La Journée Mondiale de la ménopause

Oct 18, 2018 par

La ménopause est la période de la vie d’une femme où les règles (menstruations) s’arrêtent définitivement. A l’occasion de la Journée Mondiale de la ménopause du 18 Octobre 2018, Santé sur le Net fait le point sur cette période de la vie féminine.

Ménopause

Qu’est-ce que la ménopause ?

La ménopause s’installe progressivement après une période charnière : la péri-ménopause qui peut durer de deux à quatre ans. C’est un phénomène naturel marqué par la disparition des règles (aménorrhée). Elle survient généralement autour de 50 ans.

La ménopause n’est pas une maladie.  Elle est vécue de façon très différente selon les femmes, les pays et les cultures. C’est une expérience propre à chaque femme. Cette période s’accompagne fréquemment de divers symptômes qui peuvent affecter la qualité de vie. Ses symptômes, aussi appelés « troubles du climatère », sont liés à la carence hormonale en œstrogène et en progestérone.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la ménopause sont variés et leur intensité changent d’une femme à une autre :

  • Des bouffées de chaleur dus à l’arrêt de la production d’œstrogène ;
  • Une sécheresse vaginale liée à la carence en œstrogène ;
  • Des troubles urinaires ;
  • Des modifications de la peau qui devient plus fine et plus fragile ;
  • Une prise de poids par modification de la répartition des graisses ;
  • Des troubles de l’humeur (irritabilité, anxiété) ;
  • Des troubles du sommeil, de la fatigue…

Ces troubles touchent 60 à 70 % des femmes. La ménopause est un facteur de risque pour certaines maladies, notamment les maladies cardio-vasculaires.

Une période propice aux maladies cardio-vasculaires et à l’ostéoporose

Chez femmes ménopausées, le corps cesse de libérer les œstrogènes. Or, les œstrogènes ont un effet protecteur sur les artères. Durant cette période, cette protection diminue, ce qui favorise l’apparition de maladies cardiaques.  Certains facteurs peuvent augmenter ce risque cardio-vasculaire :

  • Le tabac ;
  • Le surpoids ;
  • Des antécédents familiaux de maladie cardio-vasculaire ;
  • Le diabète
  • La sédentarité…

Par manque d’oestrogènes, l’ostéoporose est également fréquente chez les femmes ménopausées.

Alexana A., Journaliste Scientifique

– Ménopause. INSERM. Consulté le 18 octobre 2018.
– Informations générales sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause. ANSM. Consulté le 18 octobre 2018.
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.