Jeûne intermittent, entre bénéfices et risques

22 avril 2021 par

Le jeûne intermittent est devenu en quelques années une nouvelle habitude alimentaire pour ceux qui souhaitent perdre du poids, être en meilleure santé ou encore retrouver de l’énergie. Qu’en est-il vraiment ? Comment se pratique le jeûne intermittent ? Quels en sont les potentiels dangers ? Santé Sur le Net fait le point.

jeûne intermittent

Pas un, mais des jeûnes intermittents

Le jeûne intermittent fait écho à des pratiques ancestrales des civilisations humaines, contraintes de jeuner à certaines périodes de l’année, faute de nourriture suffisante. Certaines médecines traditionnelles, notamment l’ayurvéda, font également la part belle au jeûne, notamment pour détoxifier l’organisme. Depuis quelques années, le jeûne intermittent est une pratique alimentaire en pleine expansion, mais qui suscite parfois le débat.

Le jeûne intermittent recouvre en réalité différentes pratiques de jeûne :

  • Un jeûne en continu sur une certaine durée (par exemple une semaine par saison) ;
  • Une alternance de jours de jeûne et de jours d’alimentation normale ou réduite en calories ;
  • Plusieurs jours sans jeûne, suivis de deux jours de jeûne ;
  • Un jeûne uniquement à certaines heures de la journée, par exemple ne manger qu’une fois par jour en fin de journée.

Ces jeûnes concernent soit uniquement les aliments, soit les aliments et les boissons. Le jeûne est parfois associé à une cure de boissons, par exemple d’infusions détoxifiantes.

Les bénéfices du jeûne intermittent qui restent à prouver scientifiquement

Pour l’organisme, le jeûne constitue un véritable défi sur le plan bioénergétique. Après une phase initiale de fatigue, le corps mobilise ses réserves protéiques, glucidiques et lipidiques pour couvrir les besoins énergétiques de l’organisme. Cette mobilisation massive des réserves se traduit souvent par un regain d’énergie, accru par l’absence d’énergie dépensée pour digérer les aliments. De plus, le jeûne stimule les réponses immunitaires et les défenses antioxydantes. Ces bouleversements contrôlés sur une période donnée induisent une restriction calorique, qui favorise une perte de poids et une réduction de la masse grasse. Mais certains spécialistes avancent d’autres bienfaits du jeûne intermittent sur le métabolisme et la santé :

  • Des effets positifs sur la santé cardiovasculaire ;
  • Une réduction possible mais à confirmer des maladies métaboliques (diabète, maladies cardiovasculaires) et chroniques (cancer) ;
  • Une amélioration des fonctions cognitives et de la mémoire.

D’une manière générale, les revues de littérature menées jusque-là sur les bienfaits du jeûne intermittent concluent à un manque de données scientifiques solides pour confirmer l’intérêt d’une telle pratique alimentaire.

Et des risques pour la santé à prendre en compte

Sans bénéfices réellement démontrés, le jeûne intermittent peut même être dangereux. Il est notamment fortement déconseillé chez certaines catégories de personnes :

  • Les enfants et les adolescents (risque de carences nutritionnelles, de retard de croissance ou de retard pubertaire) ;
  • Les personnes atteintes d’infection ou de blessures(les besoins en protéines sont augmentés pour faciliter la guérison) ;
  • Les personnes atteintes d’ostéoporose ou présentant des troubles sanguins (le jeûne peut aggraver ces affections) ;
  • Les personnes à risque de problèmes cardiaques (risque de troubles cardiaques, voire de mort subite).

Ainsi, le jeûne intermittent doit impérativement s’accompagner d’un suivi nutritionnel et médical spécifique pour éviter toute carence nutritionnelle et prévenir un effet rebond du poids à l’arrêt du jeûne. Une dérive du jeûne vers des troubles alimentaires (anorexie mentale, boulimie) doit également être surveillée, en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes. Le jeûne intermittent doit rester bref, n’être instauré qu’après un avis médical et doit laisser place à une alimentation saine et équilibrée dès que possible.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Santé : bénéfices et dangers du jeûne intermittent et de la restriction calorique. quoidansmonassiette.fr. 27 décembre 2019.
– Le jeûne intermittent, une nouvelle approche pour perdre du poids ? Dr Martin Juneau. observatoireprevention.org. Institut de Cardiologie de Montréal. 12 juillet 2017.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.