Hypertension artérielle : un lien avec le microbiote sanguin ?

Actualités Cardiologie Hépato / Gastro Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 11 février 2019

De plus en plus d’études mettent en lumière l’importance du microbiote dans le fonctionnement de l’organisme et son rôle dans le développement de nombreuses maladies. Très récemment, des chercheurs français ont justement mis en évidence que les personnes atteintes d’hypertension artérielle présenteraient un microbiote sanguin particulier. Ils ont présenté leurs résultats lors des dernières Journées de l’Hypertension Artérielle.

microbiote sanguin, bactéries et intestin

Hypertension artérielle et microbiote

L’hypertension artérielle est la maladie chronique la plus fréquente en France, puisqu’elle concernerait près d’un adulte sur trois. S’il existe des traitements efficaces pour contrôler l’hypertension artérielle, de nombreuses personnes vivent en ignorant totalement qu’elles sont affectées par cette pathologie cardiovasculaire. Sans diagnostic et sans traitement, le risque de complications est pourtant majeur.

Chaque année dans le monde, 9,4 millions de personnes décèdent des suites d’une hypertension artérielle méconnue ou mal contrôlée. Le dépistage et la prise en charge de cette maladie chronique sont donc des enjeux majeurs de santé publique.

Parallèlement, le microbiote, c’est-à-dire l’ensemble des micro-organismes qui vivent en permanence dans l’organisme, suscite un intérêt grandissant. En effet, de plus en plus d’études démontrent l’importance du microbiote pour le fonctionnement de l’organisme. De même, des altérations du microbiote pourraient être impliquées dans le développement et l’évolution de nombreuses maladies chroniques.

Lire aussiMicrobiote intestinal : une variation en fonction de l’origine ethnique

Un lien avec le microbiote sanguin ?

Dans ce contexte, est-il possible d’établir un lien entre le microbiote et l’hypertension artérielle ? Quelques études ont préalablement mis en évidence des liens entre :

  • Le microbiote intestinal (parfois appelé la flore intestinale) ;
  • L’immunité intestinale ;
  • La translocation bactérienne ;
  • La tension artérielle.

À savoir ! La translocation bactérienne au niveau de l’appareil digestif correspond au passage à travers la muqueuse digestive de bactéries du microbiote intestinal vers les ganglions lymphatiques. Ces bactéries peuvent ensuite migrer vers le foie, la rate ou d’autres organes.

Si un lien entre hypertension artérielle et microbiote intestinal est suggéré, qu’en est-il du microbiote sanguin ? Pour répondre à cette question, des chercheurs toulousains ont mené une étude sur 61 patients, atteints d’hypertension artérielle, mais sans maladie coronarienne. Sur l’ensemble des patients, ont été réalisées des mesures de la tension artérielle et une analyse de l’ADN bactérien (matériel génétique des bactéries) présent dans la circulation sanguine.

Lire aussiHypertension artérielle : des objectifs tensionnels revus à la baisse

Le microbiote sanguin pour dépister l’hypertension artérielle

Les résultats de cette étude ont mis en évidence que l’ordre des Pseudomonadales, la famille bactérienne des Pseudomonadaceae, et en particulier le genre Pseudomonas, étaient corrélés avec la tension artérielle diastolique nocturne, et ce quels que soient l’âge, le sexe ou l’Indice de Masse Corporelle (IMC) des patients.

Ainsi, les patients hypertendus auraient dans leur sang des quantités non négligeables d’ADN bactérien du genre Pseudomonas. Ces résultats semblent indiquer un lien entre la composition du microbiote sanguin et l’hypertension artérielle.

A partir de ces résultats, des études pourraient être menées pour mieux comprendre le rôle de la présence sanguine du genre Pseudomonas dans le développement et l’évolution de l’hypertension artérielle. De plus, la présence d’ADN de bactéries du genre Pseudomonas pourrait devenir un futur marqueur sanguin de la pathologie, et donc contribuer à un meilleur diagnostic de l’hypertension artérielle.

Lire aussiUn bon microbiote dès le placenta !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Le microbiome circulatoire en corrélation avec la pression artérielle ambulatoire. Touront, N. and al. 2019. 38èmes JHTA. 13-14 décembre 2018.
  • Thérèse mbuaya says:

    la mauvaise diététique est à la base de la création ou production de gel qui se plaque souvent DS la microcircultion sanguine et privé un trouble circulatoire sanguin ou l hypertension

    Reply
  • GHOGGAL says:

    L’hygiène de vie en général et la diététique en particulier détermineront les futurs pathologies et les différentes maladies aigûes et chroniques de notre organisme..
    Le microbiote intestinal avec la multitiude de micro_organismes présents dans notre organisme ,est déterminant pour certaines maladies aigues et chroniques :: diabète, HTA , SLA ,SEtP….
    Le microbiote sanguin est plus impliqué dans la genèse des pathologies chroniques .
    Ce microbiote est fait d’une multitude de différents micro_organismes ;parasites ,bacteries et virus qui se transmettent par différents voies ce qui va remettre en cause le caractère hériditaire de la pathologie chronique
    LE PLUS sensé dans la transmission de ces maladies n’est-il pas le mode de vie familial ? Ainsi que le régime alimentaire suivi au sein de la famille? Dr Ghoggal Abdelaziz

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Il est vrai que l’influence du microbiote sur le développement de diverses maladies chroniques implique certainement notre alimentation, et ce dès le plus jeune âge. Nous n’avons pas connaissance d’étude ayant comparé la prédisposition génétique à certaines maladies chroniques et l’influence du mode de vie familial.

      Très Bonne Journée
      L’équipe santé sur le net

      Reply
  • GHOGGAL says:

    L’hygiène de vie en général et la diététique en particulier détermineront les futurs pathologies et les différentes maladies aigûes et chroniques de notre organisme..
    Le microbiote intestinal avec la multitiude de micro_organismes présents dans notre organisme ,est déterminant pour certaines maladies aigues et chroniques :: diabète, HTA , SLA ,SEtP….
    Le microbiote sanguin est plus impliqué dans la genèse des pathologies chroniques .
    Ce microbiote est fait d’une multitude de différents micro_organismes ;parasites ,bacteries et virus qui se transmettent par différents voies ce qui va remettre en cause le caractère hériditaire de la pathologie chronique
    LE PLUS sensé dans la transmission de ces maladies n’est-il pas le mode de vie familial ? Ainsi que le régime alimentaire suivi au sein de la famille? Dr Ghoggal Abdelaziz

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      La prescription du Viagra ne peut se faire que sur ordonnance médicale. Le médecin peut évaluer la possibilité de prescrire ce médicament en fonction des autres pathologies du patient.

      Reply
  • boucekkine says:

    Je suis hypertendue diabétique j aii très mal a la tête céphalée j ai été hospitalisé m ont fait IRM, Scaner, encéphalogramme RAS mais j aibune forte céphalées svp aidée moi je prend amlor 5mg, glucophage 1000 et mon prescrit du doloprane pour les céphalée mais ça persiste j ai peur d un avc

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Bonjour, j’ai 52 ans , sportive , mangeant beaucoup de fruits et de légumes , pas de viande , seulement des proteines végétales et reconstituées(whey protein)
    je pèse 48 KG , 1M64,
    je viens de me découvrir une HTA modérée 14/10 avec des pics 20/12.
    j’ai souvent des gastralgie traitées par IPP ( inexium).
    Je suis surprise de cette HTA ,je n’ai vraiment pas le profil et la morphologie.
    Mon médecin m’a mis sous IEC (Ramipril)
    il y aurait-il un lien avec le microbiote ?
    A vous lire.

    Reply
  • Bonjour, j’ai 52 ans , sportive , mangeant beaucoup de fruits et de légumes , pas de viande , seulement des proteines végétales et reconstituées(whey protein)
    je pèse 48 KG , 1M64,
    je viens de me découvrir une HTA modérée 14/10 avec des pics 20/12.
    j’ai souvent des gastralgie traitées par IPP ( inexium).
    Je suis surprise de cette HTA ,je n’ai vraiment pas le profil et la morphologie.
    Mon médecin m’a mis sous IEC (Ramipril)
    il y aurait-il un lien avec le microbiote ?
    A vous lire.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Merci de partager votre expérience. Un lien avec le microbiote est suggéré par les études disponibles.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.