Covid-19, qu’est-ce que l’orage cytokinique ?

Apr 16, 2020 par

Comment expliquer la dégradation brutale de l’état de santé de certains patients atteints du Covid-19 ? La cause de ce phénomène serait un orage cytokinique ou choc cytokinique, une réaction inflammatoire brutale et de grande ampleur de l’organisme face à l’infection virale. Un phénomène déjà décrit dans d’autres infections virales. Explications.

covid-orage-cytokinique

Covid-19 et orage cytokinique

Chez certains patients atteints du Covid-19, la dégradation brutale de leur état de santé après quelques jours d’évolution de l’infection pourrait être associée à un phénomène appelé l’orage cytokinique, ou choc cytokinique, ou encore syndrome de libération des cytokines. Ce phénomène, une réaction inflammatoire de grande ampleur de l’organisme, a déjà été observé et décrit dans plusieurs pathologies infectieuses, parmi lesquelles des infections par des coronavirus respiratoires (MERS et SRAS).

Face à l’infection par des virus, le système immunitaire de certains patients réagit en induisant une prolifération importante de lymphocytes T et de monocytes inflammatoires (deux catégories de globules blancs). Ces globules blancs sécrètent des substances pro-inflammatoires (c’est-à-dire qui alimentent l’inflammation), les cytokines, telles que :

  • Des interleukines, notamment les interleukines 2, 6, 7 et 10 ;
  • Des facteurs de croissance ;
  • Du TNF-alpha (Tumor Necrosis Factor-alpha) ;
  • Des protéines induites par l’interféron gamma.

L’orage cytokinique à l’origine des complications gravissimes

Dans le choc cytokinique, la sécrétion des cytokines est excessive et auto-entretenue, ce qui pourrait expliquer les complications sévères du Covid-19. Le plus souvent, l’orage cytokinique concerne des

patients adultes d’âge mûr. Les enfants, au système immunitaire immature, et les personnes âgées, au système immunitaire affaibli, seraient plutôt épargnés par ce phénomène, lié à une réaction excessive du système immunitaire face à l’infection.

Les cytokines libérées en excès ont plusieurs conséquences graves, car elles provoquent :

  • Une augmentation de la tension artérielle ;
  • Des troubles de la fréquence cardiaque (accélération puis ralentissement du pouls) ;
  • Une diminution de l’oxygénation du sang ;
  • Des lésions pulmonaires (fibrose).

Dans les formes les plus sévères, l’orage cytokinique peut entraîner un syndrome de détresse respiratoire aiguë pouvant conduire au décès du patient.

Des médicaments à l’essai face à l’orage cytokinique

Face à ce phénomène et à ses terribles conséquences, les chercheurs s’intéressent de près à certains médicaments, tels que les inhibiteurs des récepteurs de l’interleukine 6, et en particulier le tocilizumab. Plusieurs essais thérapeutiques ont été initiés pour évaluer l’efficacité de ce médicament dans le Covid-19.

À savoir ! Les inhibiteurs des récepteurs de l’interleukine 6 sont actuellement prescrits dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de l’arthrite juvénile idiopathique et de l’artérite à cellules géantes. Le tocilizumab est également indiqué dans le traitement du syndrome de libération des cytokines post-immunothérapie par cellules CAR-T (une nouvelle thérapie cellulaire anticancéreuse).

Une première étude chinoise, menée sur 21 patients atteints de formes sévères ou critiques de Covid-19, a montré pour 18 patients une disparition de la fièvre dans les 24 heures après la perfusion de tocilizumab. Une seconde perfusion a permis de faire disparaître la fièvre chez les 3 autres patients. Après cet essai préliminaire, plusieurs essais cliniques sont actuellement en cours pour évaluer cette thérapeutique prometteuse face à l’orage cytokinique.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– COVID-19 : le rôle du choc cytokinique et les premières pistes thérapeutique. VIDAL. Consulté le 1er avril 2020.
– COVID-19: consider cytokine storm syndromes and immunosuppression. THE LANCET. Consulté le 1er avril 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.