Déconfinement : Et si vous retourniez chez le dentiste ?

Jun 12, 2020 par

Après plus de deux mois et demi d’interruption de leur activité, les chirurgiens-dentistes ont enfin rouvert leurs cabinets. Et si vous en retrouviez le chemin pour vous faire soigner en toute sérénité ? La Haute Autorité de Santé (HAS) a en effet travaillé de concert avec l’Ordre des chirurgiens-dentistes pour établir des recommandations médicales et organisationnelles garantissant un maximum de sécurité dans la prise en charge des patients.

Photo d'un cabinet de dentiste

Quels soins possibles selon votre profil vis-à-vis de la COVID-19?

Afin d’accompagner les chirurgiens-dentistes et leurs équipes dans la reprise de leurs activités de soins, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un ensemble de mesures et de précautions essentielles à prendre lors des soins bucco-dentaires après le déconfinement. L’objectif est double : faciliter la réouverture des cabinets dentaires et garantir votre sécurité ainsi que celle des praticiens.

Néanmoins, la réouverture progressive des cabinets dentaires ne peut se faire que sous certaines conditions primordiales dont la programmation des rendez-vous en fonction des profils des patients vis-à-vis de la COVID-19.

À savoir ! Une évaluation préalable sera effectuée à partir d’un questionnaire afin de déterminer le profil du patient vis-à-vis de la COVID-19.

Dans le but de sécuriser au maximum la prise en charge des soins, quatre groupes de patients ont en effet été définis selon leur profil :

  • Groupe A : patients ne présentant pas de symptôme évocateur de COVID-19 et ne répondant pas aux critères des groupes B, C et D.
  • Groupe B : patients ne présentant pas de symptôme évocateur de COVID-19, sans contact à risque mais à risque de développer une forme grave de la COVID-19.
  • Groupe C : les patients sans symptôme évocateur de COVID-19 mais en contact avec une personne contaminée COVID-19 (patients en quatorzaine).
  • Groupe D : patients contaminés par le coronavirus ou présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 non encore testés (patients en isolement).

Ainsi, selon votre profil (A, B, C ou D), vous ne pourrez pas bénéficier de tous les types de soins. A titre d’exemple, si les actes non urgents sont réalisables chez un patient du groupe A, ils seront reportés chez un patient classé dans le groupe D. Par ailleurs, dans son planning de rendez-vous, le chirurgien-dentiste tiendra compte du profil du patient afin de faire venir au cabinet dentaire les patients des groupes C et D en fin de journée avec une procédure d’accueil spécifique.

Un cabinet dentaire réorganisé pour limiter les contacts

En entrant dans le cabinet dentaire, vous constaterez de nombreux changements : de la salle d’attente à la salle de soins, c’est toute l’organisation générale qui aura été repensée ! L’objectif est bien évidemment de limiter les contacts entre les patients ainsi que la contamination du cabinet dentaire.

Dans la salle d’attente, du gel hydro-alcoolique sera mis à votre disposition, le nombre de places assises sera limité et les magazines et jouets auront disparu. Il vous faudra donc tuer le temps autrement !

En salle de soins, les praticiens essaieront, dans la mesure du possible, d’alterner leurs rendez-vous entre deux fauteuils de soin. Ils mettront également en place des procédures rigoureuses de désinfection et de traitement de l’air vu que les actes de soins dentaires génèrent des aérosols. Des préconisations en matière d’aération seront également suivies par l’équipe du cabinet dentaire selon l’utilisation de climatiseurs ou d’épurateurs d’air.

Des mesures de protection rigoureuses

Si vous hésitez toujours à franchir la porte du cabinet de votre chirurgien-dentiste, sachez qu’avant toute reprise d’activité, un point sur son état de santé et celui de son équipe aura été réalisé par la médecine du travail (existence de facteurs de risque de forme grave de COVID-19, présence de symptômes évocateurs d’une contamination, contact avec un cas avéré dans le cadre privé ou professionnel).

L’équipe du cabinet dentaire veillera par ailleurs au respect des mesures d’hygiène personnelle (ongles courts, avant-bras dégagés et sera équipée de tenues de protection individuelles adaptées à chaque situation et à chaque type de soin.

Enfin, des procédures spécifiques à la COVID-19 (type de matériels à utiliser de préférence, traitements médicamenteux) complètent les mesures habituelles de prévention du risque infectieux au sein du cabinet dentaire. Ces protocoles de soins, élaborés sur la base des connaissances actuellement disponibles sur la COVID-19 seront bien sûr réévalués et adaptés en fonction de nouvelles données.

Alors, quand prévoyez-vous de retourner chez le dentiste ?

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Soins dentaires : prendre en charge les patients en toute sécurité. HAS. Consulté le 2 juin 2020.
– Mesures et précautions essentielles lors des soins bucco-dentaires après le déconfinement. HAS. Consulté le 2 juin 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.