Journée mondiale de lutte contre le SIDA : l’autre pandémie…

Actualités Hématologie Maladies auto-immunes

Rédigé par Estelle B. et publié le 30 novembre 2021

Alors que les regards sont braqués sur l’évolution de la pandémie liée à la Covid-19, une autre pandémie continue à mobiliser à travers le monde, le SIDA. En 2020, entre 1 et 2 millions de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH et près de 700 000 sont décédées des suites du SIDA. Les acteurs internationaux et nationaux poursuivent leurs actions pour améliorer la prévention, le dépistage et les traitements contre le SIDA.

Les inégalités, un frein à l’éradication du SIDA

Comme chaque année depuis le début de la pandémie de SIDA, le 1er décembre est consacré à la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Le programme commune des Nations Unies sur le VIH et le SIDA, ONUSIDA, a choisi cette année le thème suivant : « Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au sida. Mettre fin aux pandémies ». Un thème qui fait écho à la pandémie de la Covid-19 qui depuis presque deux ans maintenant fait l’objet de toutes les attentions.

Malgré les progrès dans la prévention, le dépistage et les traitements antirétroviraux, la pandémie de SIDA se poursuit dans le monde, avec de profondes inégalités géographiques. En effet, certaines régions du monde, comme l’Afrique, sont particulièrement impactées. Or les instances nationales et internationales misent sur une éradication du SIDA à l’horizon 2030. Pour parvenir à cet objectif ambitieux, ONUSIDA demande aux Etats d’agir rapidement sur les inégalités économiques, sociales, culturelles et juridiques qui entravent la lutte contre le VIH.

Lutte contre le SIDA : Encore trop de préjugés et d’idées reçues

Ces inégalités sont connues sur le plan mondial, leur éradication constitue d’ailleurs l’un des axes principaux de la stratégie mondiale contre le SIDA 2021-2026. Les gouvernements sont appelés à agir pour supprimer les lois, réglementations et pratiques sources de discriminations, tout en favorisant une croissance sociale et économique qui laisse sa chance à toutes et tous. La lutte contre le SIDA à l’échelle mondiale a besoin de ces actions gouvernementales pour que les progrès médicaux et médico-sociaux démontrent leur pleine efficacité.

Parallèlement à ce message aux gouvernements envoyé par ONUSIDA, les associations poursuivent leur mobilisation dans la lutte quotidienne contre le SIDA. Ainsi, l’association AIDS lance une campagne pour le 1er décembre, intitulée « Le VIH ne m’empêche pas de vivre, les préjugés oui ». L’objectif de cette campagne est de favoriser le dépistage chez toutes les personnes qui ignorent leur séropositivité. Ces sujets séropositifs sans le savoir peuvent d’une part transmettre le virus, et d’autre part ne bénéficient pas d’un traitement capable de ralentir l’évolution de l’infection.

Cinq témoignages, cinq histoires de vie avec le SIDA

Cette insuffisance de dépistage peut s’expliquer par les préjugés et idées reçues encore nombreux au sujet du VIH. Par exemple, 25 % des Français déclarent qu’ils seraient gênés de travailler avec une personne séropositive. Près de 40 % des chirurgiens-dentistes et 6 % des gynécologues refusent d’effectuer des soins aux personnes séropositives. Le grand public, mais aussi certains professionnels de santé sont encore mal informés ou mal sensibilisés par rapport au SIDA, au risque de transmission et aux progrès des traitements.

Aujourd’hui, une personne vivant avec le SIDA a, grâce aux traitements antirétroviraux, une espérance de vie égale à celle d’une personne séronégative. Avec une charge virale indétectable, le risque de transmission du virus à une autre personne est extrêmement faible. Pour mieux diffuser ces messages, AIDS propose cinq vidéos permettant au grand public de découvrir l’histoire de cinq malades, de leur expérience et des préjugés et discriminations qu’ils ont subis. Une campagne pour faire bouger les mentalités et contribuer à la lutte contre le SIDA.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Site ONUSIDA. unaids.org. Consulté le 27 novembre 2021.
– #LEVIHNEMPECHEPAS. aides.org. Consulté le 27 novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.