Dépendance à l’alcool, le baclofène disponible en pharmacie

20 février 2021 par

En France, selon les estimations, près de 50 000 décès chaque année seraient liés à la consommation d’alcool. Dans un pays où la consommation de vin occupe une place culturelle importante, il reste difficile de prévenir les problèmes de dépendance à l’alcool. Pour favoriser la prise en charge des patients alcoolodépendants, l’ANSM vient d’annoncer la disponibilité en pharmacie d’un médicament déjà utilisé depuis 2014, le baclofène.

Dépendance à l’alcool : dire stop !

Dépendance à l’alcool et baclofène

Face à la dépendance à l’alcool, des traitements médicamenteux et non médicamenteux sont mis en œuvre pour aider au sevrage alcoolique et prévenir la récidive de la consommation chronique d’alcool. Jusque-là trois médicaments avaient une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement de l’alcoolo-dépendance :

En 2014, un médicament est venu compléter cet arsenal, le baclofène. Ce médicament dispose depuis cette date d’une Recommandation Temporaire d’Utilisation (RTU) pour la prise en charge de l’alcoolo-dépendance. Cette RTU a été mise en place pour encadrer et évaluer l’utilisation de ce médicament dans cette indication thérapeutique précise.

À savoir ! Le baclofène est un médicament agissant sur le cerveau et principalement indiqué dans la prise en charge de la spasticité (étirement involontaire des muscles entraînant des contractures réflexes) observée dans diverses affections, comme la sclérose en plaques

Octroi d’une AMM, fin de la RTU

En 2018, suite aux résultats rassurants obtenus depuis l’instauration de la RTU, l’ANSM a octroyé une AMM pour prescrire le baclofène aux patients alcoolodépendants, mais sous deux conditions :

  • Après échec des autres médicaments disponibles ;
  • A la dose maximale de 80 mg par jour, pour éviter la survenue d’effets indésirables graves (troubles du sommeil, troubles de la mémoire, nausées, douleurs musculaires ou articulaires, risque d’accidents domestiques et d’accidents de la route, …).

Après deux années, l’ANSM vient de mettre fin à la RTU du baclofène, un médicament désormais disponible en pharmacie pour le traitement des sujets alcoolodépendants. Tous les médecins peuvent prescrire ce médicament, dont les doses doivent être augmentées progressivement jusqu’à déterminer la posologie optimale pour chaque patient, cette dose devant rester la plus faible possible pour améliorer la tolérance.

Le baclofène reconnu dans la prise en charge de l’alcoolodépendance

Le baclofène a pour principal intérêt de réduire progressivement la consommation d’alcool chez le sujet alcoolodépendant. Le traitement peut être instauré alors que le sujet alcoolodépendant consomme encore de l’alcool, ce qui permet une prise en charge précoce. Ce traitement doit toujours s’accompagner d’un suivi spécialisé par un service d’addictologie. Les conséquences médicales ou les difficultés sociales ou psychologiques doivent en effet être prises en compte dans le cadre d’une prise en charge globale.

Pour les patients alcoolodépendants (dépendance physique et/ou psychologique à l’alcool) et ayant une consommation d’alcool à risque élevé (consommation supérieure à 60 grammes d’alcool par jour chez les hommes et 40 chez les femmes), le baclofène constitue désormais une alternative de choix reconnue pour une prise en charge précoce et progressive, favorisant une réduction de la consommation d’alcool, voire une abstinence totale.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Alcoolo-dépendance : fin de la RTU du baclofène – Lettre aux professionnels de santé. nsm.sante.fr. Consulté le 17 février 2021.
– Mon traitement par Baclocur® : guide à l’attention des patients. Ethypharm. Consulté le 17 février 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.