Érythème fessier du bébé : comment le prévenir et le traiter ?

18 août 2021 par

En changeant la couche de votre bébé, vous remarquez qu’il a des plaques rouges et chaudes sur les fesses. Cette inflammation cutanée bénigne et sans conséquence grave est connue sous le nom d’érythème fessier du bébé. Voici quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre afin d’éviter la surinfection et de soulager rapidement votre enfant.

Érythème fessier du bébé

Reconnaître l’érythème fessier du bébé

L’érythème fessier touche de très nombreux bébés au cours des 15 premiers mois de leur vie. Il s’agit d’une dermite du siège causée par une irritation cutanée. L’enfant a alors les fesses rouges et douloureuses, mais l’inflammation peut s’étendre jusque sur l’intérieur des cuisses et les parties génitales. D’abord sèche, la rougeur peut devenir suintante si aucun traitement n’est appliqué. De petits boutons (papules) peuvent également apparaître. Dans les cas les plus graves, la peau est mise à vif et l’on peut voir le développement de fissures, voire d’ulcérations. Vous noterez certainement que votre enfant est particulièrement grognon ou se plaint. Rien d’étonnant à cela, l’érythème fessier du bébé est particulièrement douloureux.

L’érythème fessier est favorisé par plusieurs facteurs. Il est principalement associé à un contact prolongé des fesses du bébé avec une couche humide ou sale. En effet, l’ammonique contenu dans les urines et l’acidité des selles, particulièrement en cas de diarrhée, sont très irritants. À cela s’ajoute l’effet des frottements de la couche, la présence potentielle de substances chimiques irritantes, ainsi que l’utilisation de produits de toilette inadaptés ou trop agressifs pour la peau.

Complications de l’érythème fessier du bébé

Cette inflammation cutanée, bien que douloureuse pour l’enfant, ne présente pas de risque si elle est traitée rapidement par des soins d’hygiène adaptés. L’érythème fessier du bébé guérit alors en quelques jours. Mais en l’absence de traitement et si la macération reste importante, une mycose cutanée peut se développer sur les zones irritées. Cette colonisation de la peau par le champignon Candida albicans se développe en particulier au niveau des plis de l’aine ou des fesses. On parle d’intertrigo. La peau devient rouge vif, se fissure et se couvre d’une substance blanchâtre. De petites lésions peuvent apparaître (pustules) en périphérie de la zone touchée et vont s’étendre si aucun soin n’est alors apporté. Le champignon peut également coloniser d’autres parties du corps, en particulier les muqueuses comme la bouche. L’intérieur des joues et la langue se couvrent de plaques blanches. Cette infection est alors connue sous le terme de « muguet ». Elle peut s’associer à de la fièvre, à une perte de poids. Dans le cas d’une telle surinfection, une consultation médicale est nécessaire, surtout si votre enfant à moins de 6 semaines. Le médecin prescrira alors un antifongique et parfois des corticostéroïdes.

Comment le soigner et comment le prévenir ?

Si vous notez un début d’érythème fessier chez votre bébé, pas de panique. Quelques règles d’hygiène simples vous permettront de faire disparaître les rougeurs en quelques jours seulement et de ne plus les voir réapparaitre. Tout d’abord, veillez à changer la couche de votre enfant le plus souvent possible, si possible après chaque selle. Un minimum de 6 changes par jour devrait permettre de limiter l’humidité dans la couche qui favorise la macération et la surinfection. Vous pouvez également essayer de laisser les fesses de bébé à l’air le plus souvent possible. Évitez également de trop serrer la couche et favorisez des vêtements amples. Après chaque change, vous pouvez également appliquer une crème à l’oxyde de zinc, qui favorisera l’hydratation et la cicatrisation de la peau, tout en protégeant la zone lésée des frottements. Le talc est désormais déconseillé car il favorise la macération et peut être facilement inhalé par bébé.

De manière générale, faites attention aux produits de toilette que vous utilisez : ils ne doivent être ni parfumés ni alcoolisés. Les lingettes jetables sont à éviter. Le mieux est de nettoyer les fesses à l’eau, avec un savon doux hypoallergénique, ou avec un liniment bio, en veillant à ne pas frotter et à bien laisser sécher la peau avant de remettre une couche.

Néanmoins, si l’érythème fessier revient régulièrement chez votre enfant alors que vous appliquez toutes ces mesures d’hygiène, renseignez-vous sur les couches que vous utilisez. Certaines peuvent contenir des substances irritantes qui favorisent l’apparition des rougeurs. Changez de marque de couche en favorisant des couches très absorbantes ne contenant pas de telles substances. Si vous utilisez des couches lavables en tissu, faites également attention à bien les rincer ainsi qu’à la lessive utilisée. Elle doit être hypoallergénique et sans parfum.

En suivant tout ces petits conseils, votre bébé devrait garder des fesses bien au sec et une peau en bonne santé !

Morgane Gillard, Rédactrice scientifique

Sources
– Reconnaître un érythème fessier du nourrisson. ameli.fr. Consulté le 23 juin 2021.
– Que faire si votre nourrisson a les fesses rouges ? ameli.fr. Consulté le 23 juin 2021.
Morgane G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par les sciences en général, s'engage à proposer un contenu accessible et de qualité, basé sur des sources fiables.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.