Covid-19 : infection délibérée de volontaires au Royaume Uni

Fév 18, 2021 par

Au Royaume Uni, une étude portant sur l’infection de volontaires au coronavirus va démarrer. Des volontaires vont être exposés intentionnellement au virus de la Covid-19 afin d’accélérer la recherche sur les vaccins. Le gouvernement britannique a approuvé cet essai clinique le mercredi 17 février 2021. Cette approche est une première mondiale dans la recherche de vaccins contre le coronavirus.

volontaire pour être exposé au coronavirus et se faire vacciner

Exposer volontairement des patients au coronavirus SARS-CoV-2

Via l’infection de volontaires au coronavirus, l’objectif de l’étude est de mieux connaitre le virus.

Dans un premier temps, l’objectif de l’étude est de déterminer la plus faible dose de SARS-CoV-2 nécessaire pour infecter des sujets jeunes et en bonne santé. Dans un second temps, une fois la dose trouvée, une seconde population sera vaccinée puis infectée par cette dose de virus. Ce type d’essai est nommé essai de provocation ou « challenge trials ». Le principal avantage dans l’infection de volontaires au coronavirus est que les conditions d’infection du patient sont parfaitement connues et maitrisées : variant, quantité de virus, date exacte de l’infection… Ce type d’essai permet de répondre rapidement à des questions précises. Par exemple, tel vaccin fonctionne-t-il sur tel variant ?

Cette approche a déjà été utilisée dans la recherche de vaccins contre la grippe.

Elle permet d’avoir des résultats puissants très rapidement. Cependant, dans le cas du coronavirus, la maladie peut être mortelle, même chez des sujets jeunes et en bonne santé. De plus, il n’existe pas de traitement curatif efficace à ce jour et les symptômes de la Covid-19 peuvent être très longs. De nombreuses personnes se sont opposées à ce projet. Néanmoins, une équipe a reçu l’autorisation du gouvernement britannique pour démarrer cette étude.

Pour rappel, le Royaume Uni comptabilise 118 000 décès ; c’est l’un des pays les endeuillés en Europe. En décembre, le pays a été le premier à lancer une campagne massive de vaccination.

Infection de volontaires au coronavirus : Quel sera le protocole exact de la première partie ?

Dans un premier temps, 90 personnes jeunes (18-30 ans) et en bonne santé seront sélectionnées. Une sérologie sera réalisée afin de vérifier qu’ils n’ont jamais été infectés par le coronavirus. L’infection de volontaires au coronavirus sera réalisée de la manière suivante. Ils recevront différentes doses du virus de la Covid-19. Ils recevront la souche originelle du coronavirus et non le variant britannique. Ils seront ensuite isolés pendant au moins 14 jours à l’hôpital. Les patients seront surveillés 24h/24. La charge virale des patients sera mesurée deux fois par jour. Ceux qui auront été effectivement infectés par le virus seront immédiatement traités par remdesivir. C’est un traitement actuellement proposé aux patients ayant des risques de faire une forme grave de la maladie. Un des objectifs secondaires est de mesurer l’efficacité d’une administration très précoce de remdesivir.

Les personnes participant à cette étude sont bien entendu volontaires et seront rémunérées à hauteur de 4600 euros pour leur participation à l’étude. L’étude devrait démarrer dans quelques semaines.

L’infection de volontaires au coronavirus peut poser des questions éthiques. Néanmoins, elle pourra apporter des résultats plus rapides et surtout plus précis que les approches traditionnelles. Dans la course contre les variants, c’est un avantage de taille.

Stéphanie LG, docteur en pharmacie

Source
– To aid vaccine research, U.K. approves deliberate infections of volunteers with coronavirus. sciencemag.org. Consulté le 18 février 2021.
Stéphanie LG.
Pharmacienne, Docteur en biologie des cancers
Spécialisée dans la médecine personnalisée et la recherche translationnelle.
Passionnée par l’actualité scientifique et la mise à disposition d’informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.