait y avoir un effet lié à la rentrée scolaire sur l’ensemble du territoire. L’allègement des mesures sanitaires pourrait également avoir un impact, encore difficilement mesurable. Enfin, l’augmentation du nombre de cas pourrait être liée à l’apparition du variant BA.2, cousin d’Omicron.

Par ailleurs, les données d’efficacité publiées le 18 mars 2022 par les instances gouvernementales confirment que les personnes ayant reçu une 3ème dose sont mieux protégées que celles n’ayant pas reçu un schéma vaccinal complet. Les statistiques montrent que la protection s’étend contre l’infection, les hospitalisations et les décès. Cependant, elle diminue au bout de 3 mois chez les personnes de plus de 60 ans.

Vaccination : une 4ème dose proposée aux personnes âgées de plus de 65 ans

Pionnier de la seconde dose de rappel proposée depuis janvier 2022, les données recueillies par l’Etat d’Israël montrent que cette dose divise par deux le taux d’infections et par quatre le nombre de formes graves. En se basant sur l’ensemble de ces données, la HAS souhaite permettre l’administration d’une 4ème dose aux personnes âgées de 65 ans et plus qui le souhaitent et qui sont à très haut risque de forme sévère de la maladie. De plus, elle recommande d’effectuer cette injection dans un intervalle d’au moins 6 mois avec la troisième dose.

Etant donné les données parcellaires et le manque de recul sur la baisse de la protection vaccinale dans le temps après le premier rappel, la HAS ne considère pas pertinent de recommander l’administration d’une seconde dose de rappel à la population générale. De même, à la vue du manque de données sur la protection conférée par une infection par le variant Omicron, l’instance n’envisage pas de quatrième dose pour les personnes ayant été infectées récemment par le variant Omicron.

Pour rappel, la seconde dose de rappel est déjà recommandée aux personnes immunodéprimées, à celles de 80 ans et plus et celles résidant dans des établissements d’hébergement collectif.

Un arsenal de prévention à compléter

La stratégie de vaccination à moyen et long terme de la population générale est en cours de discussion. De nombreux facteurs entrent en compte, y compris l’acceptabilité de la population et les données immunologiques et cliniques les plus récentes.

Dans ce contexte de regain épidémique, l’arsenal de prévention doit se renforcer. Dans ce contexte de regain épidémique, l’arsenal de prévention doit se renforcer. La couverture vaccinale est encore perfectible chez les personnes de 80 ans et plus. En effet, seuls 74,3% avaient une couverture vaccinale complète le 8 mars dernier. De plus, les personnes à risque de forme sévère doivent bénéficier des traitements disponibles et déjà recommandés par la HAS.

Malgré l’allègement des mesures sanitaires, les gestes barrières rentent primordiaux. Distanciation sociale, port du masque dans les lieux de forte promiscuité sont les réflexes pour limiter la circulation du virus.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Covid-19 : un second rappel réservé aux personnes les plus à risques. has-sante.fr. Consulté le 21 mars 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.