Une enquête sur les noyades de l’été en France

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F., publié le 6 août 2018 et mis à jour le 23 juin 2022

Alors que les vacances scolaires approchent et que la France connait ses premières fortes chaleur, l’envie de se baigner est de plus en plus présente. Il faut cependant faire preuve d’une grande prudence. Santé Publique France a récemment publié les résultats de son enquête nationale nommée NOYADES menée en 2021. Les résultats montrent que les noyades demeurent nombreuses en France. Elles concernent notamment les enfants de moins de 6 ans et les personnes âgées de 65 ans et plus.

Une femme est victime d'une noyade.

Une enquête nationale sur les noyades en France

Chaque année, le même phénomène se répète. L’été revient et avec lui, le temps des baignades et malheureusement celui des noyades. Malgré des conseils de prévention destinés à sensibiliser le grand public sur les risques de noyades dans tous les lieux de baignades, le nombre de noyés reste important. Contrairement aux idées reçues, les enfants ne sont pas les seules victimes de ce type d’accident. En effet, les personnes âgées sont également particulièrement exposées à ce type de risque.

Depuis 2018, Santé Publique France a lancé son enquête NOYADES avec le soutien des ministères de la santé et des sports. L’objectif est de recenser l’ensemble des noyades survenues entre le 1er juin et le 30 septembre sur le territoire français (métropole et Outre-Mer). Tous les types de noyades sont pris en compte, à savoir :

  • Les noyades ;
  • Les quasi-noyades ayant nécessité une prise en charge hospitalière ;
  • Les décès par noyade.

Les données sont fournies par les services de secours (pompiers, protection civile, services d’urgence, SAMU-SMUR, SNSM…), au moyen d’un questionnaire en ligne à remplir pour toute nouvelle intervention sur un cas de noyade ou de quasi-noyade.

Un nombre de noyades toujours élevé en France

Au total, 1 480 noyades ont été recensées en France en 2021. Ce chiffre est en baisse de 10% par rapport à 2018. Cependant, le nombre de décès reste comparable (27% en 2021). Pour Santé Publique France, cette diminution du nombre de noyades serait attribuable à des conditions climatiques peu favorables à la baignade en 2021.

Les noyades accidentelles concernent tous les âges et tous les lieux. En 2021, les noyades ont été plus nombreuses chez les jeunes et les plus âgés :

  • 22% des noyades concernent des enfants de moins de 6 ans ;
  • 26% des personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • Le nombre de décès suite à une noyade est accru chez les personnes de plus de 65 ans (41%) par rapport aux jeunes enfants (6%).

Les noyades peuvent avoir lieu dans une diversité de lieux :

  • 47% se déroulent en mer ;
  • 25% en piscine de tous types ;
  • 23 % en plan ou cours d’eau ;
  • 4% dans d’autres lieux tels que des baignoires ou des bassins.

Les décès suite à une noyade ont davantage lieu dans des plans ou des cours d’eau. Par ailleurs, les noyades en piscine concernent en majorité les enfants de moins de 6 ans. Il y a plus de noyades de seniors en mer.

Les bons réflexes à adopter

Si la baignade comporte des risques, les noyades demeurent la plupart du temps évitables. C’est pourquoi, Santé Publique France insiste sur l’importance de la mise en place d’actions de prévention, spécifiques à l’âge et aux contextes de baignade. Ainsi, quelques gestes simples adoptés avant de se baigner permettent de limiter les risques :

  • S’assurer de ses aptitudes :
    • S’assurer de son niveau de pratique de la nage ou apprendre à nager ;
    • Prévenir ses proches quand on va se baigner ;
    • Bien tenir compte de son état de forme ;
  • Se baigner dans des zones de baignade surveillées ;
  • Respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et/ou les sauveteurs ;
  • Avec les enfants :
    • Ne jamais perdre de vue les enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau ;
    • Se baigner avec eux ;
  • Eviter les comportements à risque :
    • Ne pas consommer de l’alcool avant ou après la baignade ;
    • Eviter une forte exposition au soleil avant d’aller nager ;
    • Rentrer progressivement dans l’eau.

Aussi, pour Santé Publique France, la levée des restrictions suite aux confinements en raison de la pandémie de Covid-19 peuvent avoir un impact sur les noyades. En effet, il n’est pas possible d’exclure un effet potentiel de ces restrictions et des infections sur l’état de santé global des plus fragiles et sur un biais dans l’appréciation de ses capacités physiques. Ainsi, il est crucial de reprendre la baignade de façon progressive.

Rédigé par Estelle B., le 6 août 2018. Mis à jour par Alexia F., Docteure en Neurosciences, le 23 juin 2022.

Sources
– Résultats de l’enquête NOYADES 2021 : la prévention reste primordiale. Santé Publique France. Consulté le 23 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.