Quelle prise en charge pour les différentes infections cutanées bactériennes ?

Actualités Dermatologie Maladies infectieuses

Rédigé par Estelle B. et publié le 2 mai 2019

Comment savoir si une infection cutanée est grave ou bénigne ? Il existe une grande diversité d’infections cutanées provoquées par des bactéries. Certaines sont totalement sans gravité, tandis que d’autres peuvent représenter une véritable urgence médicale. La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié récemment des recommandations de bonnes pratiques pour optimiser la prise en charge de ces infections.

Infections cutanées sur un pied

Signes de gravité et traitements des infections cutanées bactériennes

Les infections cutanées provoquées par des bactéries sont fréquentes et très variées, avec notamment :

  • Les dermohypodermites bactériennes ;
  • La fasciite nécrosante ;
  • L’infection bactérienne de plaie chronique ;
  • Le furoncle ;
  • L’anthrax ;
  • La furonculose ;
  • L’abcès ;
  • L’impétigo.

Toutes ces infections ne doivent pas être logées à la même enseigne, sur le plan de leur gravité et de leurs traitements. Pour aider les professionnels de santé de premier recours (médecins généralistes, pharmaciens, infirmiers), la HAS a publié des recommandations de bonnes pratiques sur ces infections.

Certaines infections cutanées sont sans gravité, tandis que d’autres peuvent devenir de véritables urgences médicales. Les recommandations indiquent donc pour chaque type d’infection :

  • Le traitement antibiotique de première intention ;
  • Les éventuels examens complémentaires à prescrire ;
  • Les signes de gravité, qui nécessitent un avis hospitalier immédiat, sans traitement antibiotique au préalable.

Lire aussiGrands brûlés : Frères jumeaux, frères de peau !

Une hospitalisation en urgence dans les cas graves

Certaines infections cutanées bactériennes peuvent très rapidement mettre en jeu le pronostic vital du patient et nécessitent donc une hospitalisation en urgence, sans examen ni traitement préalables. Une telle situation se retrouve pour deux infections graves :

  • La fasciite nécrosante, parfois appelée la maladie dévoreuse de chair ;
  • Les dermohypodermites bactériennes nécrosantes.

D’autres infections, en apparence moins graves, requièrent une hospitalisation immédiate, lorsqu’elles présentent des signes de gravité. Par exemple, la dermohypodermite bactérienne non nécrosante peut être grave, lorsqu’elle touche les catégories de patients suivants :

  • Une personne obèse avec un IMC supérieur à 40 ;
  • Une personne âgée de plus de 75 ans, présentant de multiples pathologies ;
  • Un nourrisson de moins de 1 an.

L’hospitalisation est également nécessaire, lorsque cette infection s’associe à des signes de gravité, tels que :

  • Une extension rapide des symptômes en seulement quelques heures ;
  • Des symptômes généraux évoquant un choc septique ;
  • Une douleur très intense associée à une atteinte des capacités fonctionnelles ;
  • Une aggravation des symptômes malgré l’instauration d’un traitement antibiotique adapté.

Lire aussiUlcère du pied chez le diabétique : une gravité sous-estimée par les malades

Des antibiotiques, des soins locaux, … et une surveillance

Lorsque les infections bactériennes cutanées ne présentent pas de signes de gravité, par leur nature ou par les signes cliniques observés, elles peuvent être prises en charge par le médecin généraliste. Un furoncle nécessite des soins locaux dans la majorité des cas, parfois associés à un traitement antibiotique de quelques jours. Si une furonculose se développe, une antibiothérapie et des soins spécifiques sont nécessaires chez le patient et ses proches.

Le traitement d’un abcès cutané repose sur un traitement antibiotique court et un drainage chirurgical de la lésion infectée. Dans le cas de l’impétigo, une antibiothérapie doit être instaurée d’emblée pour une semaine, tout en surveillant étroitement l’état de santé du patient, pour dépister au plus vite toute complication grave.

Dans tous les cas, une infection cutanée bactérienne nécessite un avis médical, pour déterminer le meilleur traitement à mettre en place. Tout signe de gravité, tout nouveau symptôme ou toute aggravation de l’état de santé doivent être immédiatement signalés au médecin, car certaines de ces infections peuvent s’avérer particulièrement graves.

Lire aussiFlore intestinale : quel rôle dans les allergies cutanées ?

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Prise en charge des infections cutanées bactériennes courantes. Recommandation de bonne pratique. HAS. Février 2019.
  • Gertrude GAUVIN says:

    J’ai frapper mon coude la semaine passée. Aucun problème de mouvement mais douleur si je met pression . Au bout des 7 jours ; je remarque un point qui a du pus . Je pince pour faire sortir le plus de pus possible. je note une rougeur et la douleur est toujours présente . rien pour prendre calmant . Je trempe mon coude dans de l’eau et du sel plusieurs fois par jour depuis hier soir . Je remarque que la bosse grossi et un point plus blanc au milieu de la bosse . Bosse est sur le bout du coude . Grosseur de la rougeur 3 cm . C ‘est mou . Come une poche de liquide . . Quelle serait un bon traitement .

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Il faut consulter votre médecin, qui pourra prescrire le traitement nécessaire en cas d’infection.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.